Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Un peu de répit pour les prix des grains

24 août 2017,

Après plusieurs jours difficiles, les prix des grains semblent finalement trouver des bases un peu plus fermes sur lesquels s’appuyer, le prix du soya bon premier avec une clôture en hausse de +0,0625 à 9,4125 $US/boisseau (CàT Sept.17). La résistance de la tendance baissière des dernières semaines est ainsi remise en question, ce qui est positif. Les prix du blé et du maïs ont timidement suivi la parade, avec cependant une certaine retenue, en hausse à Chicago de respectivement +0,0550 à 4,0875 $US/boisseau (CàT Sept. 17) et de +0,0025 à 3,4225 $US/boisseaux. Il en faudra toutefois davantage dans les deux cas pour écarter les tendances baissières qui les écrasent depuis maintenant plusieurs semaines.

Dans les nouvelles aujourd’hui, reflétant bien son regain, le rapport hebdomadaire sur les exportations et ventes à l’exportation de grains américains aura été positif pour le soya. Les ventes de la semaine dernière ont été de -400 000 tonnes pour l’ancienne récolte (annulation), mais très intéressantes à plus de 2,0 millions de tonnes pour la nouvelle récolte. La fourchette des prévisions était nettement plus modeste de l’ordre de 650 000 à 1,05 million de tonnes.

Pour le maïs et le blé, les résultats auront par contre été plus décevants : le maïs ancienne récolte 102 400 tonnes et nouvelle récolte 423 300 tonnes (prévisions 450 000 à 950 000 tonnes), le blé 386 437 tonnes nouvelle récolte (prévisions 300 000 à 600 000 tonnes).

C’est aujourd’hui que devrait se conclure la tournée des cultures du Midwest aux États-Unis (FarmJournal Crop Tour, anciennement ProFarmer Crop Tour) avec les résultats pour l’Iowa et le Minnesota. Jusqu’à présent, les rendements moyens obtenus par cette tournée tendent à confirmer ce que le USDA prévoit pour le maïs. Certes, les résultats obtenus sont sous les prévisions actuelles du USDA. Cependant, historiquement, cette tournée à une propension à sous-évaluer les rendements en maïs, laissant ainsi entendre des rendements qui, bien qu’en baisse par rapport à l’an dernier, seront plus intéressants que ce que laissaient présager les mauvaises conditions pour les cultures en juillet dernier. 

 

À l’opposé, les résultats pour le soya sont plus « variables » concernant le décompte du nombre de gousses, avec des observations des échantillonneurs qui rapportent plus de difficultés. Ceci aura d’ailleurs contribué à supporter davantage au passage le marché du soya dans les derniers jours.

Côté météo, l’arrivée de la tempête tropicale « Harvey » de catégorie 3 sur la côte du Texas préoccupe aussi les marchés pour le soya. D’importantes quantités d’eau sont attendues, et on craint que des dommages puissent être observés dans les cultures de soya du Texas et du sud du Midwest.

Plusieurs analystes continuent également de s’interroger sur la possibilité d’un gel hâtif qui pourrait aussi affecter les cultures dans les prochaines semaines, spécialement celles de soya dans les régions plus au nord du Midwest et des Plaines américaines. Selon les dernières prévisions météo, une bonne proportion de ces régions pourraient composer avec des températures sous les normales saisonnières.

Le dernier rapport hebdomadaire sur l’état des régions asséchées aux États-Unis révèle de son côté une amélioration de la situation qui se poursuit de semaine en semaine. Les marchés avaient particulièrement à l’œil l’Iowa dernièrement où les conditions restaient très sèches. Mais, la situation s’améliore également pour cet État avec un recul de plus de 15% à 55,7% dans la catégorie « anormalement sec ».

Demain, Statistique Canada mettra à jour ses prévisions de production canadienne de grains. Avec les conditions très sèches qui ont particulièrement affecté les provinces de l’Alberta et de la Saskatchewan, les marchés prévoient en moyenne une réduction de la récolte canadienne de blé à 26,1 millions de tonnes. Dans cette même veine, il faudra également surveiller la nouvelle prévision de récolte pour le canola.

Techniquement, le marché du soya à Chicago profite de plusieurs signaux positifs qui tendent à supporter l’idée d’une rupture de la tendance baissière des dernières semaines. À la hausse, sur l’échéance récolte (CàT Nov. 17), le prochain objectif serait un retour au-dessus de la barre de 9,50 $US/boisseau avec une résistance par la suite à 9,55 $US/boisseau. À l’opposé, le contrat à terme récolte du maïs (CàT Déc. 17) fait toujours face à de multiples signaux négatifs inquiétants qui rendent encore très difficile d’envisager la rupture de la tendance baissière en cours. À la baisse, en apparence, un support à surveiller cherche à prendre forme à 3,40 $US/boisseau. Même son de cloche pour le marché du blé à Chicago qui demeure sous l’emprise de plusieurs signaux techniques négatifs. La revisite du niveau clé de 4,00 $US/boisseau aura eu ici le mérite de calmer le jeu, les marchés hésitant encore à franchir cette étape alors que le contexte est actuellement fortement survendu. Il demeure par contre prématuré d’envisager qu’un creux définitif soit atteint.


Partager cet article