Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Stocks et surfaces

30 juin 2017,

Le USDA vient tout juste de publier ses rapports. Ce sont sans nul doute les moments les plus importants de l’année 2017. En fait, depuis plusieurs mois, le marché est dans une torpeur au niveau des prix et ne voulait pas vraiment sortir ni dans le sens de la hausse ni dans le sens de la baisse. 

Le USDA vient bousculer très certainement toutes les attentes. Les spéculateurs, les consommateurs et les producteurs devront prendre des décisions importantes dans les prochaines sessions boursières afin d’ajuster leurs portefeuilles à la nouvelle réalité. 

Les ensemencements réels de maïs réalisés ce printemps par les producteurs américains s’élevaient donc à peu plus de 90.9 millions d’acres. Ce chiffre représente une hausse de 1.2 millions d’acre par rapport aux anticipations des analystes. En fait, c’est le point saillant et la surprise de ce rapport. 

Quant au soya, le USDA estime maintenant les ensemencements à 89.48 millions d’acres, ce qui est sous les attentes des 89.8 millions d’acres estimés. 

Le blé qui est devenu soudainement plus rare en sol américain en raison des prévisions catastrophiques pour les rendements des Dakotas, les superficies semées représentent 45.7 millions d’acres. C’est donc 300 000 acres de moins que les estimations des analystes. En fait, ce sont les surfaces de blé les plus faibles depuis 1919. Il faut préciser tout de suite que ceci fait suite à une baisse des surfaces de blé prévues au Canada (rapport de Statistiques Canada 29 juin 2017).  

Le rapport des inventaires de grains était moins attendu, mais il révèle tout de même des choses intéressantes. Dans le maïs, on prévoyait des inventaires se situant autour de 5,125 milliards de boisseaux, le USDA rapporte plutôt des inventaires près de 5,233 milliards de boisseaux en hausse de 11% par rapport à 2016. C’est tout de même plus de 100 millions de boisseaux de plus que les anticipations. 

Le soya est pour sa part plus rare que les anticipations avec des inventaires se chiffrant à 963 millions de boisseaux versus des anticipations à 983 millions de boisseaux. Ce chiffre est aussi une surprise en raison de la baisse de la demande domestique (trituration) en 2017. 

Pour le blé les inventaires calculés par le USDA se situent à 1,18 milliard de boisseaux versus les anticipations près de 1,136 milliard de boisseaux. 

En somme, un rapport avec des conclusions autant négatives que positives (positif pour le soya et le blé / neutre ou légèrement négatif pour le maïs). Par contre, ce qui importe présentement ce sont les conditions météorologiques des 3 à 4 prochaines semaines qui détermineront si les stocks et inventaires de la dernière année suffiront à combler la demande domestique et outremer si jamais la récolte américaine 2017 s’avérait décevante par rapport aux anticipations du USDA.


Partager cet article