Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Rebond des prix maïs et blé

25 avril 2017,

Suivant un début de semaine difficile, les prix du maïs et blé ont bondi aujourd’hui à Chicago. Faisant bande à part, celui du soya reste sous pression. Sans surprise, ce sont les conditions météo et le début de saison légèrement tardif aux États-Unis qui dictent la direction des marchés. 

Hier, dans son rapport hebdomadaire sur la progression des ensemencements aux États-Unis, le USDA confirme un léger retard dans le maïs, une avance dans le soya, et un retard significatif dans le blé de printemps.

Maïs – 17% de semés, une progression de +11% par rapport à la semaine dernière. C’est un peu plus que les anticipations des marchés, 1% de moins qu’en moyenne depuis 5 ans, et nettement moins qu’à pareille date l’an dernier (30%).

Soya – Pour son 1er rapport sur la progression des ensemencements américains de soya, le USDA estime qu’ils sont complétés à 6%. C’est 4% de plus que la moyenne des anticipations des marchés, et 3% de plus que la moyenne 5 ans et à pareille date l’an dernier.

Blé de printemps – 22% du blé de printemps est complété en date de dimanche dernier, sous les anticipations des marchés et 12% de moins que la moyenne 5 ans.

Ce rapport confirme aussi que l’état des cultures de blé d’hiver est stable à 54% dans les catégories « bonne » et « excellente », inchangées par rapport à la semaine dernière, mais 5% de moins dans ces catégories que l’an dernier.

Côté météo américaine, les dernières prévisions proposent encore des conditions humides cette semaine et pour débuter le mois de mai. Les températures seront également plus froides qu’à la normale; certaines régions du Midwest étant même à risque de précipitations de neige. On note cependant que les prévisions penchent tranquillement vers des conditions plus sèches depuis quelques jours sur un horizon 6-10 et 8-14 jours.

Du côté des exportations américaines de grains, la publication hier du rapport sur les inspections hebdomadaires à l’exportation de grains aura été positive avec des chiffres qui ont dépassé les attentes des marchés, le maïs à 1,453 tonnes, le soya à 634 877 tonnes et le blé à 612 536 tonnes. 

Demain, les marchés surveilleront le rapport hebdomadaire sur la production et les stocks d’éthanol aux États-Unis. Actuellement, le rythme de production d’éthanol dépasse toujours nettement les niveaux des dernières années, à 993 000 barils/jours à la mi-avril, en hausse de 5,7% par rapport à l’an dernier.

Techniquement, le regain du maïs à Chicago est intéressant, supporter par un bon volume de transaction, ces qui est encourageant. Cependant, il doit parvenir dans les prochains jours à franchir le cap de 3,70-3,73 $US/boisseau (CÀT Mai 17) et 3,90-3,93 $US/boisseau (CàT Déc. 17 – récolte) pour confirmer une fermeté plus prometteuse.

De son côté, le marché du soya à Chicago tente actuellement de se dissocier de la tendance baissière amorcée au début mars dernier. Sur l’échéance récolte (CàT Nov. 17), il y sera parvenu avec une certaine hésitation. Par contre, cette tendance baissière reste effective sur le soya livraison immédiate (CàT Mai 17). Il faut surveiller une bonne résistance dans les prochains jours à 9,60 $US/boisseau (CàT Mai 17) et 9,68 $US/boisseau (CàT Nov. 17 – récolte).

Profitant du retard dans les semis américains de blé de printemps, les conditions très humides pour débuter la saison dans les Prairies canadiennes, ainsi que les conditions très sèches en Europe, le marché du blé à Chicago tente de reprendre les devants. Avec le recul important de la semaine dernière, et de bonnes résistances à surveiller dans les prochains jours, il reste cependant encore une bonne marche à gravir avant d’écarter la tendance baissière en place depuis la mi-mars.


Partager cet article