Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Retour positif du congé de Noël

27 décembre 2016,

Les prix des grains ont amorcé en force la dernière semaine de 2016, le maïs clôturant aujourd’hui en hausse de +0,09 à 3,5475 $US/boisseau (CàT Mars 17), le soya en hausse de +0,2375 à 10,1375 $US/boisseau (CàT Janv. 17) et le blé en hausse de +0,1675 à 4,0975 $US/boisseau (CàT Mars 17).

Il ne faut pas chercher très loin pour trouver l’origine de ce regain « post-Noël ». Il y aura eu des averses qui été très attendu dans les derniers jours en Argentine. Cependant, certaines régions plus au sud de la province de Buenos Aires n’auront pas profité de ces précipitations, ce qui fait maintenant craindre des dommages aux cultures en cours.

Après des semaines à signaler une météo pratiquement idéale au Brésil, on rapporte aussi que des conditions anormalement sèches cherchent à prendre forme dans le nord-est du pays, dans le secteur de l’État de Minas Gerais. L’absence de précipitations à l’horizon fait craindre que les conditions sèches puissent progresser vers l’ouest.

Le rapport des inspections à l’exportation de grains de la semaine dernière publiée aujourd’hui aura également intéressant, ajoutant un peu de fermeté supplémentaire aux prix :

Maïs – 971 000 tonnes versus des anticipations de 775 000 à 975 000 tonnes.

Soya – 1,710 millions de tonnes versus des anticipations de 1,4 à 1,8 million de tonnes.

Blé  - 521 000 tonnes versus des anticipations de 300 000 à 500 000 tonnes.

Avec des positions nettes vendues toujours significatives dans les marches du maïs et du blé à Chicago, les spéculateurs auront profité également des derniers jours de 2016 pour réaliser des ajustements de fin d’année, contribuant aussi raffermir les prix au passage.

Par contre, en dehors de ces quelques éléments positifs, rien ne permet concrètement d’envisager à ce stade-ci un retour à la hausse marquée des prix.

À défaut de problème supplémentaire du côté de l’Amérique du Sud, il faudra plutôt attendre la publication du rapport mensuel du USDA de janvier avant de pouvoir entrevoir une direction plus définie de ceux-ci. Les chiffres hebdomadaires d’exportations et ventes à l’exportation de grains américains restent cependant à surveiller, ceux-ci ayant été particulièrement soutenus depuis le début de l’année commerciale 2016-17.

Techniquement, le rebond très intéressant des prix d’aujourd'hui n’aura pas permis d’écarter les canaux légèrement baissiers dans les marchés du maïs et blé à Chicago. Ceci invite à la prudence avec la possibilité du typique revers du mardi dans les marchés (turnaround tuesday).

À la hausse, le 1er objectif pour le maïs est la résistance de la moyenne mobile 50 jours à 3,55 $US/boisseau avec une résistance plus importante par la suite à plus de 3,60 $US/boisseau (CàT mars 17). Pour le blé à Chicago, la résistance autour de 4,13-4,15 $US/boisseau (CàT mars 17) est l’objectif immédiat.

De son côté, le marché du soya à Chicago aura pu profiter de son rebond d’aujourd’hui pour remettre en question la forte tendance court terme baissière qui l’a emporté dernièrement. Pour que ce renversement à la hausse gagne davantage de fermeté, il faudra toutefois voir la valeur du soya franchir la barre de 10,20 $US/boisseau (CàT Janv. 17) dans les prochains jours.


Partager cet article