Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains gagnent timidement du terrain

06 octobre 2017,

Peu de nouveau dans les derniers jours pour les prix des grains. Par contre, après avoir obtenu de meilleurs rendements que prévu pour amorcer les récoltes aux États-Unis, de premiers producteurs commencent à signaler des résultats plus décevants. Les avis restent partagés à savoir si le USDA réajustera de nouveau ou non à la hausse ses prévisions de rendements en maïs et soya cette année dans son prochain rapport mensuel la semaine prochaine. Mais, en attendant, les échos des champs raffermissent les prix. 

Pour ne pas aider les choses, de bonnes averses ont eu lieu cette semaine et sont encore attendues la semaine prochaine dans plusieurs régions du Midwest.

Selon le dernier rapport hebdomadaire sur l’état des cultures et la progression des récoltes aux États-Unis du USDA, la récolte de soya est dans les temps, mais celle de maïs affiche un certain retard. Avec ces conditions humides, la récolte devrait encore s’étirer ; certains s’interrogeant également sur la qualité éventuelle des récoltes si ces conditions persistent.

Mentionnons au passage que les ensemencements de blé d’hiver qui affichent déjà un bon retard dans les Plaines américaines sont aussi au ralenti en raison des conditions trop humides.

Ainsi, que ce soit pour le maïs, le soya ou encore le blé, les conditions un peu plus difficiles de fin de saison proposent un peu de support supplémentaire dans les prix. Ceci aura d’ailleurs permis aux prix du maïs et du blé à Chicago de rapidement se stabiliser après avoir menacé en début de semaine de revisiter leurs creux d’août/septembre dernier. De son côté, le marché du soya sera parvenu à éviter une rupture du support de sa tendance haussière en place depuis la mi-août, ce qui positif.

Dans les nouvelles, la firme d’analyse Informa Economics a annoncé qu’elle rehaussait ses prévisions de rendement dans le maïs et le soya de respectivement +0,8 à 170,5 boisseaux/acre et +0,6 à 50 boisseaux/acre. Dans son dernier rapport mensuel de septembre dernier, le USDA prévoyait un rendement pour le maïs de 169,9 boisseaux/acre et de 49,9 boisseaux/acre pour le soya. Rappelons que plus tôt cette semaine, la firme FC Stone a aussi haussé ses prévisions de +3,0 à 169,9 boisseaux/acre dans le maïs et de +0,1 à 49,9 boisseaux/acre dans le soya.

En apparence, il semble donc bel et bien que le sentiment général est que le USDA pourrait hausser de nouveau ses prévisions la semaine prochaine. Cette éventualité serait négative pour les prix, mais à ce stade-ci, les marchés ont déjà grandement encaissé de bonnes récoltes américaines avec la faiblesse actuelle des prix que l’on sait. Fidèle à lui-même, le USDA pourrait par contre surprendre de nouveau, ce qui dynamiserait alors les prix.

Pour la semaine se terminant le 28 septembre dernier, les ventes américaines à l’exportation ont été de : 

Maïs – 814 100 tonnes, plus que les prévisions de 500 000 à 700 000 tonnes. Par contre, il faudra encore plusieurs semaines de bonnes ventes pour rattraper le temps perdu. Au cumulatif, depuis le début de l’année commerciale 2017-18, les ventes ont atteint 26% de la prévision du USDA contre 37% en moyenne depuis 5 ans. 

Soya – Les ventes ont été de 1 016 100 tonnes, dans les attentes des marchés qui étaient de 1 000 000 à 1 300 000 tonnes. Au cumulatif, les ventes affichent toujours un retard à 38% de la prévision du USDA contre 54% en moyenne depuis 5 ans. 

Blé – 492 300 tonnes de blé ont été vendues, au volume conforme aux prévisions de 300 000 à 500 000 tonnes. Au cumulatif, elle affiche un léger retard à 53% comparativement à 54% en moyenne depuis 5 ans.

En Amérique du Sud, au Brésil, le retour de bonnes précipitations devrait maintenant aux producteurs de semer dans des conditions plus favorables. 

Rappelons que les conditions ont été très sèches pendant de nombreuses semaines, assez pour soulever des interrogations sur les intentions d’ensemencements des producteurs pour cet automne.


Partager cet article