Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains prennent un peu de recul pour terminer la semaine

07 octobre 2016,

Après un début de semaine en force suivant la publication du rapport des stocks trimestriels de grains américains au 1er septembre dernier, les prix des grains à Chicago ont tempéré leur ardeur ce jeudi et vendredi.

Le maïs aura atteint un sommet à près de 3,50 $US/boisseau (CàT Déc. 16), pour finalement terminer la semaine sous le support de 3,45 $US/boisseau, ce que certains perçoivent comme négatif. Mentionnons cependant qu’une tendance haussière demeure encore possible si le prix du maïs ne recule pas en début de semaine prochaine sous la barre de 3,30 $US/boisseau.

Le soya a également profité d’un regain intéressant en début de semaine pour un sommet à 9,75 $US/boisseau (CàT Nov. 16). Les nombreux rapports des producteurs américains à l’effet que les rendements jusqu’ici obtenus sont exceptionnels auront cependant rapidement rappelé à l’ordre les marchés qui, dès mardi, se sont ravisés. On rapporte des rendements dans certains cas dépassant 70-80 boisseaux/acre, ce qui est nettement plus que la prévision actuelle du USDA d’un peu plus de 50 boisseaux/acre. Le prix du soya termine ainsi la semaine en baisse à 9,5675 $US/boisseau (CàT nov. 16).

Le marché du blé à Chicago aura de son côté brièvement profité de la fermeté du marché du maïs pour bondir, mais sans grand succès. Sur le contrat de décembre 16, il termine ainsi la semaine avec une grande hésitation à son support important autour de 3,95 $US/boisseau. Rappelons que le rapport des stocks américains de grains au 1er septembre dernier aura surpris négativement avec des stocks de blé plus importants que ce qu’anticipaient les marchés.

Hier, le rapport hebdomadaire des ventes américaines à l’exportation de grains aura été très positif pour le maïs avec des ventes de 2,6 millions de tonnes, dont 2,1 millions de tonnes pour livraison 2016-17 et 0,5 million de tonnes pour  livraison en 2017-18. Ce résultat est au-dessus des attentes des marchés (1,6-2,1 MTM), et réitère la fermeté de la demande à l’exportation pour le maïs américain qui se poursuit depuis déjà plusieurs semaines.

Les ventes à l’exportation de soya américain auront été tout aussi intéressantes à 2,2 millions de tonnes pour la nouvelle année récolte (2016-17). Ceci dépasse ici aussi les attentes des marchés (1,2 à 1,5 MTM) et appuie l’idée que la demande à l’exportation pour le soya demeure également forte.

La déception de la semaine revient aux ventes hebdomadaires de blé américain qui n’ont été que de 377 000 tonnes, sous les attentes des marchés (400 000 à 650 000 tonnes). Pour l’instant, 55,8% de la prévision d’exportation de blé du USDA a été atteint, une avance de 1,2% par rapport à la moyenne 5 ans pour cette période-ci. Il ne faudrait pas cependant que les ventes hebdomadaires ralentissent davantage, sans quoi, les marchés trouveront certainement matière à s’interroger pour la suite des choses pour les prix.

La semaine prochaine, le USDA présentera son rapport mensuel d’offre et demande. Ce rapport sera particulièrement à surveiller, puisqu’il remettra de nouveau les pendules à l’heure concernant les récoltes américaines à prévoir cet automne maintenant que de premiers rendements ont été obtenus.

En prévision de ce rapport, selon un sondage de Reuters, les marchés prévoient que la récolte américaine de maïs sera ajustée à la baisse de 15,093 à 15,06 milliards de boisseaux, avec une révision à la baisse du rendement moyen de 174,4 à 173,5 boisseaux/acre. À l’opposé, les analystes prévoient un ajustement à la hausse de 50,6 à 51,1 boisseaux/acre du rendement moyen américain de soya, pour une récolte record qui passerait de 4,201 à 4,286 milliards de boisseaux.

Côté météo, les derniers jours ont été encore très humides pour plusieurs régions du Midwest. Mais, une brèche intéressante semble finalement s’ouvrir pour permettre aux récoltes américaines de gagner en vitesse au cours de la semaine prochaine.


Partager cet article