Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Rapport mensuel du USDA de septembre 16 : rien de très positif, mais…

12 septembre 2016,

Le USDA a présenté ce midi son rapport mensuel d’offre et demande (WASDE) de septembre 16. Dans son ensemble, ce rapport n’est pas positif, réitérant à nouveau l’importance des récoltes américaines de maïs et soya à prévoir dans les prochaines semaines; plus que ce qu’anticipaient les marchés. Voici un bref aperçu de ces nouvelles prévisions du USDA.

Pour accéder au rapport complet du USDA (en anglais): WASDE Sept 16

Aux États-Unis

Maïs – Le USDA reconnaît qu’il était un peu trop riche le mois dernier dans sa prévision de rendement, mais pas autant que l’anticipaient les marchés. Selon le USDA le rendement serait de 174,40 bo./acre, en baisse par rapport au 175,1 bo./acre d’août dernier, mais toujours nettement au-dessus des attentes des marchés de 171,7 bo./acre. Par conséquent, la production est en recul comparativement au mois dernier, mais toujours à un niveau record prévu de 15,09 milliards de bo.; ici aussi nettement plus que la moyenne des attentes des marchés. Résultat, avec peu de changement dans les prévisions de demande domestique (-25 à 12,3 mil. de bo.) et aucun dans les perspectives d’exportation, les stocks de fin de la nouvelle année commerciales (2016-17) sont prévus en baisse moins que prévue à 2,38 milliards de bo.. Malgré tout, le USDA estime que le prix moyen à la ferme du maïs aux États-Unis sera un peu plus élevé, passant de 2,85-3,45 $US/boisseau en août à 2,90-3,50 $US/boisseau ce mois-ci.

Soya – Comme l’anticipait plusieurs analystes, le USDA reconnaît la fermeté de la demande à l’exportation pour le soya américain avec un ajustement à la hausse des exportations 2015-16 (ancienne récolte) de +60 à 1,940 milliard de bo., mais également de celles de 2016-17 (nouvelle récolte) de +35 à 1,985 milliards de boisseaux. Ces plus fortes exportations sont cependant insuffisantes pour absorber le rendement et la récolte record que le USDA a révisé de nouveau à la hausse plus que prévu à 50,60 bo./acre et 4,2 milliards de boisseaux. Résultat, s’il est vrai que les stocks ancienne récolte sont ajustés en baisse de 255 à 195 millions de bo., ceux de la nouvelle récolte se voient gonflés de 330 à 365 millions de boisseaux, plus que la moyenne des prévisions de 326 millions de boisseaux. Le USDA a ainsi réajusté à la baisse le prix moyen à la ferme prévue pour la prochaine année aux États-Unis de 8,35-9,85 à 8,30-9,80 boisseaux/acre. 

Blé – Sans grande surprise, le USDA a proposé très peu d’ajustement au bilan d’offre et demande de blé américain 2016-17 avec une production, une consommation, des exportations et des inventaires inchangés, toujours à respectivement 2,321 milliards de boisseaux, 1,367 milliard de boisseaux et 950 millions de boisseaux et 1,1 milliard de boisseaux.

 

Dans le monde

Maïs – Le USDA prévoit de moins importantes récoltes aux États-Unis, en Europe, en Chine pour un ajustement à la baisse total de 4,5 millions de tonnes partiellement compensées par une prévision en hausse de +2,5 à 82,50 millions de tonnes pour le Brésil. Avec très peu d’ajustement du côté consommation domestique, les stocks mondiaux nouvelle récolte affiche un très léger recul de 220,81 à 249,46 millions de tonnes. 

Soya – Tout comme le maïs, très peu de changement au bilan offre et demande mondiale de soya pour 2016-17. La récolte américaine se voit grimper de 110,50 à 114,33 millions de tonnes, mais celle du Brésil est revue à la baisse de -2 à 101 millions de tonnes. Au net avec un peu moins de consommation, les stocks mondiaux demeurent ainsi élevés à 72,17 millions de tonnes versus 71,24 millions de tonnes le mois dernier.

Blé – Le USDA a révisé à la baisse les récoltes en Chine (-2 à 128 millions de tonnes) et en Europe (-2,23 145,27 millions de tonnes), deux plus importants producteurs mondiaux de blé. Ceci est nettement compensé toutefois par d’excellentes récoltes attendues dans plusieurs pays, dont l’Australie (+1,0 à 27,5 millions de tonnes), le Canada (+0,5 à 30,5 millions de tonnes), l’Inde (+2 à 90 millions de tonnes) et le Kazakhstan (+1,5 à 16,50 millions de tonnes). On note au passage que le USDA laisse inchangée sa prévision de récolte record en Russie toujours à 72 millions de tonnes. Avec la faiblesse des prix du blé que l’on sait, le USDA entrevoit par contre une meilleure consommation (+4,18 à 172,80 millions de tonnes) de sorte que les stocks mondiaux nouvelle récolte (2016-17) passent de 252,82 à 249,07 millions de tonnes.

 

 


Partager cet article