Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains restent fermes

28 octobre 2016,

La semaine se termine sur une note défensive pour les prix des grains. Le grand gagnant demeure le marché du soya qui a connu au net une bonne progression de +0,1825 à 10,0125 $US/boisseau (CàT nov. 16) versus sa fermeture de vendredi dernier, celui-ci passant ainsi le cap du 10,00 $US/boisseau. 

Sans contredit, c’est la fermeté de la demande à l’exportation du côté américain qui capte le plus l’attention des marchés. Plusieurs annonces de nouvelles ventes à l’exportation de soya américain ont fait surface à nouveau dans les derniers jours. Reflétant bien cette fermeté de la demande à l’exportation pour le soya américaine, les ventes hebdomadaires publiées hier ont d’ailleurs été très intéressantes à 2,045 millions de tonnes, ce qui était toutefois dans les attentes des marchés (1,5 à 2,5 millions de tonnes).

On ne peut en dire autant de celles de maïs qui ont déçu à 799 000 tonnes alors que les anticipations étaient un peu plus optimistes à 900 000- 1 200 000 tonnes.

Avec peu de nouvelles à se mettre sous la dent depuis plusieurs jours, le marché du maïs aura ainsi été davantage supporté par la fermeté du marché du soya, plus que tout autre chose. Techniquement, on note d’ailleurs que la résistance importante à 3,59-3,60 $US/boisseau (CàT Déc. 16) demeure à l’œuvre, limitant ainsi toujours une appréciation supplémentaire des prix du maïs à Chicago, bien que la tendance haussière reste effective.

De son côté, le marché du blé à Chicago aura pu compter sur des incertitudes entourant les ensemencements et conditions des cultures de blé d’hiver en France et en Europe, ainsi que l’idée voulant que moins de blé d’hiver soit semé aux États-Unis cet automne pour freiner son recul amorcé la semaine dernière. Les ventes hebdomadaires américaines à l’exportation de blé d’hiver publié hier auront également été intéressantes à 646 000 tonnes, au-dessus des attentes des marchés (350 000 à 550 000 tonnes) et plus que le volume nécessaire pour atteindre la prévision d’exportations totales de blé du USDA d’ici la fin mai 2017.

Techniquement, le recul d’aujourd’hui pour le blé à Chicago laisse cependant bien incertain qu’à ce stade-ci, celui-ci parvienne a reprendre définitivement les devants, avec une forte résistance établie et à surveiller à 4,25-4,26 $US/boisseau (CàT Déc. 16).

Pour cette fin de semaine, outre les régions entourant les Grands Lacs, les récoltes américaines devraient continuer de progresser rapidement dans le Midwest américain.

On s’attend à ce qu’en date de dimanche prochain, la récolte de maïs américain dépasse 65-70% de complétée versus seulement 46% dimanche dernier.  Celle de soya complétée à 76% dimanche dernier devrait de son côté déjà tirer maintenant à sa fin.


Partager cet article