Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les marchés toujours sous pression

21 mars 2017,

Le début de semaine se veut indécis, mais lourd par défaut alors que les marchés tentent de trouver matière à soulever les prix, mais n’ont tout simplement rien sur quoi s’appuyer pour le moment pour y parvenir. Et, à défaut d’élément tangible positif, le spectre des inventaires importants de cette année (2016-17) continue d’hanter les marchés.

Du côté sud-américain, les conditions météo favorables qui persistent ajoutent une lourdeur supplémentaire.  À ce titre, plusieurs organisations continuant de revoir leurs prévisions de récoltes à la hausse. La semaine dernière Safras e Mercado a réajusté son estimation de récolte de maïs pour le Brésil à 98 millions de tonnes versus 91,5 millions de tonnes pour le USDA. Cette semaine, AgroConsult a haussé sa prévision de récolte brésilienne de soya de 107,8 à 111 millions de tonnes, le USDA étant actuellement à 108 millions de tonnes. 

Pour la prochaine semaine, les prévisions météo actuelles proposent toujours de bonnes conditions. Dans le nord de l’Argentine de bonnes précipitations sont attendues, mais sont jugées bénéfiques aux cultures en cours. 

Du côté des États-Unis, les derniers chiffres des inspections à l’exportation de grains américains présenté hier ont été dans l’ensemble positif. 

Maïs - 1,333 million de tonnes, un résultat dans les attentes des marchés (1,100 et 1,500 million de tonnes).

Soya - 0,737 million de tonnes, plus que les anticipations des marchés (0,4 à 0,6 millions de tonnes).

Blé - 0,624 million de tonnes, des inspections supérieurs aux attentes ici aussi (0,350 et 0,550 millions de tonnes).

Le début de saison approche à grand pas aux États-Unis et les marchés s’interrogent de plus en plus sur les conditions favorables qui se dessinent à  l’horizon de ce côté. 

De bonnes averses sont attendues dans les deux prochaines semaines. Ceci pourrait ralentir le début des travaux aux champs, mais permettra aussi d’assurer dans pratiquement l’ensemble du Midwest et des Plaines américaines de bonnes réserves d’eau pour aider les cultures à démarrer la saison. Les prévisions actuelles moyen terme pour le mois d’avril et la période avril/mai/juin suggèrent des températures qui resteront plus chaudes qu’à la normale. Ces réserves d’eau de début de saison ne seront donc pas de trop. Plus au nord, certains analystes signalent cependant des risques d’inondations qu’il faudra garder à l’œil.

À l’opposé, dans le sud des Plaines et du Midwest, la prochaine ronde d’averses attendue d’ici la fin mars n’a pas manqué de calmer le jeu concernant les conditions excessivement sèches qui persistent depuis plusieurs semaines pour les cultures de blé d’hiver. Reflétant d’ailleurs bien cette situation, les prix du blé ont tous reculé aujourd’hui sur les marchés de Chicago, de Kansas et de Minneapolis.

Il faudra toutefois surveiller certains secteurs à l’extrême sud et ouest des Plaines américaines qui pourraient ne pas profiter d’averses suffisantes.

Techniquement, les prix des grains à Chicago s’appuie à nouveau sur leur support atteint la semaine dernière. Ceci remet en question la possibilité que des tendances haussières puissent être demeuré effectives malgré le premier revers amorcé il y a maintenant deux semaines. Il faut surveiller de près un 1er support à 3,60 $US/boisseau (CàT Mai 17) pour le maïs, 9,93-9,95 $US/boisseau (CàT Mai 17) pour le soya, et 4,22-4,24 $US/boisseau (CàT Mai 17) pour le blé Chicago.


Partager cet article