Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix poursuivent sur leur rebond de vendredi dernier

04 octobre 2016,

Bon début de semaine pour le marché des grains à Chicago, les prix donnant suite à la fermeture positive de vendredi suite à la publication du rapport très attendu des stocks trimestriels de grains américains au 1er septembre dernier. 

Pour l’essentiel, ce rapport a été jugé neutre pas les marchés, le blé faisant bande à part avec des stocks plus élevés que prévu. Les résultats présentés rappellent cependant que les quantités disponibles de maïs, soya et blé aux États-Unis au 1er septembre étaient à des sommets de plusieurs années, voire même décennie dans certains cas. Sur le fond, ceci n’est certainement pas positif, et ce, d’autant que ce sont des récoltes américaines record de maïs et soya qui sont également en cours présentement.

À ce titre, hier, la firme d’analyse des marchés FCStone aura d’ailleurs réitéré cette réalité en proposant de nouveaux chiffres de rendements à 175,2 bo./acre dans le maïs et 52,5 boisseaux/acre dans le soya. Dans les deux cas, c’est plus que les prévisions actuelles du USDA de respectivement 174,4 et 50,6 boisseaux/acre.

Le rapport hebdomadaire sur la progression des récoltes et l’état des cultures aux États-Unis présenté hier propose de son côté un bon rattrapage du temps perdu jusqu’ici en raison des précipitations importantes que l’on sait dans plusieurs régions du Midwest au cours du mois de septembre. Ainsi, en date de ce dimanche, la récolte de maïs était complétée à 24% (retard de 3% par rapport à la moyenne 5 ans) et celle de soya à 26% (retard de 1% par rapport à la moyenne 5 ans). 

Sur le terrain, donnant écho au chiffre très optimiste de rendement prévu dans le soya cet automne, les constats des producteurs américains continuent de mettre de l’avant des rendements exceptionnels. On parle même de plus de 60 et 70 et + de boisseaux/acre. Dans le maïs, les résultats rapportés jusqu’ici sont plus « modestes » mais non moins excellents avec de nombreux records de signaler également.

Avec des stocks trimestriels de grains américains à des sommets et des récoltes américaines record qui se confirme jour après jour, difficile de voir matière à propulser les prix. Et pourtant…

De leur côté, les marchés ne semblent simplement plus s’étonner des chiffres qui font à nouveau l’étalage des quantités exceptionnellement élevées de grains de disponibles à prévoir pour l’année récolte 2016-17.

Le rapport trimestriel des stocks de grains américains était « dans les attentes », et aura eu le mérite de souligner aussi un bon écoulement des stocks pour la période juin à août. Ceci vient avantageusement appuyer les différents rapports hebdomadaires qui font état depuis plusieurs semaines d’une bonne utilisation (exportations) de grains aux États-Unis autant des côtés du maïs, que du soya et du blé.

Ce lundi, le rapport mensuel du USDA sur la transformation de grains et trituration de soya aux États-Unis aura été aussi positif pour le maïs, signalant une utilisation de maïs en août de 458,1 millions de boisseaux (11,64 millions de tonnes), en hausse de 2,1 millions de boisseaux par rapport à juillet dernier et de 12,4 millions de boisseaux par rapport à août l’an dernier. Le rapport de trituration de soya aura été plus décevant, proposant un recul à 4,22 millions de tonnes en août versus 4,60 en juillet et 4,34 en août l’an dernier.

Sur le fond, s’il est donc vrai que les quantités de grains disponibles pour 2016-17 seront importantes, les marchés reportent ainsi davantage leur attention sur la portion « consommation » du bilan qui se révèle de plus en plus prometteuse.

Il faut également souligner qu’autant le maïs et le blé, ainsi que le soya dans une tierce mesure, ont tous été malmenés par les fonds spéculatifs qui ont grandement misé sur une baisse supplémentaire des prix dans les dernières semaines. Le revers positif de vendredi dernier, et la poursuite à la hausse pour débuter ce lundi la semaine auront ainsi initié aussi une ronde de couverture de position, supportant d’autant au passage la relance des prix. 

Techniquement, la résistance importante de la tendance neutre observée autant dans le maïs que le soya depuis plusieurs semaines a de son côté été brisée. Ceci aura également ajouté un peu d’huile sur le feu, ce qui donne à croire à plusieurs que les creux saisonniers récoltent pourrait être établi. Toute la question serait maintenant à savoir si concrètement, avec les quantités importantes de grains que l’on sait, il y a matière à espérer que les prix pourront vraiment gagner du terrain de manière significative dans les prochaines semaines/mois.


Partager cet article