Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains vacillent à Chicago

01 novembre 2016,

Début de semaine bien incertain pour les prix des grains qui sont confrontés depuis la semaine dernière à de fortes résistances. Même celui du soya, qui a su profiter jusqu’ici de la fermeté de la demande à l’exportation pour le soya américain, est sous pression faute de nouvelles annonces de ventes importantes à l’exportation.

Hier, dans son rapport hebdomadaire sur la progression et l’état des cultures aux États-Unis, le USDA a révélé que les récoltes américaines ont maintenant bel et bien rattrapé le temps perdu avec les précipitations plus importantes du début octobre dernier.

En date de ce dimanche, la récolte de maïs est ainsi complétée à hauteur de 75%, dans la moyenne des 5 dernières années. Celle de soya affiche pour sa part une légère avance de 2% par rapport à la moyenne 5 ans de 85% de complétée à ce moment-ci.

Les prévisions actuelles proposent toujours du temps anormalement chaud, mais surtout peu de précipitations sur l’ensemble des régions du Midwest pour les deux prochaines semaines. Ceci devrait permettre aux producteurs américains de rapidement terminer les récoltes 2016 dans les temps.

On rapporte que la pression se fait ainsi de plus en plus sentir localement aux États-Unis alors que les silos se remplissent à vu d’œil sous la pression des rendements record obtenus. De fait, les bases continuent d’ailleurs de reculer dans la plupart des régions conformément à la tendance saisonnière pendant la récolte.

Aujourd’hui, le rapport mensuel de trituration de soya du USDA a révélé un recul de trituration d’aout à septembre de -6 à 135 millions de boisseaux. Il s’agit par contre d’une progression de près de 3% par rapport au niveau de trituration enregistré en septembre l’an dernier. Ce résultat est dans les attentes des marchés qui étaient de 137,1 à 139 millions de boisseaux. 

Techniquement, le recul des prix d’aujourd’hui à Chicago invite grandement à la prudence. Le contrat du maïs récolte est de retour sous la moyenne mobile 100 jours (CàT Déc. 16) après une 2e tentative avortée de rupture de la résistance de plus en plus importante à 3,59-3,60 $US/boisseau. Pour le moment, le canal haussier ayant pris forme depuis la fin août reste effectif. Par contre, signal inquiétant, la tendance haussière à plus court terme amorcé depuis la fin septembre a été brisée au passage.

Reflétant le revers du marché du maïs, celui du soya à Chicago a également mis un terme à la forte tendance haussière court terme qui avait permis il n’y a pas si longtemps d’écarter la tendance neutre ayant pris forme à partir de la fin août. De plus, le prix est retourné sous le niveau clé de 9,90 $US/boisseau, ce qui n’est pas nécessairement de bon augure s’il ne parvient pas rapidement à se ressaisir dans les prochains jours.

Défiant quelque peu le revers des marchés du maïs et soya, celui du blé à Chicago aura pu compter sur certaines inquiétudes entourant l’état des cultures de blé d’hiver et les conditions sèches observées notamment dans le nord du Texas et en Arkansas. Techniquement, on note par contre beaucoup d’hésitation avec la formation d’une figure de type triangle symétrique. Il faudra donc être très attentif à la sortie de cette formation pour suivre la prochaine direction du prix du blé à Chicago. Dans l’immédiat, le biais se veut baissier, spécialement si les marchés du maïs et soya poursuivent à la baisse dans les prochains jours.


Partager cet article