Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 10 février 20

10 février 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée en baisse de ½ à 2 cents.

Ce matin, le USDA a rendu public son rapport sur les inspections à l’exportation pour la semaine du 6 février dernier. Dans le cas du maïs US, il estime que les expéditions ont été de 760,390 tonnes, ce qui correspond à une augmentation de 16,632 tonnes comparativement à la semaine précédente. Le cumulatif annuel des inspections a été évalué à 11,494 millions de tonnes. L’an passé à la même période, c’était 23,249 millions de tonnes.

Demain, le rapport mensuel d’offre et de demande sera présenté par le USDA. Dans un sondage, et comparativement aux projections de janvier dernier, les analystes s’attendent à une baisse des inventaires mondiaux de fin d’année de maïs US. En moyenne, le marché les anticipe à 297,19 millions de tonnes. Les analystes prévoient aussi une réduction des inventaires de fin d’année de maïs US de 12,3 millions de boisseaux à 1,897 milliard de boisseaux. Pour la production du Brésil, la moyenne des analystes est de 100,9 millions de tonnes, soit une baisse de 100,000 tonnes comparativement à la projection de janvier dernier. Dans le cas de l’Argentine, un recul de 200,000 tonnes est prévu.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse de 2 ¼ cents. Le tourteau de soya US a également fini la session dans le vert de 2,10 $/tonne. L’huile de soya US a reculé de 35 cents.

Le rapport sur les inspections à l’exportation de la semaine du 6 février dernier indique que celles de soya US ont été de 603,852 tonnes. L’an passé, à la même période, elles étaient supérieures par 47,53 %. Le cumulatif annuel a été établi à 27,218 millions de tonnes, ce qui représente une augmentation de 4,489 millions de tonnes par rapport à l’an dernier. La Chine a été la principale destination avec 22,41 % des expéditions. Le Bangladesh était la seconde avec 14,74 % du total des expéditions. Le Mexique a représenté 13,89 % des parts.

Au Brésil, AgRural estime que la récolte de soya brésilien est en retard de 10 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Jeudi dernier, la récolte n’était complétée qu’à 16 %.

Demain, le rapport WASDE sera rendu public par le USDA. Pour l’Amérique du Sud, les analystes s’attendent à une production de 123,7 millions de tonnes pour le Brésil et de 53,1 millions de tonnes pour l’Argentine. Dans les deux cas, il s’agit d’augmentation comparativement aux projections de janvier dernier. Les hausses possibles pour l’Amérique du Sud poussent la moyenne des prévisions des inventaires mondiaux de fin d’année en progression à 97,3 millions de tonnes. S’il se réalise, le résultat sera une augmentation de 600,000 tonnes par rapport aux projections de janvier dernier. Les prévisions du marché indiquent aussi une baisse des stocks domestiques (US) à 448,3 millions de boisseaux (soit une réduction par rapport aux 475 millions de boisseaux en janvier dernier).

Blé

Les contrats de blé US ont fini la séance en baisse. Celle-ci a été plus forte à Chicago où les contrats de blé tendre rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont reculé de 4 ½ à 6 ¾ cents. À Kansas, le blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé au neutre. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps ont fini la session en baisse de 2 à 2 ¼ cents.

Le rapport sur les inspections à l’exportation de la semaine du 6 février dernier montre que celles de blé US ont été de 523,713 tonnes, ce qui représente une augmentation hebdomadaire de 20,19 %, mais aussi une réduction annuelle de 6,93 %. Le cumulatif annuel a été évalué à la hausse de 11,66 % à 17,185 millions de tonnes. Le Bangladesh a été la principale destination, suivie du Nigéria et des Philippines.

Pour le rapport d’offre et de demande qui sera présenté demain, un sondage indique que les analystes anticipent que les stocks de fin d’année de blé US seront en baisse de 6,1 millions de boisseaux à 958,9 millions de boisseaux. Mondialement, les inventaires de fin d’année pourraient être de 287,5 millions de tonnes, ce qui serait une réduction de 0,6 million de tonnes par rapport à la projection de janvier dernier.

Dans un appel d’offres international, l’Algérie recherche 50,000 tonnes de blé pour des livraisons en avril prochain. De son côté, la Turquie recherche 250,000 tonnes pour des livraisons en mars 20. Le résultat sera connu le 18 février prochain.

Bœuf

Le contrat de bœuf US avril 20 a terminé la session en baisse de plus de 1,12 $. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont reculé entre 82 cents et 1,02 $. Les contrats de veau US ont fini la journée sur une note partagée. Le contrat mars 20 a gagné 50 cents, mais le contrat mai 20 a reculé de 12 cents.

Le 7 février dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 22 cents à 140,41 $.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été dans le rouge. La découpe «Choice» a reculé de 1,21 $. Celle «Select» a baissé 19 cents.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 119,000 têtes, soit à une baisse de 2,000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais également une augmentation de 1,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Porc

Le contrat de porc US avril 20 a terminé la journée avec des pertes à 3 chiffres. Celui février 20 a reculé de 90 cents et celui mai 20 de 45 cents.

Le 6 février dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 87 cents à 59,57 $. Dans la semaine du 7 février dernier, le CME Fresh Bacon Index a été en baisse hebdomadaire de 18,76 $ à 124,58 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes était en hausse de 21 cents. Le flanc a été volatile et il a fini en baisse de 4,47 $. Les côtes ont fait l’inverse en gagnant 3,33 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en progression de 9 cents à 50,31 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 496,000 têtes, ce qui est égal à la semaine dernière et une hausse de 57,000 têtes comparativement à l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article