Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Rallye surprenant, mais éphémère pour les prix des grains

10 novembre 2016,

À la surprise générale ce matin, les prix des grains ont ouvert la journée en très forte hausse, le soya en tête avec un gain de plus de +0,20 $US/boisseau sur plusieurs de ses échéances à Chicago. Ils auront par contre tempéré leur ardeur au cours du reste de la journée pour clôturer avec des gains plus modestes : maïs +0,0175 à 3,82 $US/boisseau (CàT Déc. 16), le soya à +0,07 à 9,98 $US/boisseau (CàT Janv 17), blé -0,02 à 4,0475 $US/boisseau (CàT Déc. 16).

Dans l’ensemble, le rapport mensuel d’offre et demande du USDA du mois de novembre publié hier n’a certainement pas été positif.

Grainwiz - Rapport mensuel du USDA de novembre 16 - NÉGATIF

RJO'Brien - Agro-Lettre RJO: rendement record aux É.-U.

On peut éplucher ce rapport de long en large en quête de bonnes nouvelles, ce qui est le cas à certains niveaux du côté de la demande, le fait est que le USDA a révisé plus que prévu à la hausse les rendements américains de maïs et soya pour des récoltes record et des stocks de fin d’année 2016-17 plus importants que ce qui était jusqu’ici anticipé. 

Résultat, à moins d’imprévus du côté de l’Amérique du Sud dans les prochaines semaines, il demeure très difficile d’envisager une progression marquée et soutenue des prix à Chicago. Et, à ce stade-ci, en dehors de quelques régions confrontées à des conditions un peu trop humides ou encore un peu trop sèches, tout indique que le Brésil et l’Argentine sont encore en lice pour d’excellentes récoltes. Dans le cas du Brésil, on parle même d’une récolte record de plus de 102-103 millions de tonnes.

Dans ce contexte de bonnes perspectives de récoltes sud-américaines et avec le rapport mensuel du USDA négatif, difficile donc de trouver l’origine de ce rallye momentanée qui en aura surpris plus d’un ce matin. 

Ceci est d’autant surprenant que contrairement aux attentes de plusieurs analystes, l’élection très controversée de M. Donald Trump comme 45e président des États-Unis n’aura pas fait plonger le dollar américain, bien au contraire. Sur son index, le dollar américain aura plutôt poursuivi à la hausse après avoir très brièvement vacillé.

Rappelons que la fermeté du dollar américain n’est pas jugée favorable aux prix des grains aux États-Unis et à Chicago, celle-ci nuisant à la compétitivité des exportateurs américains sur les marchés mondiaux.

Aujourd’hui, le rapport hebdomadaire sur les exportations et ventes à l’exportation de grains américains du USDA n’a pas été spécialement positif, particulièrement pour le soya.

Pour la semaine 1re semaine de novembre, les ventes de soya ont rompu avec la barre du 2 millions de tonnes et plus pour plonger à tout juste un peu plus de 1,0 millions de tonnes. Ce résultat est sous les attentes des marchés (1,7 à 2,0 millions de tonnes) et le 2e plus faible résultat enregistré depuis le début de l’année commerciale 2016-17 (1er sept).

Les ventes hebdomadaires de maïs ont été plus intéressantes, s’établissant à 1,23 million de tonnes, un résultat toutefois dans les attentes des marchés (1,1 à 1,4 million de tonnes).

Après une semaine décevante pour terminer le mois d’octobre, les ventes à l’exportation de blé américain de la 1re semaine de novembre ont été par contre beaucoup plus intéressantes à 769 600 tonnes, au-dessus des anticipations des marchés (300 000 à 500 000 tonnes). 

Pour les prochains jours, les conditions aux États-Unis resteront encore très favorables aux récoltes américaines avec du temps dans l’ensemble sec sur pratiquement l’ensemble du Midwest et des Plaines américaines. Avec de telles conditions, les récoltes américaines seront très certainement sur le point d’être complétées en date de dimanche prochain. Rappelons que dans le rapport hebdomadaire du USDA à ce sujet lundi dernier, la récolte de maïs était complétée à 86% et celle de soya à 93%.

Techniquement, les prix des grains sont actuellement très volatils à Chicago. Le biais est cependant négatif avec une incapacité persistante de ceux-ci à franchir des résistances importantes. Dans le cas du maïs, le canal haussier intéressant qui avait pris forme au début septembre dernier est remis en question.

Le marché du soya révèle un peu plus de fermeté, avec un bon support toujours à l’œuvre à l’approche de 9,80 $US/boisseaux (CàT Janv. 17). Par contre, on note une grande incapacité à reprendre concrètement les devants, et un possible début de tendance baissière s’il ne parvient pas rapidement à s’établir d’un pied plus ferme près de la forte résistance qui se fait sentir maintenant autour de 10,10-10,20 $US/boisseau.

De son côté, le marché du blé à Chicago continue de s’effriter tranquillement, celui-ci étant de retour sous sa moyenne mobile 100 jours pour une seconde fois depuis son rallye très intéressant amorcé à la mi-octobre. La marge est maintenant très mince avec le support clé de 4,00 $US/boisseau et un passage sous ce niveau n’écarterait pas le risque d’une revisite de son dernier creux sous 3,90 $US/boisseau.  


Partager cet article