Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Le marché du soya encaisse un 1er revers

29 novembre 2016,

Après un début de semaine en force hier, le marché des grains s’est renfrogné aujourd’hui, celui du marché du soya en tête. Ce dernier met ainsi un terme à 7 jours consécutifs de forte progression qui lui auront permis de gagner plus de 0,50 pour atteindre hier un sommet inégalé depuis juillet dernier à 10,65 $US/boisseau (CàT Janv 17). Il a terminé aujourd’hui en baisse de -0,1350 à 10,4250 $US/boisseau. 

Les nouvelles pour justifier un tel renversement ne sont pas légion. On peut cependant présumer que plusieurs spéculateurs auront profité de la récente forte progression du soya et de la fin du mois de novembre pour engranger des profits, occasionnant un 1er revers important.

Mentionnons cependant qu’outre quelques régions un peu plus sèches en Argentine à surveiller, dans l’ensemble les conditions actuelles en Amérique du Sud se veulent toujours prometteuses d’excellentes récoltes, possiblement record pour le Brésil à plus de 102-105 millions de tonnes dans le soya.

Aujourd’hui, dans ce qui se veut davantage un exercice de préparatif budgétaire plutôt que de justes prévisions, le USDA aura proposé de 1res estimations d’ensemencements américains pour le printemps prochain. Ainsi, corroborant le sentiment de d’autres firmes d’analyse, dont Informa Economics, le USDA prévoit un recul de l’ordre de -4,5 à 90 millions d’acres dans le maïs, et une hausse de +1,8 à 85,5 millions d’acres pour le soya.

Ces 1res estimations se veulent modestes, mais corroborent toujours la possibilité de voir coup sur coup une récolte record américaine de soya 2016, puis sud-américaine record cet hiver suivi d’une autre récolte record américaine à l’automne prochain. S’il est certes vrai qu’il s’agit d’une éventualité encore très hypothétique, elle n’est pas sans inviter à la prudence malgré la fermeté de la demande pour le soya qui se poursuit toujours pour le moment. 

Emporté par cette pression baissière du côté du soya, mais aussi un nouveau creux du côté du marché du blé à Chicago, le marché du maïs aura aussi lâché prise après avoir tenté de nouveau sans succès de franchir une résistance importante à plus de 3,50 $US/boisseau (CàT Déc. 16). Il a ainsi clôturé en baisse de -0,1175 à 3,3675 $US/boisseau.

Enfin, le marché du blé à Chicago a pour sa part franchi une nouvelle étape importante en passant sous la barre de son dernier creux du 31 août dernier pour s’établir maintenant à son plus bas depuis août 2006 à 3,84 $US/boisseau (CàT Déc. 16).  Hier, le rapport hebdomadaire des inspections à l’exportation de blé américain a déçu à seulement 222 000 tonnes la semaine dernière, pratiquement la moitié du niveau atteint la semaine précédente et le plus bas niveau atteint depuis le début de l’année commerciale 2016-17 (1er juin). Malgré quelques régions toujours très sèches dans certains secteurs des Plaines américaines, les conditions des cultures de blé d’hiver demeurent stables à 58% dans les catégories « bonne et excellente », +3% comparativement à la même période l’an dernier. Des averses sont également attendues dans les régions les plus sèches, ce qui vient calmer le jeu sur d’éventuels problèmes avec les cultures de blé d’hiver pour le moment.


Partager cet article