Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 13 avril 20

13 avril 2020,

Maïs

Les contrats de maïs ont terminé la journée en baisse de ¼ à 1 cent.

Le rapport sur les inspections à l’exportation, qui a été présenté ce matin, indique que celles de maïs US ont été de 1,03 millions de tonnes au cours de la semaine du 9 avril dernier. Il s’agissait en fait de la 3ème semaine consécutive où le résultat était supérieur au million de tonnes. Cependant, ce dernier était plus bas que celui de l’an dernier. Les expéditions ont baissé de 162,000 tonnes comparativement à l’année dernière. Le cumulatif annuel des exportations de maïs US a été établi à 802 millions de boisseaux, ce qui était 36 % de moins que l’an dernier. Sur la semaine, 33,8 % des expéditions étaient destinées au Mexique. Le Japon venait ensuite avec 25,5 %. Le rapport montre aussi que 195,368 tonnes de sorgo US ont été expédiées, ce qui incluait les 193,306 tonnes destinées à la Chine.

Cet après-midi, le NASS (USDA) a rapporté qu’hier, les ensemencements de maïs US étaient complétés à 3 %. La moyenne des 5 dernières années est de 4 %.

Le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) montre que le 7 avril dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient augmenté le nombre de leurs positions nettes vendeuses de 10,070 contrats à 110,402 contrats.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en baisse de 6 ¼ à 9 ¼ cents. Le tourteau de soya US a également fini dans le rouge de 3,90 $/tonne. Le contrat d’huile de soya US mai 20 a terminé en baisse de 51 points.

Vendredi dernier, le USDA avait rapporté des exportations de 120,000 tonnes de soya US pour des destinations inconnues. La vente était divisée entre l’ancienne et la nouvelle récolte.

Ce matin, le USDA a indiqué que les expéditions de soya US ont été de 16,24 millions de boisseaux au cours de la semaine du 9 avril dernier. C’était une baisse de 7,2 % comparativement à l’an dernier. Le cumulatif annuel des exportations de soya US a été estimé à 1,188 milliard de boisseaux, ce qui dépassait celui de l’an dernier par 5,5 %. Depuis les 32 premières semaines de l’année commerciales en cours, les exportations de soya US ont représentées 66,9 % des prévisions du USDA établies ce mois-ci. L’Égypte a été la principale destination avec 40,7 % du total. La Chine l’a été pour 16 % du total.

Le rapport de la CFTC a indiqué que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient réduit leurs positions nettes acheteuses de 18,072 contrats à 31,547 contrats. Dans le cas de l’huile, ils sont revenus à leur positions nettes long dans le courant de la semaine.

Blé

Les contrats de blé US ont débuté la semaine principalement en baisse. Ceux de blé tendre rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont terminé dans le rouge de 1 ½ à 2 cents. Étant donné les inquiétudes à propos d’un risque de conditions froides, les contrats de blé dur rouge d’hiver US aux échéances les plus rapprochées ont gagné entre 1 ¾ et 2 cents. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps ont terminé la session en baisse de 4 ¾ à 5 cents.

Des exportateurs privés ont rapporté des ventes de 120,000 tonnes de blé dur rouge d’hiver US. Les destinations sont inconnues. Une moitié concerne la récolte 2019/2020 et l’autre celle de 2020/2021. Vendredi dernier, le USDA avait annoncé que la Chine avait acheté 165,000 tonnes de blé dur rouge d’hiver US.

Selon le NASS, le 12 avril dernier, les ensemencements de blé de printemps US étaient terminés à 5 % alors que la moyenne des 5 dernières années est estimée à 9 %. Au Kansas, le blé d’hiver se trouve à 50 % dans les catégories «bon à excellent».

Le rapport sur les inspections à l’exportation indique que 608,709 tonnes de blé US ont été expédiées durant la semaine du 9 avril dernier. Il s’agissait d’une hausse hebdomadaire de 258,000 tonnes et d’une augmentation annuelle de 80,000 tonnes. Les exportations de blé de Minneapolis ont représenté 36,4 % du total. Celles de blé blanc et de blé dur rouge d’hiver ont respectivement compté pour 25,2 % et 20 %. Le cumulatif annuel des exportations de blé US a été établi à 21,442 millions de tonnes, soit à une augmentation de 7,6 % par rapport à l’an dernier.

L’Éthiopie a lancé un appel d’offres internationale pour acheter 200,000 tonnes de blé. Les résultats sont attendus le 15 avril prochain.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont fini la journée à leurs limites à la baisse (-3,00 $). Les fermetures d’abattoirs ou leurs ralentissements ont eu un effet sur la demande de bœuf US. Les contrats de veau US ont également terminé la séance leurs limites à la baisse (- 4,50 $).

Le 9 avril dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 1,25 $ à 116,22 $.

La semaine passée, les ventes au comptant ont presque toutes été faites à 105 $. Celles de cette semaine n’ont pas encore débutées.

Le rapport de la CFTC a indiqué cet après-midi que le 7 avril dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le bœuf US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses à seulement 37 contrats. Dans le cas du veau US, les spéculateurs ont changé leurs positions pour des positions nettes vendeuses.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression. La découpe «Choice» a gagné 1,93 $ à 225,86 $. Celle «Select» a pris 3,07 $ à 211,40 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 92,000 têtes. Jusqu’à samedi dernier, le cumulatif annuel des abattages avait été estimé 9,19 millions de têtes, ce qui correspondait à une augmentation de 1,3 % par rapport à l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session à leurs limites à la baisse (-3,75 $) alors que le contrat avril 20, qui approche de son expiration, a fini la journée en hausse de 2,10 $.

Le 10 avril dernier, le CME Fresh Bacon Index avait touché un nouveau record à la baisse à 52,27 $. Il s’agissait d’un second record consécutif à la baisse pour l’index et une réduction annuelle de 73,6 %.

Le 9 avril dernier, le CME Lean Hog Index a été dans le rouge de 1,71 $ à 49,40 $.

L’abattoir de Smithfield a été obligé de fermer à Sioux Falls pour une durée indéterminée à cause du COVID-19. Cette situation devrait forcer la baisse du nombre d’abattages hebdomadaires de 4 %, ce qui, à terme, pourrait probablement stimuler la hausse des prix du surgelé de porc US alors que les inventaires diminueront.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes était en hausse de 2 cents à 52,87 $. Les découpes ont été en progression partagée, mais celle des côtes a été la faible. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été recul de 1,78 $ à 37,80 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 308,000 têtes. En date de samedi dernier, le cumulatif des abattages a été estimé à 38,295 millions de têtes, soit à une hausse de 4,8 % comparativement à l’an passé.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article