Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Marché des grains : en quête d’une nouvelle direction à suivre

17 novembre 2016,

Les prix des grains à Chicago auront peu évolué dans les derniers jours, ceux-ci s’appuyant sur d’importants supports pour contenir la pression à la baisse de la fin des récoltes américaines. Par contre, l’effet négatif des révisions à la hausse des rendements et récoltes américaines de maïs et soya révélées avec la publication du dernier rapport mensuel du USDA de novembre est maintenant bien digéré des marchés. Ceci vient d’autant tempérer le potentiel baissier supplémentaire.

Aujourd’hui, le rapport hebdomadaire sur les exportations et ventes à l’exportation de grains américains du USDA aura été positif.

Pour la semaine du 10 novembre, les ventes de maïs ont été très intéressantes à 1,66 million de tonnes, en hausse de 0,4 million de tonnes par rapport à la semaine précédente, et plus que la moyenne des prévisions de 0,9 à 1,2 million de tonnes. Il ne faut plus que des ventes de 686 960 tonnes par semaine d’ici la fin août 2017 pour atteindre la prévision d’exportations record de maïs américain prévu par le USDA.

Les ventes hebdomadaires de soya ont pour leur part repris du tonus, grimpant de +0,416 à 1,42 million de tonnes; dans les attentes des marchés (1,2 à 1,5 mil. de tonnes). Pour atteindre la prévision d’exportations record de soya américain anticipé par le USDA, il faut que les ventes ne soient plus que de 406 936 tonnes/semaine d’ici le 31 août prochain. Rappelons cependant qu’il n’est pas rare de constater un recul important des ventes américaines à l’exportation à l’hiver, alors que les récoltes sud-américaines se mettent à inonder les marchés. 

Enfin, les ventes hebdomadaires de blé américain ont aussi été intéressantes à près de 600 000 tonnes, en recul par rapport à l’excellent niveau atteint la semaine précédente de 770 000 tonnes, mais au-dessus des attentes des marchés (400 000 à 500 000 tonnes). Pour atteindre la prévision d’exportation de blé américain du USDA pour 2016-17, il faut maintenant que les ventes soient de 319 000 tonnes/semaine d’ici la fin mai prochain.

Dans les autres nouvelles, mentionnons que Informa Economics a révélé ses dernières prévisions d’ensemencements américains pour 2017. Selon la firme d’analyse, les semis de maïs seraient en net recul l’an prochain, passant de 94,5 à 90,8 millions d’acres. Sans surprise, ce serait le soya qui profiterait de la situation pour bondir, passant de 83,7 à un nouveau record de 88,6 millions d’acres.  Maïs et soya combiné, ces ensemencements seraient un nouveau record de superficies cultivées de 179,4 millions suivant celui atteint déjà cette année. Les producteurs américains continueraient ainsi de semer davantage dans l’espoir d’obtenir des rendements record comme cette année pour tempérer les effets négatifs des prix qui sont actuellement à leur plus bas depuis des années.

Techniquement, le manque de nouvelles fraiches et plus directives se fait bien sentir. Après s’être appuyés sur des supports plus importants dans les derniers jours, autant le maïs, le soya que le blé à Chicago suivent une direction à court terme neutre. Il faut continuer de surveiller de près dans les prochains jours les supports clés qui auront permis de freiner le revers amorcé il y a bientôt deux semaines : le maïs à 3,35-3,36 $US/bo. (CàT Déc. 16), le soya à 9,7450-9,75 $US/bo. (CàT Janv. 17) et blé à 9,90-9,9250 $US/bo. (CàT Déc. 16).


Partager cet article