Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 8 juillet 20

08 juillet 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la session en hausse de 1 ¼ à 3 ¼ cents.

  • Au cours de la semaine du 3 juillet dernier, la production d’éthanol US a été de 914,000 barils par jour, ce qui était une augmentation de 14,000 bpj par rapport à la semaine précédente. Pour la première fois en 10 semaines, les inventaires d’éthanol US ont augmenté de 456,000 barils à 20,620 millions de barils.
  • Pour le rapport WASDE, qui sera publié vendredi, le marché s’attend à ce que les inventaires de fin d’année de la nouvelle récolte de maïs US soient à la baisse de 640 millions de boisseaux à 2,68 millions de boisseaux . Cette baisse est due à des prévisions de baisses des superficies et de la production de maïs US. Par contre, les analystes sondés estiment que les inventaires de fin d’année de maïs US 2019/2020 pourraient être à la hausse de 174 millions de boisseaux à 2,277 milliards de boisseaux.
  • Concernant les ventes à l’exportation de maïs US qui seront présentées demain, les analystes s’attendent à ce que celles de l’ancienne récolte soient entre 300,000 et 600,000 tonnes et celles de la nouvelle entre 150,000 et 500,000 tonnes.
  • En Argentine, la récolte de maïs est terminée à 81,7 %. Le BAGE a également rapporté que la moyenne des rendements est de 8,4 tonnes/hectare. Il prévoit toujours la production à 50 millions de tonnes.
  • Les autorités du Brésil estiment que la deuxième récolte de maïs est complétée à 27 %. CONAB a aussi abaissé sa prévision de la production de maïs brésilien à 100,56 millions de tonnes, avec une réduction de 0,7 million de tonnes pour la seconde récolte de maïs.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la session en baisse de 1 à 5 ¾ cents. Ceux de tourteau de soya US ont également clôturé dans le rouge entre 1,50 et 1,70 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US ont terminé la journée en recul de 30 à 33 points.

  • Pour le rapport d’offre et de demande de vendredi, un sondage montre que les analystes ne s’attendent pas à des changements pour les inventaires de soya US 2019/2020. Par contre, ils anticipent une augmentation de 21 millions de boisseaux à 416 millions de boisseaux pour les stocks de la récolte de 2020/2021. Mondialement, le marché prévoit des inventaires de soya à respectivement 99,35 millions de tonnes et 96,71 millions de tonnes pour les récoltes 2019/2020 et 2020/2021.
  • Pour demain, les analystes s’attendent à des ventes à l’exportation de soya US 2019/2020 entre 300,000 et 800,000 tonnes et entre 400,000 et 1 million de tonnes pour 2020/2021. Pour le tourteau de soya US, les prévisions sont entre 75,000 et 250,000 tonnes. Dans le cas de l’huile de soya US, les anticipations sont entre 5,000 et 25,000 tonnes.
  • CONAB estime la production de soya brésilien à 120,9 millions de tonnes, un record.

Blé

Les contrats de blé US ont clôturé en hausse par 2 chiffres. Ceux de blé d’hiver ont été plus fermes. À Chicago, le blé tendre rouge d’hiver a fermé dans le vert entre 17 ¼ et 25 ¼ cents. Les contrats de blé dur rouge d’hiver ont fini en progression de 13 ¾ à 16 cents. Ceux de blé dur rouge de printemps ont terminé la journée en hausse de 9 ½ à 10 ¾ cents.  

  • Pour le rapport WASDE de vendredi, un sondage des analystes indique que ceux-ci s’attendent à une production de la nouvelle récolte de blé US à 1,848 milliard de boisseaux, ce qui serait une baisse de 29 millions de boisseaux si cela se réalisait. Les marchés prévoient aussi une production de blé dur rouge d’hiver US à 732 millions de boisseaux alors que c’était 743 millions de boisseaux en juin dernier. Mondialement, les analystes pensent que l’USDA va estimer les stocks de blé 2019/2020 à la hausse de 1,5 million de tonnes à 297,3 millions de tonnes.
  • IKAR a abaissé son estimation de la production de blé russe 2020/2021 par 1,5 million de tonnes à 78 millions de tonnes.
  • En France, le ministère de l’Agriculture prévoit une baisse de la production de blé français de 21 % à 31,31 millions de tonnes. Les conditions sèches et les difficultés météorologiques expliqueraient cet ajustement. 
  • Pour demain, les marchés prévoient des ventes à l’exportation de blé US entre 200,000 et 550,000 tonnes.

Bœuf 

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en baisse de 22 à 85 cents. Ceux de veau US aux échéances les plus rapprochées ont également terminé en recul de 42 à 87 cents.

  • Le 6 juillet dernier, le CME Feeder Cattle avait progressé de 10 cents à 130,13 $.
  • Le FCE a réalisé 4 ventes. Deux groupes de bouvillons du Kansas ont été vendus à 95,25 $ et deux autres lots du même État ont été vendus à 95 $. Au total 659 têtes ont été vendues sur les 1,390 têtes présentées à l’encan en ligne à un prix moyen de 95,12 $. Par contre, des parcs d’engraissement avaient demandé 97 $.
  • Des ventes au comptant en dehors de celles du FCE ont été notées à 95 $, avec certaines limitées entre 99 $ et 100 $ pour l’Iowa et le Colorado.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse. La découpe «Choice» a reculé de 1,47 $ à 203,83 $ alors que celle «Select» a perdu 1,32 $ à 195,52 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous IF à 354,000 têtes, soit à une réduction de 9,000 têtes par rapport à la semaine précédente et à 3,000 têtes de moins comparativement à l’an dernier.

Porc 

Les contrats de porc US octobre 20 et décembre 20 ont terminé la journée en baisse à respectivement 17 et 10 cents. Les autres contrats ont fini dans le rouge par plus de 92 cents.

  • Le 6 juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 24 cents à 45,90 $.
  • Cet après-midi, sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en baisse de 23 cents à 29,14 $.
  • La valeur moyenne des découpes a augmenté de 4,56 $ à 67,16 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous IF à 1,388 million de têtes, ce qui est une réduction comparativement aux 1,406 million de têtes de la semaine précédente et aux 1,442 million de têtes de l’an passé.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article