Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

La pression des récoltes américaines se fait de nouveau sentir

17 octobre 2017,

Les prix des grains sont de nouveau en difficulté alors que les prochains jours s’annoncent favorables pour accélérer les récoltes. De plus, sur un horizon 6-10 et 8-14 jours, les prévisions actuelles proposent également des conditions qui devraient rester sèches pour pratiquement l’ensemble du Midwest pour terminer le mois d’octobre. Ceci devrait grandement contribuer à accélérer les récoltes américaines, et rattraper le temps perdu dans le maïs. 

Selon le rapport sur l’état et la progression des cultures aux États-Unis présenté hier en fin de journée, seulement 28% de la récolte de maïs était terminé en date de dimanche dernier, un retard de 10% comparativement à la moyenne des 5 dernières années. Ce retard est non négligeable. Par contre, la maturité des cultures de maïs est maintenant pratiquement comparable à la moyenne 5 ans à 90% atteinte (moy. 5 ans de 94%) et l’état de cultures continue de prendre du mieux, en hausse de +1% à 65% dans les catégories « bon à excellent ». Il ne manquait donc qu’un retour à des conditions plus sèches pour permettre aux producteurs de se lancer pour de bon dans le maïs, ce qui semble le cas pour les deux prochaines semaines.

À l’image du maïs, la récolte américaine de soya affiche aussi un retard non négligeable à 49%, 11% de moins que la moyenne 5 ans pour cette période-ci. La maturité des cultures reste néanmoins dans les temps à 94% qui ont complété le stade de la perte des feuilles, 1% de plus que la moyenne 5 ans. On peut donc ici aussi présumer que le retour de temps sec pour terminer le mois d’octobre devrait permettre de rattraper le temps perdu. À tout le moins, c’est ce que semble croire les marchés qui n’ont pas donné suite à la progression intéressante des prix du soya à Chicago la semaine dernière.

Avec l’attention des marchés qui se tourne de plus en plus vers le début de saison en Amérique du Sud, on ne peut s’étonner de les voir également réagir aux précipitations annoncées dans plusieurs régions asséchées au Brésil à la fin de la semaine.

Par contre, avec les conditions très sèches des dernières semaines, et particulièrement chaudes dans certains cas dans les derniers jours, il faudra plus que ces averses pour définitivement écarté les préoccupations des marchés concernant le début de saison difficile au Brésil.

Techniquement, à Chicago, le recul des derniers jours n’est certes pas positif, mais ne change pas pour l’instant la direction suivie par les prix : le maïs demeure encore et toujours confiné dans sa tendance neutre bien distincte, le revers du soya ne menace pas encore la tendance haussière effective depuis la mi-août, et le blé à Chicago tente toujours de trouver appuie sur ses supports plus importants à 4,26-4,30 $US/boisseau.  


Partager cet article