Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains, toujours en quête de creux définitifs

26 juin 2018,

Il ne reste que quelques jours avant la publication des rapports importants du USDA : ensemencements américains cette année et stocks trimestriels de grains américains au 1er juin dernier.

En attendant, la nervosité des marchés continue de se faire sentir avec la date butoir du 6 juillet prochain maintenant à nos portes. C’est à ce moment que les États-Unis mettront progressivement en place des mesures tarifaires à hauteur de 50 milliards de dollars sur l’importation de plusieurs produits chinois. La Chine a de son côté indiqué qu’elle appliquerait des taxes sur l’importation de plusieurs produits américains, dont le soya, le maïs, le porc et le bœuf.

Dans les grains, le soya continue spécialement de subir la pression négative de ces incertitudes, affichant un recul depuis le début de la semaine, en baisse aujourd’hui de -0,0725 à 8,6725 $US/bo. sur juillet 18, et -0,08 à 8,8750 $US/bo. sur novembre 18 (récolte…). Le marché du maïs révèle un peu plus de fermeté, clôturant pour une 2e journée consécutive en très légère hausse, +0,02 à 3,5250 $US/bo. sur juillet 18 et +0,0175 à 3,7325 $US/bo. sur décembre 18 (récolte…). Enfin, le marché du blé à Chicago tente également de freiner sa chute avec un succès très relatif, en baisse aujourd’hui sur juillet 18 de -0,0725 à 4,6950 $US/boisseau, à Minneapolis (blé de printemps) en baisse également de -0,07 à 5,3250 $US/boisseau.

Hier, le rapport hebdomadaire sur l’état des cultures aux États-Unis confirme encore et toujours d’excellentes conditions.

Maïs – Légère baisse de l’état des cultures de -1 à 77% dans les catégories « bon à excellent », soit 10% de plus qu’à pareille date l’an dernier. 5% des cultures sont au stade de la soie, 2% de plus que la moyenne 5 ans pour cette période-ci.

Soya – L’état des cultures demeure stable et excellent avec 73% des cultures dans les catégories « bon à excellent » contre 66% l’an dernier. De plus, 12% des cultures sont au stade de la floraison, ce qui constitue une avance non négligeable par rapport à la normale où seulement 5% des cultures sont à ce stade à ce moment-ci.

Blé – Légère réduction de l’état des cultures de blé d’hiver de -2 à 37% dans les catégories « bon à excellent ». Malgré les récentes précipitations, la progression de la récolte se poursuit à un bon rythme à 41% de complété versus en moyenne 33% depuis 5 ans. L’état des cultures de blé de printemps demeure très prometteur également, avec une très légère baisse de -1 à 77% dans les catégories « bon à excellent », ce qui hachure grandement avec le maigre 40% observé à pareille date l’an dernier.

Côté météo, les dernières prévisions pour cette semaine sont toujours jugées dans l’ensemble très favorables pour les cultures américaines avec des précipitations régulières et des températures un peu plus chaudes qu’à la normale. Par contre, une certaine nervosité s’installe. Plus au nord, on rapporte des conditions excessivement humides dans certaines régions du Midwest. De plus, sur un horizon de 6-10 et 8-14 jours, des précipitations sous les normales accompagnées de températures nettement au-dessus des normales sont attendues à partir de la fin de semaine.

Toute la question est maintenant à savoir si d’une part, les récentes précipitations auront été suffisantes pour permettre aux cultures d’affronter ces conditions dans les régions plus asséchées, et d’autre part si les températures très chaudes viendront affecter ou non les cultures au moment clé de la pollinisation dans le maïs.

Il demeure cependant prématuré de s’inquiéter de ces prévisions à ce stade-ci, surtout qu’en attendant, le principal point d’interrogation des marchés se tourne vers les rapports importants que présentera le USDA ce vendredi.

En prévision de ces rapports, les anticipations des marchés sont que le USDA réajustera à la hausse les ensemencements américains de maïs de 88 à en moyenne 88,562 millions d’acres, et ceux de soya de 89 à en moyenne 89,68 millions d’acres. Pour le blé, toutes variétés confondues, les marchés prévoient en moyenne une légère réduction de 47,34 à 47,15 millions d’acres. Pour le rapport des stocks trimestriels américains au 1er juin, les marchés prévoient en moyenne des stocks plus importants de maïs et soya à respectivement 5,276 milliards de boisseaux dans le maïs (5,229 mil. de bo. l’an dernier) et 1,204 milliards de boisseaux dans le soya (0,966 mil. de bo. l’an dernier). Les stocks de blé sont prévus en baisse de 1,181 milliards de boisseaux l’an dernier à 1,101 milliards de boisseaux cette année au 1er juin.

À Chicago, le marché du maïs hésite toujours à franchir une nouvelle étape à la baisse avec des supports à surveiller autour de 3,50 $US/bo. sur l’échéance de juillet 18, et 3,69-3,70 $US/bo. sur l’échéance récolte. Par contre, le marché du soya continue de s’effriter, testant un nouveau support autour de 8,63-8,66 $US/bo. sur juillet 18 et 8,83 à 8,86 $US/bo. sur novembre 18. Avec le retour de conditions météo un peu plus favorable dans plusieurs régions de production de blé du globe, le marché du blé à Chicago teste un nouveau support important à 8,67-8,68 $US/boisseau sur juillet 18. Un passage sous ce dernier laisserait le champ libre pour un recul supplémentaire vers 4,60 $US/boisseau.


Partager cet article