Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 31 janvier 20

31 janvier 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée avec des gains d’une fraction à 1 ¾ cents. La hausse limitée d’aujourd’hui a fait en sorte que la baisse hebdomadaire n’a été que de 6 cents.

Ce matin le USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 134,000 tonnes de maïs US. Les origines étaient optionnelles et la destination était la Corée du Sud. Les livraisons devraient se faire en 2019/2020.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué que le 28 janvier dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses de 32,086 contrats à 29,476 contrats.

Selon le US Grains Council, durant la semaine du 23 janvier dernier, la drèche représentait 107 % de la valeur au comptant du maïs US. Le ratio drèche/tourteau de soya a été établie à 0,50, ce qui, sur une base hebdomadaire, était un point de plus en faveur de la drèche.

Le Service Gouvernemental Ukrainien des Statistiques a publié ses données officielles de la récolte 2019. Il estime qu’à cette période, le pays a récolté 1,4 milliard de boisseaux de maïs. Dans son rapport WASDE de janvier, le USDA projetait la production ukrainienne de maïs à 35,5 millions de tonnes, ou à 1,398 milliard de boisseaux.

Soya

Les contrats de soya US ont terminé la session en baisse de 3 ¾ cents. Sur la semaine, le contrat mars 20 a reculé de 29 ½ cents. Aujourd’hui, le tourteau de soya US a baissé de 50 cents/tonne. Pour la semaine, il a perdu 7,30 $/tonne. L’huile de soya US a également reculé de 69 cents. Sur la semaine, la baisse a été de 2,08 cents/lb.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC a montré que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient des positions nettes vendeuses sur 50,995 contrats. Cette hausse dans les positions nettes vendeuses a puisé sa source principalement dans les nouvelles ventes avec des intérêts d’ouverture en augmentation hebdomadaire sur 34,781 contrats. Le même rapport a indiqué que pour le tourteau de soya US, les gestionnaires avaient augmenté leurs positions nettes vendeuses sur 39,719 contrats. Dans le cas de l’huile de soya US, les spéculateurs avaient moins de positions nettes acheteuses.

Le rapport sur les ventes à l’exportation a montré hier que la Chine a acheté 360,871 tonnes de soya US au cours de la semaine du 23 janvier dernier. Il s’agissait d’une hausse hebdomadaire de 59,76 %. Toujours durant la semaine, les expéditions de soya US vers la Chine ont totalisé 556,871 tonnes, ce qui était une augmentation de 133,74 % comparativement à l’an dernier. En fait, la Chine représentait 45,23 % du total des expéditions. Depuis le 1er septembre dernier, la Chine a représenté 42,59 % des expéditions de soya US. L’an passé, le pays a été la destination pour seulement 6 % du soya US. Les données de l’Administration Générale des Douanes (Chine) ont montré que les Chinois ont importé 3,09 millions de tonnes de soya US au cours du mois de décembre dernier. Le mois précédent, c’était 2,56 millions de tonnes. Pour l’année 2019, les importations de soya US ont été de 16,94 millions de tonnes. Globalement, les importations chinoises de soya étaient en baisse en 2019 à 88,51 millions de tonnes. À noter que cette année-là, 57,67 millions de tonnes étaient originaires du Brésil.

Le rapport mensuel Fats & Oils et celui sur la trituration des grains seront présentés lundi prochain.

Blé

Les contrats de blé US ont fini la session en baisse. Le «spread» CHI/KC aux échéances les plus rapprochées s’est rétréci alors que les contrats de blé à Chicago étaient particulièrement faibles. Le contrat de blé tendre rouge d’hiver mars 20 a reculé de 6 ¾ cents, ce qui a poussé la baisse hebdomadaire à 19 ¾ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont clôturé dans le rouge de 5 ½ cents, de sorte que sur la semaine, la baisse a été de 20 cents. Le contrat de blé dur rouge de printemps mars 20 a terminé la journée en baisse de 2 ¾ cents. Sur la semaine, il a reculé de 13 ½ cents.

Les dernières données de la CFTC ont montré que le 28 janvier dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé à Chicago avaient plus de positions nettes acheteuses. À Kansas, les gestionnaires avaient également plus de positions nettes acheteuses, mais pour la première fois depuis le 26 novembre dernier, ils avaient de nouvelles positions nettes vendeuses. Dans le cas du blé de printemps, les spéculateurs ont maintenu des positions nettes vendeuses records.

Le Service Gouvernemental Ukrainien des Statistiques a présenté ses données sur la récolte de blé ukrainien 2019. Il estime qu’elle a été de 1,04 milliard de boisseaux. Dans son rapport WASDE de janvier, le USDA estimait la production de blé ukrainien à 1,065 milliard de boisseaux. IKAR prévoit une production de blé russe 2020 à 79,5 millions de tonnes.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont terminé la session en baisse de 40 à 52 cents. Sur la semaine, le contrat février 20 a reculé de 3,475 $. À la fermeture du marché, les contrats de veau US étaient dans le vert, mais les gains de 40 à 42 cents n’étaient pas suffisants pour éradiquer la baisse hebdomadaire de 3,60 $ observée dans le contrat mars 20.

Le 30 janvier dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 50 cents à 142,38 $.

Le Cattle Inventory Report a été présenté cet après-midi. Il indique que les inventaires de bovins et de veau US étaient de 94,4 millions de têtes, ce qui représentait une baisse annuelle de moins de 1 %. Par ailleurs depuis un an, le nombre de vaches de boucheries a baissé de 1,28 %. La quantité de génisses de remplacement a également chutée à 5,78 millions de têtes (-1,92 % sur un an). Toujours par rapport à l’an dernier, la production de veau US a baissé de 0,7 %, ce qui est plus important que prévu. Le nombre de veaux de moins de 500 lbs a tout de même augmenté de 1,37 % alors que la moyenne des anticipations du marché montrait une baisse de 0,5 à 0,8 %.

Le rapport de la CFTC montre que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le bœuf US avaient réduit leur positions nettes acheteuses à 71,078 contrats.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse avec un «spread» qui s’est élargi à 2,34 $. La découpe «Choice» a reculé de 35 cents. Celle «Select» a perdu 82 cents.

Durant la semaine, le USDA a enregistré des ventes au comptant entre 122 et 123 $ pour le vivant et à plus de 195 $ pour la carcasse.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 637,000 têtes, soit à une baisse de 10,000 têtes par rapport à la semaine passée.

Porc

Les contrats de porc US avaient besoin d’élargir leurs limites pour terminer la semaine en hausse. Le contrat avril 20 a fini la session en baisse de 4,22 $. Sur la semaine, le contrat février 20 a perdu 10,10 $ (15,02 %).

Le 29 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 38 cents à 62,78 $.

Le rapport de la CFTC indique que le 28 janvier dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le porc US avaient des positions nettes acheteuses sur 10,099 contrats, mais la quantité de contrats détenus a baissé de 1,467 contrats.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 1,33 $. Le flanc a reculé de 6,12 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était dans le rouge de 1,71 $ à 52,49 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 12,703 millions de têtes, ce qui est une baisse de 13,000 têtes par rapport à la semaine dernière. Pour l’année, le cumulatif des abattages est de 12,012 millions de têtes, ce qui dépasse celui de l’an dernier par 255,000 têtes.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article