Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les chiffres d’exportation de grains américains préoccupent

06 janvier 2017,

La 1re semaine de 2017 se sera terminée sur une note incertaine pour le marché des grains alors que les derniers chiffres d’exportations et ventes à l’exportation de grains américains ont grandement déçu. L’ouverture à la baisse reste cependant mince pour le moment avec plusieurs rapports et le début du rebalancement des fonds indiciels prévu la semaine prochaine.

Rappelons que les marchés du maïs et blé ont terminé 2016 avec d’importantes positions nettes vendues du côté des spéculateurs. On s’attend ainsi à un rebalancement des fonds indiciels aux effets positifs pour ces grains. À l’opposé, dans ce même ordre d’idée, la position nette importante achetée détenue par les fonds à la fin 2016 dans le soya devrait accentuer la pression à la baisse sur ce marché. 

Jeudi prochain est attendu le 1er rapport mensuel d’offre et demande de grains du USDA (WASDE) de 2017, très certainement l’un des plus importants de l’année. La fermeté aux États-Unis de la production d’éthanol, du rythme de trituration ainsi que des exportations américaines de grains depuis le début de la nouvelle année récolte (2016-17) donne à penser que des ajustements à de nouveaux niveaux record pourraient être réalisé dans le bilan américain. Ceci pourrait compenser pour de possibles ajustements à la hausse des volumes récoltés à de nouveaux records. 

D’ici la publication de ce rapport, les marchés seront très attentifs aux prévisions des marchés. Rappelons cependant qu’il est d’usage que ceux-ci se montrent prudents et défensifs dans leurs prises de position avant la publication d’un rapport de cette importance.

Jeudi prochain, le USDA présentera également deux autres rapports importants que les marchés surveilleront de près :

  • Rapport trimestriel des stocks américains de grains au 1er décembre
  • Rapport sur les ensemencements de blé d’hiver et de canola aux États-Unis.

Dans le 1er rapport, celui des stocks américains de grains au 1er décembre, les marchés chercheront à évaluer si le rythme de consommation se veut plus (ou moins) important cette année. Pour le second rapport, l’une des grandes interrogations qui sera à surveiller est à savoir si les producteurs américains ont bel et bien semé leurs plus faibles superficies en blé d’hiver depuis 1913.

 

Maïs

Le marché du maïs a terminé la semaine avec un 1er recul en une semaine de -0,0250 à 3,5875 $US/boisseau (CàT Mars 16).

Dans son rapport hebdomadaire publié aujourd’hui, le USDA a fait état de vente de seulement 429 000 tonnes, nettement sous les attentes des marchés qui étaient de 650 000 à 950 000 tonnes.

Heureusement, hier, le rapport de production d’éthanol aux États-Unis de l’EIA a révélé que l’année 2016 s’est terminée à nouveau une production hebdomadaire record de 1,043 millions de barils/jour. Ajoutant une touche positive à ce 1er chiffre, les stocks d’éthanol ont été en léger recul de -5 000 à 18,678 millions de barils, toujours très près de leur creux 2016 de 18,448 millions de barils.

En Amérique du Sud, les conditions défavorables en Argentine dans les dernières semaines font en sorte que les ensemencements ne sont toujours pas complétés, à 83% selon le Buenos Aires Grain Exchange. On commence ainsi à croire de plus en plus que le pays ne parviendra finalement pas à atteindre cet hiver le niveau record de 36,5 millions de tonnes qui était jusqu’ici anticipé. 

Techniquement, la semaine a été positive pour le marché du maïs à Chicago avec la rupture de la légère tendance baissière qui avait pris forme dans les dernières semaines. Par contre, une forte résistance à 3,63-3,64 $US/boisseau (CàT Mars 17) reste à franchir avec une tendance neutre à prévoir pour le moment. 

 

Soya

Le marché du soya aura durement encaissé les chiffres à l’exportation très décevants présentés aujourd’hui par le USDA, clôturant ainsi la journée en forte baisse de -0,17 à 9,9525 $US/boisseau. 

Pour terminer 2016, les ventes hebdomadaires de soya américain ont été de seulement 88 000 tonnes, un résultat nettement sous les attentes des marchés (800 000 à 1 200 000 tonnes). Ces ventes très décevantes proviennent essentiellement d’une annulation de vente importante de 900 000 tonnes. Elles sont également les plus faibles ventes hebdomadaires enregistrées en 2016.

Après un début d’année en force pour les exportations/ventes à l’exportation de soya américain, ce qui préoccupe est de voir ces chiffres reculer sous la pression de la récolte record toujours attendue du côté du Brésil dans les prochaines semaines. D’ailleurs, aujourd’hui, FC Stone a ajusté à la hausse sa prévision de récolte pour le Brésil de +800 000 à un niveau record de 102,8 millions de tonnes. Le USDA se situe actuellement à 102 millions de tonnes.

Techniquement, le marché du soya à Chicago reste en difficulté. Après un rebond intéressant à plus de 10,00 $US/boisseau plus tôt cette semaine, il est de retour sous la barre de 10,00 $US/boisseau avec une tendance baissière bien définie qui se confirme de plus en plus. Il faudra surveiller la semaine prochaine le support important de 9,92-9,93 $US/boisseau (CàT Mars 17).

 

Blé

Le marché du blé à Chicago a connu une bonne semaine qui l’aura vu écarter sa tendance baissière des derniers mois. Ceci n’est pas passé inaperçu aux yeux des marchés qui y ont vu un signe encourageant. 

Certains avancent les conditions froides qui pourraient de nouveau menacer les cultures de blé d’hiver dans certaines régions des Plaines américaines. D’autres rappel aussi qu’il faut s’attendre à ce que le USDA confirme la semaine prochaine un creux depuis 1913 des superficies semées l’automne dernier en blé d’hiver aux États unis.

Par contre, le fondamentalement, le contexte lui-même reste encore et toujours à l’abondance pour le moment, justifiant mal un retour à la hausse définitif. Il faut plutôt se reporter davantage pour l’instant au rebalancement des fonds indiciels qui aura lieu la semaine prochaine pour voir matière à justifier le rebond intéressant des derniers jours.

Techniquement, on ne peut passer sous silence le rebond très intéressant de la dernière semaine qui aura permis la rupture de la tendance baissière des derniers mois. Ceci est positif bien entendu. Cependant, le principal objectif à surveiller pour se montrer plus confiant pour la suite des choses demeure la rupture d’une série de résistances à 4,30, 4,37 puis 4,46 $US/boisseau (CàT Mars 17).


Partager cet article