Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les marchés nerveux avant la publication des rapports du USDA du 31 mars 2017

30 mars 2017,

Les prix des grains à Chicago ont connu une autre journée difficile aujourd’hui. Pour l’essentiel, les prévisions des marchés en vue de ces rapports sont conformes à ce qui est pressenti depuis déjà plusieurs semaines : 

  • Des stocks de grains aux États-Unis au 1er mars à des sommets : le maïs à un record de tous les temps, le soya à son plus haut depuis 2007 et le blé depuis 1988.
  • Des intentions d’ensemencements record de soya et un recul notable de ceux de maïs, mais surtout de blé à son plus bas depuis 1919

 

Il reste à voir maintenant si la lecture du USDA sera la même que les anticipations des marchés ou non. Fidèle à lui-même, le USDA pourrait surprendre, ce qui ne manquerait pas alors de faire bondir ou reculer davantage les prix. Il faudra donc être très attentif aux chiffres présentés demain à midi.

Dans l’immédiat, les marchés semblent cependant s’attendre au pire, forçant spécialement le prix du soya à Chicago à son plus bas depuis la mi-octobre. Le marché du blé n’est pas en reste non plus alors que les stocks de blé prévus restent importants et que le retour de bonnes précipitations dans les régions de production de blé d’hiver aux États-Unis laisse entrevoir de bonnes récoltes.

Pour débuter le mois d’avril, les dernières prévisions météo aux États-Unis se révèlent un peu plus sèches à l’horizon pour les deux prochaines semaines. Ceci devrait permettre un début des travaux dans les temps avec de bonnes réserves d’eau des suites des bonnes précipitations en cours.

Aujourd’hui, le rapport hebdomadaire des exportations et ventes à l’exportation de grains américains aura été mixte.

Maïs – Ventes décevantes de 841,9 millions de tonnes, sous les attentes des marchés de 1,0 à 1,5 million de tonnes.

Soya – Ventes très intéressantes de 996 600 tonnes, plus que les anticipations de 450 000 à 850 000 tonnes.

Blé – 627 600 tonnes, dans les attentes les plus élevées des marchés de 300 000 à 650 000 tonnes.

 

Techniquement, le comportement du marché du soya à Chicago reste écrasé par sa forte tendance baissière court terme à l’œuvre. Demain, il faudra surveiller de très près la zone de support 9,55-9,60 $US/boisseau (CàT Mai 17). Un passage sous ce niveau laisserait alors peu de marge avant que le creux prérécolte à l’automne dernier soit de nouveau remis en question à 9,34-9,37 $US/boisseau.

Le marché du maïs à Chicago se montre plus résilient, mais reste toujours sous l’emprise d’une tendance baissière court terme à l’œuvre. Il faudra surveiller demain des supports autour de 3,50-3,52 $US/boisseau. Enfin, de son côté, le blé Chicago tente de son côté de s’appuyer sur son support important 4,15-4,19 $US/boisseau, ce qui n’écarte pas pour autant la tendance baissière court terme à l’œuvre également dans ce marché. 

Pour accéder aux rapports du USDA demain à midi lors de leur publication (en anglais) :

Intentions d’ensemencements américains (Prospective Plantings)

Stocks de grains au 1er mars (Grain Stocks)

 


Partager cet article