Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 22 octobre 20

22 octobre 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en hausse de 1 ¼ à 2 ½ cents. Par contre, les contrats 2021/2022 ont clôturé en baisse de 1 ¼ à 3 cents.

  • Au cours de la semaine du 15 octobre dernier, les ventes à l’exportation de maïs US ont été de 1,831,566 tonnes, ce qui dépassait les anticipations des analystes. C’était également une hausse de 180 % par rapport à la semaine précédente et une augmentation de 273 % comparativement à la même période l’an passé. La Chine et le Japon ont été les principaux acheteurs avec respectivement 490,100 tonnes et 433,500 tonnes.
  • Un correspondant de l’USDA en Ukraine voit les rendements du maïs ukrainien en baisse, en raison d’une réduction de la production de 17 %. Il estime l’offre initiale à 33,167 millions de tonnes comparativement aux 39,563 millions de tonnes établies dans le rapport du WASDE d’octobre.

Soya

Les contrats de soya US ont terminé la séance en hausse. Ceux de tourteau de soya US ont également clôturé dans le vert entre 90 cents et 3,60 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US ont fermé en progression entre 35 et 49 points.

  • Barchart (cmdty View) estime que les rendements de soya US sont en baisse de 0,05 bpa à 50,45 bpa. La firme voit également la production en recul de 8 millions de boisseaux à 4,182 milliards de boisseaux.
  • Ce matin, l’USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 152,404 tonnes de soya US pour le Mexique. Les exportateurs privés ont également vendu 132,000 tonnes à des destinations inconnues.
  • Concernant, le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 15 octobre dernier, les ventes de soya US ont été de 2,226 millions de tonnes. Par contre, 41 % de celles-ci étaient déjà connues du marché. La Chine a représenté 55 % des ventes totales. Dans le cas du tourteau de soya US, les ventes ont été de 322,000 tonnes, ce qui était dans la fourchette supérieure des attentes des analystes et une augmentation de 191 % comparativement à l’an passé. Quant aux ventes d’huile de soya US, elles ont surpassé les prévisions de marché avec 37,017 tonnes. La Chine a été le principal acheteur avec 30 % du total des ventes.

Blé

À Chicago, les contrats de blé ont clôturé en baisse de 7 à 8 cents. À Kansas, les contrats de blé ont fini en recul de 8 ¾ à 9 ½ cents. Ceux de blé dur rouge de printemps US ont terminé dans le rouge de 5 ½ à 8 cents.

  • Au cours de l’avant-midi, l’USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 130,000 tonnes de blé tendre blanc US pour des livraisons en 2020/2021. La Corée du Sud est la destination.
  • Pour le rapport sur les ventes à l’exportation, celles de blé US ont été de 367,455 tonnes, ce qui correspondait à une baisse de 30 % par rapport à la semaine précédente, mais aussi à une augmentation de 40 % comparativement à l’an dernier.
  • Dans un appel d’offres international, l’Algérie a acheté 720,000 tonnes de blé.
  • Le Japon a acheté 80,526 tonnes de blé, dont 29,217 tonnes étaient spécifiques aux États-Unis.
  • Un correspondant de l’USDA en Ukraine estime la production de blé ukrainien en baisse de 8 % comparativement au chiffre officiel de l’USDA à 24,972 millions de tonnes.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont terminé la journée en baisse par 3 chiffres. Ceux de veau US ont également fermé en recul de 57 à 90 cents.

  • Le 21 octobre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 2,83 $ à 135,53 $.
  • Aujourd’hui, l’USDA a rapporté quelques ventes au comptant entre 103 $ et 105 $.
  • Demain, le rapport mensuel Cattle on Feed sera publié. Pour le 1er octobre dernier, les analystes prévoient une augmentation des inventaires des parcs d’engraissement de 3,2 %. Ils voient aussi une hausse des placements de 2,4 % par rapport à septembre 2019. La commercialisation a été anticipée à la hausse de 5,8 % comparativement à 2019.
  • Les données du rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 15 octobre dernier indiquent que celles de bœuf US ont été de 21,717 tonnes, ce qui représentait un sommet des 13 dernières semaines et aussi une augmentation de 57 % par rapport à l’an dernier.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé était en hausse. La découpes «Choice» a gagné 39 cents à 208,86 $ et celle «Select» a pris 17 cents à 191,08 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 480,000 têtes, soit à une augmentation de 4,000 têtes par rapport à la semaine dernière et à une hausse de 8,000 têtes comparativement à l’an passé.

Porc

À la fermeture du marché, le contrat de porc US décembre 20 était à sa limite à la baisse. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont terminé en recul de 57 cents à 1,60 $.

  • Le 20 octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 7 cents à 78,69 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en baisse de 2,76 $ à 60,57 $.
  • Les ventes à l’exportation de porc US ont été de 26,800 tonnes au cours de la semaine du 15 octobre dernier, ce qui était le même résultat que la semaine précédente, mais aussi une augmentation de 40 % par rapport à l’an passé. Les expéditions de porc US ont été de 36,604 tonnes, ce qui portait le total de 2020 à 1,521 million de tonnes. Il s’agissait aussi d’une hausse de 25 % comparativement au rythme de 2019. Les expéditions de porc US vers la Chine ont représenté 38 % du total.
  • Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes était en progression de 68 cents à 98,84 $.
  • Dans le rapport Cold Storage, les données indiquent que les stocks de surgelé de porc US étaient de 466,474 millions de lb en septembre dernier, ce qui était une augmentation de seulement 0,22 % par rapport à août dernier. Il s’agissait aussi du niveau le plus bas depuis septembre 2010.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,949 million de têtes, ce qui correspond à une hausse de 12,000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais également à une baisse de 9,000 têtes par rapport à l’an passé.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

 


Partager cet article