Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Début de semaine mixte pour le marché des grains

18 décembre 2017,

Dernière semaine avant le congé de la période des Fêtes qui débute sur une note bien incertaine. Certains analystes se montrent encouragés par la timide progression des marchés du maïs et blé à Chicago. Il faut cependant reconnaître que de son côté, le marché du soya reste en difficulté, l’échéance immédiate de janvier testant brièvement un nouveau creux aujourd’hui de 9,5725 $US/boisseau, après quoi il se sera ravisé par la suite de retour au-dessus de son support immédiat à 9,60-9,62 $US/boisseau.

Une vente intéressante à l’exportation de soya américain de 396 000 tonnes a été annoncée plus tôt ce matin par le USDA. Malheureusement, même avec des chiffres d’exportations hebdomadaires de soya intéressants de 1,775 millions de tonnes, les marchés n’auront pas quitté des yeux la météo qui continue de prendre du mieux en Amérique du Sud. 

De bonnes précipitations ont eu lieu en Argentine au cours de la fin de semaine, et d’autres averses sont encore attendues dans les prochains jours. Certains analystes continuent de débattre à savoir si les accumulations d’eau auront été suffisantes pour assurer un bon développement des cultures dans les prochaines semaines, surtout si un retour de conditions chaudes et sèches fait surface. Par contre, dans l’immédiat, ce que retiennent les marchés est que le risque d’une sècheresse importante est écarté pour le moment, ne justifiant pas un raffermissement des prix.

Actuellement, les prévisions météo 8 à 14 jours proposent encore de bonnes précipitations régulières dans la plupart des régions de production de l’Argentine.

Du côté américain, les marchés surveillent de près la chute de température attendue d’ici la fin de semaine jusqu’en début de semaine prochaine dans le centre/sud des Prairies américaines. Le couvert de neige demeure insuffisant dans plusieurs régions, et on craint des dommages aux cultures de blé d’hiver. Combiné à de bons chiffres hebdomadaires d’inspections à l’exportation de blé américain de 585 637 tonnes, le marché du blé à Chicago aura  ainsi pu gagner de nouveau du terrain aujourd’hui.

Pour les prochains jours, il apparait très difficile d’envisager beaucoup plus de fermeté des prix à Chicago. Les spéculateurs détiennent par contre d’importantes positions vendues dans les marchés du maïs et blé, et pourraient être tentés de prendre un peu de recul à l’approche de la fin d’année. Ceci pourrait supporter davantage les prix. Même le marché du soya qui demeure sur la corde raide en raison des conditions très favorables actuellement en Amérique du Sud pourrait se stabiliser davantage, pour autant que son support immédiat 9,60-9,62 $US/boisseau (CàT Janv. 18) tienne le coup. Pour le maïs, un support demeure à surveiller à 3,45 $UD/boisseau (CàT Mars 18). Pour le blé Chicago, le récent rebond invite à surveiller une 1re résistance plus intéressante à 4,24 $US/boisseau (CàT Mars 18), le support immédiat demeurant le dernier creux à 4,1050 $US/boisseau.


Partager cet article