Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Hésitation des prix des grains, le soya se replie

26 septembre 2017,

La semaine démarre sur une note incertaine alors que les récoltes s’accélèrent aux États-Unis et que les premiers rendements obtenus semblent mieux que ce que prévoyaient plusieurs producteurs.

En date de dimanche dernier, selon le rapport hebdomadaire sur le développement et l’état des cultures aux États-Unis du USDA : 

Maïs – La récolte est à 11% de complété versus 17% en moyenne depuis 10 ans à ce moment-ci. L’état des cultures demeure stable à 61% dans les catégories « bon » à « excellent », la moyenne des dernières années étant de 60%. Par contre, on note toujours un bon retard dans la maturité des cultures à 51%, 13% de moins que la moyenne des 5 dernières années. Ce sont les États les plus au nord et à l’ouest du Midwest et des Plaines américaines qui affichent le plus de retard. 

Soya – La récolte est terminée à 10% contre 12% en moyenne depuis 5 ans. L’état des cultures a pris du mieux, en hausse de +1% à 60% dans les catégies « bon » à « excellent », la moyenne des dernières années étant de 59% pour cette période. Contrairement au maïs, le développement des cultures de soya accuse nettement moins de retard, à 63% au stade de la perte des feuilles, un niveau comparable à la moyenne des dernières années. 

Blé d’hiver – Les ensemencements se poursuivent avec un léger retard à 24% de complétés versus 28% en moyenne depuis 5 ans. 

 

Pour les prochains jours, les dernières prévisions météo proposent des conditions au-dessus des normales saisonnières côté températures, avec des précipitations sous les normales pour pratiquement l’ensemble du Midwest. Ceci devrait permettre aux cultures de maïs de rattraper le temps perdu dans la fin de leur développement, en plus d’aider les producteurs à accélérer les récoltes.

Ces conditions devraient persister également pour les deux prochaines semaines, bien que plus au nord/nord-ouest, des précipitations pourraient de nouveau ralentir les travaux aux champs.

Dans l’ensemble, de ce début de récolte aux États-Unis, on retient néanmoins que le retour de conditions météo plus favorables devrait pour le moment permettre d’accélérer les choses. Jusqu’ici, les échos sur le terrain tendent à supporter aussi davantage ce que le USDA a déjà laissé entendre dans ces derniers rapports mensuels : les rendements américains seront mieux que ce que ne le laissaient entendre les anticipations des marchés. 

Plus au sud, au Brésil, les marchés continuent de surveiller de près les conditions de début de saison très sèche qui retardent les ensemencements de soya. Cependant, des précipitations sont sur les écrans radars pour la fin de la semaine, ce qui ajoute un peu de pression à la baisse sur le marché du soya.

Techniquement, à Chicago, le marché du maïs se renfrogne après avoir mis en échec sa tendance baissière amorcée en juillet dernier la semaine dernière. Sur l’échéance récolte (CàT Déc. 17), une 1re résistance a pris forme et est à surveiller à l’approche de 3,57 $US/boisseau. À la baisse, la marge demeure toujours très mince avec les creux de la fin août et de septembre à 3,46-3,4650 et 3,4425 $US/boisseau.

De son côté, le marché du soya à Chicago a encaissé un bon recul depuis le début de la semaine. À priori, la tendance haussière qui a pris forme en août reste cependant effective pour le moment. Un passage sous 9,60 puis éventuellement 9,47-9,50 $US/boisseau sur l’échéance de novembre 17 remettrait en doute cette tendance. À la hausse, le dernier sommet à 9,87 $US/boisseau est l’objectif immédiat pour les prochains jours.

Le marché du blé à Chicago se sera pour sa part montré assez résilient face aux reculs des marchés du maïs et soya des deux derniers jours. Fondamentalement, les inventaires américains et mondiaux de cette année ne justifient toujours pas une progression supplémentaire. Par contre, il semble que plusieurs joueurs dans les marchés continuent néanmoins de couvrir des positions en attendant la suite des choses, ce qui continue de supporter timidement les prix. Rappelons également que ce vendredi, le USDA présentera une mise à jour sur ses estimations de récoltes américaines de blé de cette année, avec un biais de révision à  la baisse anticipé par les marchés, spécialement le blé de printemps de 402 à 382 millions de boisseaux. 

À surveiller cette semaine, le USDA mettra à jour ses estimations sur les stocks trimestriels de grains aux États-Unis en date du 1er septembre dernier ce vendredi. Pour le soya, les marchés prévoient en moyenne que les stocks seront de 339 millions de boisseaux versus la prévision actuelle du USDA de 345 millions de boisseaux. Pour le maïs, la moyenne des prévisions est de 2,345 milliards de boisseaux contre 2,350 milliards de boisseaux de prévus par le USDA dans son dernier rapport mensuel. Enfin, dans le cas du blé, les marchés anticipent 2,203 milliards de boisseaux comparativement à 2,545 milliards de boisseaux d’estimation dans son dernier rapport mensuel.


Partager cet article