Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 19 novembre 20

19 novembre 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée en baisse de 3 ¼ à 3 ¾ cents.

  • Au cours de la semaine du 12 novembre dernier, les ventes nettes à l’exportation de maïs US 2020/21 ont été de 1,088,600 tonnes, ce qui était une augmentation de 11 % par rapport à la semaine précédente, mais aussi une réduction de 43 % par rapport à l’an dernier. Le Mexique et le Japon ont été les principales destinations. 174,700 tonnes étaient destinées à la Chine. 130,000 tonnes de maïs US 2020/21 destinées à la Corée du Sud étaient déjà connues du marché. En fin de compte pour les ventes à l’exportation de maïs US 2020/21, les analystes s’attendaient à un résultat entre 600,000 et 1,0 million de tonnes.
  • Dans un appel d’offres international qui prenait fin aujourd’hui, la Corée du Sud a acheté 132,000 tonnes de maïs probablement d’origine sud-américaine ou US.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la journée en hausse d’une fraction de cent à 1 ¾ cents. Ceux de tourteau de soya US ont fait l’inverse en terminant en baisse de 1,20 $ à 1,50 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US ont clôturé en hausse de 20 points à 35 points.

  • Durant la semaine du 12 novembre dernier, les ventes nettes à l’exportation de soya US 2020/21 ont été de 1,387,100 tonnes, soit une baisse de 6 % comparativement à la semaine précédente et une réduction de 18 % par rapport à l’an passé. Il s’agissait d’un creux pour l’année commerciale actuelle. La Chine, qui a représenté 76 % du total, et le Mexique ont été les principales destinations. Les analystes anticipaient un résultat entre 600,000 et 1,2 million de tonnes. Quant au tourteau de soya US, les ventes nettes ont été de 182,100 tonnes alors que les attentes du marché étaient entre 100,000 et 300,000 tonnes. Enfin, dans le cas de l’huile de soya US, les ventes nettes ont été de 45,100 tonnes et les attentes du marché entre 8,000 et 40,000 tonnes.
  • Hier, le gouvernement argentin a sévi pour mettre fin à la journée de grève des équipages de remorqueur, qui menaçait les exportations de grain.

Blé

À Chicago, les contrats de blé ont terminé la session en baisse de 5 ¼ à 7 ¾ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont clôturé en recul de 8 ½ à 9 ¾ cents. À Minneapolis, ceux de blé dur rouge de printemps ont fini la journée en baisse de 4 cents.

  • Durant la semaine du 12 novembre dernier, les ventes nettes à l’exportation de blé US 2020/21 ont été de 192,400 tonnes, ce qui correspondait à une baisse de 36 % par rapport à la semaine précédente et une à réduction de 62 % comparativement à l’an passé. Il s’agissait en fait d’un creux pour l’année commerciale en cours. La Chine et le Mexique ont été les principaux acheteurs. Les marchés prévoyaient un résultat entre 250,000 et 500,000 tonnes.
  • Dans un appel d’offres international, Taïwan a acheté 82,200 tonnes de blé US.
  • La Jordanie a lancé un nouvel appel d’offres international pour acquérir 120,000 tonnes de blé. L’appel prendra fin mercredi prochain.

Bœuf

Après être à la hausse un peu plus tôt durant la journée, les contrats de bœuf US ont terminé en baisse de 2,02 $ à 2,62 $. Ceux de veau US ont fini la session en recul de 1,75 $ à 2,02 $.

  • Le 18 novembre dernier, le CME Feeder Cattle Index a progressé de 13 cents à 137,51 $.
  • Pour la semaine, l’USDA a rapporté des ventes au comptant à 110 $ pour le vivant. Aujourd’hui, les ventes ont été entre 106 $ et 110 $. Pour la carcasse, l’USDA a signalé des ventes à 172 $.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression avec un «spread» Ch/Se qui s’est élargi à 23,81 $. La découpe «Choice» a pris 1,86 $ à 237,70 $. Celle «Select» a gagné 27 cents à 213,89 $.
  • Le rapport Cattle-on-Feed pour le mois d’octobre sera rendu public demain. Les analystes s’attendent à des placements à 91,1 % par rapport à l’an passé (ou une baisse de 8,9 %). Pour la commercialisation, ils anticipent 100,2 % (ou une hausse de 0,2 %) comparativement à la même période l’an dernier. En conséquence, le marché prévoit qu’au 1er novembre dernier, les inventaires des parcs d’engraissement étaient de 101,8 % (ou une hausse de 1,8 %).
  • Les ventes nettes à l’exportation de bœuf US 2020 ont été de 46,400 tonnes au cours de la semaine du 12 novembre dernier. Le résultat est une augmentation notable par rapport à la semaine précédente.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 478,000 têtes, ce qui représente une augmentation de 6,000 têtes comparativement à la semaine précédente et une hausse de 5,000 têtes par rapport à l’an dernier. 

Porc

Bien qu’ils aient été en hausse vers midi, les contrats de porc US ont terminé la journée dans le rouge entre 2,10 $ à 2,85 $.

  • Le 17 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 41 cents à 69,32 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse était en recul de 4 cents à 58,48 $.
  • La valeur moyenne des découpes a été en hausse de 1,54 à 79,22 $. Toutes les découpes étaient en hausse à l’exception de celle du «picnic» et du flanc.
  • Au cours de la semaine du 12 novembre dernier, les ventes nettes à l’exportation de porc US 2020 ont été de 28,900 tonnes, ce qui représentait une baisse de 32 % comparativement à la semaine précédente et une réduction de 18 % par rapport à la moyenne des 4 dernières semaines. La Chine n’a représenté que 2,100 tonnes, ou 7,2 % du total. 
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,955 million de têtes, soit à une augmentation de 32,000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais aussi à une baisse de 13,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Dollar canadien


Partager cet article