Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Bon début de semaine pour les prix des grains, résistances importantes à surveiller

21 septembre 2016,

Après avoir amorcé lundi sur une note indécise, les prix des grains ont révélé dans l’ensemble un peu plus de fermeté à la hausse depuis, sans toutefois franchir des résistances clés décisives.

Aujourd’hui, le prix du maïs à Chicago a clôturé en légère baisse de -0,0050 à 3,40 $US/boisseau (CàT Déc. 16), toujours très près de sa résistance importante de 3,45 $US/boisseau. Après quatre journées consécutives à la hausse, le soya aura finalement reculé aujourd’hui de -0,1425 à 9,7550 $US/boisseau (CàT Nov. 16), toujours ainsi freiné par une forte résistance à 9,90-9,95 $US/boisseau. Enfin, le blé à Chicago aura pour sa part gagné un peu de terrain de nouveau de +0,0175 à 4,0775 $US/boisseau (CàT Déc. 16), très près de sa résistance importante de 4,10-4,11 $US/boisseau.   

Aux États-Unis, la récolte se poursuit à un bon rythme, avec un début de semaine qui aura été relativement sec pour l’ensemble des régions de production du Midwest. On rapporte toujours d’excellents rendements (mieux que prévus pour plusieurs producteurs) dans le soya. Dans le maïs, pas de cas cependant de rendement exceptionnel et record rapporté jusqu’ici. Rappelons cependant que la récolte américaine n’en est encore qu’à ses débuts. Il demeure ainsi encore à ce stade-ci prématuré de statuer sur de nouvelles révisions à prévoir dans les rendements maïs et soya dans le prochain rapport mensuel du USDA d’octobre. 

Ce début de saison n’aura pas empêché cependant la firme d’analyse Lanworth de revoir à la hausse sa prévision de rendement moyen dans le maïs aux États-Unis de 168,2 à 168,5 boisseaux/acre, ce qui demeure nettement moins élevé que la prévision actuelle du USDA de 174,4 boisseaux/acre. Ceci vient appuyer les rumeurs qui persistent toujours à l’idée que le USDA est encore trop optimiste dans sa prévision de rendement en maïs aux États-Unis pour cet automne.

Les marchés des grains auront pu également profiter aujourd’hui d’un renouveau d’inquiétudes entourant les dernières prévisions météo qui proposent un retour progressif à des précipitations importantes à partir de la semaine prochaine pour plusieurs régions du Midwest.

Rappelons que déjà, jusqu’à cette semaine, les producteurs américains auront dû composer avec un début de mois septembre aux précipitations importantes ; assez pour retarder le début des récoltes et soulever des interrogations quant à la qualité des grains et possiblement même les rendements à prévoir. 

Dans le maïs, le rapport hebdomadaire sur la production d’éthanol aux États-Unis publié aujourd’hui a proposé pour la semaine dernière un recul de 23 000 à 981 000 barils/jours. C’est la 4e en 5 semaines que la production affiche un recul dernièrement. Il est cependant d’usage que la production d’éthanol ralentisse aux États-Unis en septembre. Elle demeure néanmoins en hausse de près de 6% par rapport à la même période l’an dernier.

Techniquement, les prix des grains conservent une fermeté intéressante depuis qu’ils ont touché des creux au début septembre dernier. Cependant, de fortes résistances restent encore à franchir, avec dans l’immédiat, une tendance qui se veut neutre depuis 3 semaines autant dans le maïs, que le soya et le blé. Il faut ainsi garder à l’œil les fortes résistances qui sont actuellement mises à l’épreuve. Un passage au-dessus de celles-ci serait un signal positif qui renforcerait l’idée que des creux définitifs ont été atteint.

Contrat à terme du maïs à Chicago (CàT Déc. 16)

 

 

Contrat à terme du soya à Chicago (CàT Nov. 16)

 

Contrat à terme du blé à Chicago (CàT Déc. 16)

 


Partager cet article