Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 4 février 20

04 février 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée avec des gains de 2 ¾ à 3 ½ cents. Ceux mars et mai 20 ont progressé le plus.

Dans son rapport sur la transformation des grains présenté hier, le USDA indiquait qu’au cours du mois de décembre dernier, 479,214 millions de boisseaux de maïs US avaient été utilisés dans la fabrication de l’éthanol US. Il s’agissait d’une hausse inégalée depuis août 2018.

Par ailleurs, les exportations de maïs brésilien ont totalisé 2,294 millions de tonnes en janvier dernier, ce qui était une baisse de 47,49 % comparativement au mois précédent et de 40,66 % par rapport à janvier 2019. Les expéditions d’éthanol brésilien ont été de 78,1 millions de litres en décembre dernier. L’an passé à la même période, c’était 104,7 millions de litres. La récolte de maïs brésilien est prévue à 100 millions de tonnes en 2020.

INTL FC Stone a augmenté son estimation de la récolte de maïs brésilien à 97,8 millions de tonnes.

En Argentine, la récolte de maïs devrait débuter en mars prochain, mais les autorités du pays font état de pluies abondantes dans les régions productrices, de sorte que les conditions sèches sont moindres, mais restent une préoccupation constante.

Le Census Bureau devrait présenter ses données pour le mois de décembre dans la journée de demain.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la journée en hausse de 1 ¾ à 2 ½ cents. La progression a été plus marquée pour le contrat mars 20. Le contrat de tourteau de soya US mars 20 a reculé de 1,30 $/tonne. L’huile de soya US a clôturé dans le vert par 44 cents.

Le rapport Fats & Oils, qui a été rendu public hier par le USDA, indique que 184,724 millions de boisseaux de soya US ont été triturés en décembre dernier, ce qui était un record pour le mois. La production de tourteau de soya US au cours de décembre dernier a été en hausse annuelle de 1,15 % à 4,063 millions de tonnes. Il s’agissait également d’une augmentation mensuelle de 5,57 %.

Un sondage de Reuters montre que pour le 31 décembre dernier, les analystes s’attendent à une baisse annuelle des stocks de canola canadien de 0,188 millions de tonnes à un total de 14,4 millions de tonnes. Statistique Canada devrait présenter son rapport demain.

INTL FC Stone projette une récolte de soya brésilien à 124 millions de tonnes, ce qui serait une augmentation de 1,9 % par rapport aux prévisions du mois de janvier dernier. Les exportations de soya brésilien au cours du mois de janvier ont été de 1,49 millions de tonnes, soit une réduction de 26,96 % par rapport à décembre et de 56,69 % comparativement à la même période l’an passé. Le Brésil a également expédié 1,06 millions de tonnes de tourteau de soya au cours du mois.

Blé

Les contrats de blé à Minneapolis ont fini la session en baisse. Ceux de blé dur rouge de printemps ont reculé de 1 ¼ à 1 ¾ cents. Par contre, les contrats de blé tendre rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont gagné entre ¾ et 1 ¾ cents. À Kansas, le blé a terminé la journée à la hausse d’une fraction de cents.

Avant la publication du rapport de Statistique Canada qui sera faite demain, les analystes s’attendent à des stocks de tous les types de blé canadien en date du 31 décembre dernier étaient de 24,6 millions de tonnes, ce qui serait une légère augmentation comparativement aux 24,541 millions de tonnes de l’an dernier à la même période. Les inventaires de blé durum sont également vus à la baisse de 1,158 millions de tonnes comparativement à 2018 à 4,2 millions de tonnes.

Un correspondant du USDA en Australie projette la production de blé australien à la baisse pour 2019/2020. En fait, il l’anticipe au plus bas depuis 2007/2008. Les 15 millions de tonnes qu’il avance correspondent à une baisse annuelle de 13,29 % et de 40 % par rapport à la moyenne des 10 dernières années. Le correspondant estime aussi que les exportations de blé australien continuent de baisser par rapport à l’année commerciale 2018/2019. Pour 2019/2020, il prévoit des expéditions de blé en réduction annuelle d’un autre 1 million de tonnes. À noter que les exportations de blé australien 2018/2019 étaient en baisse annuelle de 35 %.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont fini la journée avec des pertes. Le contrat juin 20 a reculé de 25 cents. Dans le cas des contrats de veau US la progression s’est maintenue. Ceux aux échéances les plus rapprochées ont gagné entre 50 et 85 cents, mais c’est le contrat mars 20 qui a progressé le plus.

Le 3 février dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 24 cents à 141,74 $.

Le ministère brésilien du Commerce a rapporté que les exportations de bœuf brésilien ont été de 117,000 tonnes au cours du mois de janvier dernier, ce qui était une baisse comparativement à décembre, mais aussi une augmentation de 14,600 tonnes par rapport à janvier 2019.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 3,42 $. La découpe «Choice» a perdu 63 cents. Celle «Select» a gagné 9 cents.

Demain, le Feeder Cattle Exchange devrait présenter à ses enchères en ligne 476 têtes, dont 276 bouvillons du Texas, 231 génisses du Nebraska et 120 génisses du Kansas.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 239,000 têtes, soit à une hausse de 4,000 têtes comparativement à la semaine passée et de 6,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US ont fini la séance sur une note partagée. À la fermeture du marché, le contrat février 20 avait gagné 45 cents. Par contre, les contrats avril et mai 20 ont clôturé avec des pertes de 40 cents.

La Banque centrale de Chine a indiqué qu’elle voudrait injecter 1,700 milliards de yuans pour stimuler l’économie chinoise secouée par l’épidémie de coronavirus.

Le 31 janvier dernier, le CME Lean Hog index était en hausse de 42 cents à 62,36 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 1,71 $ à 68,13 $. Toutes les découpes étaient dans le rouge. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en progression de 54 cents à 53,39 $.

Le ministère brésilien du Commerce estime que les exportations de porc brésilien ont été de 59,300 tonnes au cours du mois de janvier dernier. L’an passé, les exportations de porc ont été de 41,900 tonnes.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 992,000 têtes, ce qui est une baisse de 4,000 têtes comparativement à la semaine dernière, mais aussi une augmentation de 49,000 têtes par rapport à l’an passé.

Dollar canadien 

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article