Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains toujours en recul

22 août 2017,

La semaine a démarré à nouveau dans le rouge pour les prix, bien qu’avec une certaine retenue. La tournée des cultures du Midwest aux États-Unis (FarmJournal Crop Tour, anciennement ProFarmer Crop Tour) s’est amorcée hier (lundi) et les marchés se montrent prudents en attendant de nouvelles informations sur les perspectives de rendements américains. 

Malheureusement, bien qu’il soit prématuré de tirer toute conclusion d’une seule journée d’échantillonnage, les résultats présentés jusqu’ici abondent dans le sens du USDA : les rendements américains ne décevront pas autant qu’aurait pu le suggérer les mauvaises conditions de juillet ainsi que la sècheresse qui a sévi plus au nord et à l’ouest du Midwest et des Plaines américaines.

Selon les premières observations/résultats obtenus pour le maïs :

Dakota du Sud – Des observations préliminaires de 140,2 boisseaux/acre vs 140 boisseaux/acre de prévues par le USDA.

Nebraska – Les premiers résultats obtenus proposent d’excellents rendements.

Ohio (ouest) – Rendement variable à au-dessus de la moyenne qui supporte l’idée d’une meilleure prévision de rendement du USDA à 171 boisseaux/acre.

Indiana – Premiers rendements relevés sous le niveau de l’an dernier (173 bo./acre), mais au-dessus de la moyenne des 3 dernières années de la tournée.

Pour le soya, les résultats et observations disponibles se montrent plus variables et difficiles à jauger, rendant hasardeux d’en tirer toute conclusion. On retient également que contrairement au maïs, le remplissage des gousses peut encore grandement affecter le rendement selon les conditions météo d’ici les récoltes. Néanmoins, la conclusion du FarmJournal Crop Tour devrait proposer d’ici la fin de la semaine un 1er aperçu des rendements à prévoir dans le soya. 

En attendant, côté météo, de bonnes précipitations auront eu lieu à nouveau en Iowa et également au Missouri. Dans le cas de l’Iowa, rappelons qu’il s’agit de l’un des États qui jusqu’à encore la semaine dernière, était très sec, spécialement dans les régions plus au sud.

 

Pour les 6-10 puis 8-14 prochains jours, les dernières prévisions proposent un retour à des conditions anormalement sèches pour une bonne proportion du Midwest et des Plaines américaines. Certaines régions pourraient s’assécher assez pour capter du coin de l’œil l’attention des marchés. Par contre, on note également que les températures seront à nouveau sous les normales saisonnières, limitant par la même occasion le stress de conditions trop sèches.

Hier, le rapport hebdomadaire sur l’état des cultures aux États-Unis confirme que celui-ci se stabilise.

Maïs – Aucun changement à 62% dans les catégories « bon » à « excellent » versus 75% à pareille date l’an dernier, et 60% en moyenne depuis 5 ans. On note par contre un léger retard dans le développement des cultures à 76% au stade pâteux, 1% de moins que l’an dernier, mais surtout 7% de moins que la moyenne 5 ans.

Soya – Les cultures continuent de tranquillement prendre du mieux en hausse de +1% à 60% c0mparativement à 72% l’an dernier et 59% en moyenne depuis 5 ans. Le stade de la floraison tire à sa fin dans les temps à 97% dimanche dernier, alors que le stade du remplissage des gousses affiche une légère avance de +2% par rapport à la moyenne 5 ans de 85% pour cette période-ci.

Blé de printemps – La récolte est complétée à 58%, 7% de plus que la moyenne 5 ans. L’état des cultures a gagné +1 à 34% dans les catégories « bon » à « excellent ». 

Techniquement, à Chicago les marchés sont toujours en difficultés avec des tendances baissières toujours effectives, et des supports qui doivent encore faire leur preuve. Du côté du maïs, de multiples signaux négatifs restent à l’œuvre avec un passage sous 3,50 $US/boisseau (CàT Sept. 17) qui ouvre la voie à un recul supplémentaire vers 3,41-3,42 $US/boisseau. Le marché du soya profite de son côté d’un rebond intéressant qu’il faut surveiller de près, puisque la résistance de la tendance baissière pourrait être remise en question avec un passage définitif au-dessus de la zone 9,40-9,43 $US/boisseau (CàT Sept. 17). Une incapacité à y parvenir met cependant à risque d’un revers vers 9,28, puis 9,17-9,20 $US/boisseau, après quoi le creux de juin sera de nouveau à considérer. Enfin, pour sa part, le marché du blé à Chicago continue inlassablement du brouiller du noir, s’approchant maintenant dangereusement du niveau clé de 4,00 $US/boisseau. Un passage sous ce dernier remettrait de l’avant les creux de 2016 à 3,87-3,91 $US/boisseau.


Partager cet article