Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Le marché des grains continue de se raffermir

18 janvier 2018,

Les derniers jours continuent de voir les prix des grains gagner un peu de terrain, le soya parvenant à défier ses derniers sommets à plus de 9,70 $US/boisseau (CàT Mars 18). Le marché du maïs se montre plus défensif alors que son rebond d’hier aura invité davantage de producteurs à initier quelques ventes. Enfin, après un creux en début de semaine, le marché du blé à Chicago se montre plus ferme, bien que toujours sous la barre de 4,30 $US/boisseau (CàT Mars 18).

Maïs
Suivant un recul notable du rythme de production hebdomadaire d’éthanol aux États-Unis dans les dernières semaines, le volume de production d’éthanol est de nouveau en hausse, de retour au-dessus du million de barils par jour à 1,061 millions/barils jours la semaine dernière selon l’EIA. Les stocks auront par contre gagné +24 000 à 22,743 millions de barils.

En Afrique du Sud, l’une des pires sécheresses des cent dernières années menace toujours la prochaine récolte de maïs. Les cultures sont au stade de la pollinisation, et avec de telles conditions, il apparait maintenant inévitable que des pertes importantes sont à prévoir.

Du côté de l’Argentine, les dernières précipitations ont grandement profité aux cultures de maïs en cours. Par contre, certains s’inquiètent toujours de conditions sèches qui persistent dans certaines régions, notamment La Pampa. En raison des conditions sèches observées jusqu’ici, la frime de consultant Agritrend a réduit sa prévision de récolte de maïs argentin à 38,3 millions de tonnes. Le USDA prévoit actuellement une récolte de 42 millions de tonnes.

Selon un sondage réalisé par l’équipe de Farm Futures, les producteurs américains auraient l’intention de semer un peu moins de maïs l’an prochain, en baisse de -0,1 à 90,1 millions d’acres.

À surveiller, demain, le rapport hebdomadaire d’exportations de grains américains. En prévision de ce rapport, les marchés prévoient des ventes hebdomadaires de 0,5 à 0,8 million de tonnes.

Techniquement, à Chicago, le marché du maïs aura eu le mérite dans les derniers jours de confirmer un support important à 3,46 $US/boisseau (CàT mars 18). Ceci est jugé constructif dans la mesure ou les derniers rapports mensuels du USDA négatif avaient la capacité d’écraser davantage les prix, ce qu’ils n’ont pas fait. Pour les prochains jours, une forte résistance est à surveiller à l’approche de 3,54-3,55 $US/boisseau (CàT mars 18). Un passage au-dessus de ce niveau serait un signal positif à surveiller. Par la suite, la prochaine étape serait une résistance à prévoir autour de 3,57-3,60 $US/boisseau.

Soya
Le marché du soya aura connu jusqu’ici une semaine très intéressant, profitant du biais légèrement négatif des derniers rapports du USDA pour tenter de nouveau sa chance à la résistance importante de 9,70-9,73 $US/boisseau.

Rappelons que le dernier rapport mensuel du NOPA de mardi dernier, avec une trituration mensuelle record pour un mois de décembre de 166,382 millions de boisseaux se veut positif.

Par contre, c’est la météo en Argentine qui continue le plus d’animer les prix présentement. Certes, de bonnes précipitations ont eu lieu dernièrement, particulièrement plus au nord de l’Argentine. Par contre, plusieurs régions demeurent encore sèches et rien ne permet à ce stade-ci d’écarter le risque de dommages aux cultures en cours.

L’Argentine étant le 1er exportateur de tourteau de soya dans le monde, sans surprise, c’est le prix de ce sous-produit qui mène actuellement la charge à Chicago, entrainant dans son sillage le prix du soya lui-même.

Au Brésil, les conditions sont toujours jugées très favorables. Cependant, semaine après semaine, on note que les conditions demeurent très humides dans plusieurs régions. Résultat, la récolte de soya hâtif tarde et certains commencent à s’interroger pour la suite des choses alors que les prévisions long terme proposent encore de bonnes précipitations.

Selon un sondage réalisé par l’équipe de Farm Futures, les producteurs américains auraient l’intention de semer un niveau comparable de soya à 2017 de 90,1 millions d’acres.

En prévision du rapport hebdomadaire d’exportations de grains américains qui sera présenté demain, les marchés prévoient des ventes de 0,6 à 1,0 million de tonnes.

Techniquement, à Chicago, le rebond des derniers jours du marché du soya propose une nouvelle tentative de rupture de la résistance importante en place depuis la mi-décembre autour de 9,70-9,73 $US/boisseau. Une rupture de cette résistance serait positive, avec par la suite un prochain objectif à plus de 9,80 $US/boisseau (CàT Mars 18).


Partager cet article