Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 28 janvier 20

28 janvier 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée en hausse. Le contrat mars 20 a gagné 6 cents.

Ce matin, le USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 124,355 tonnes pour des livraisons en 2019/2020. La destination est le Mexique.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en baisse de 2 à 2 ¼ cents. Le tourteau a également reculé de 20 cents/tonne. À la fermeture du marché le contrat d’huile de soya US mars 20 était en baisse de 6 points.

Le centre d’analyse du ministère russe de l’Agriculture a noté que jusqu’à présent, les achats chinois d’huile de soya russe 2019/2020 ont augmenté de 91 % par rapport à une base minimale de 98,000 tonnes.

Depuis son haut du 10 janvier dernier, l’huile de palme malaisienne a perdu 18 % de sa valeur alors que les expéditions vers l’Inde sont en baisse. À noter que celles vers la Chine sont également plus risquées.

Selon AgRural, la récolte de soya brésilien est terminée à 4,2 %, ce qui est une progression hebdomadaire de 2 %. Par contre, elle suit le rythme de l’an passé établi à 13 %.

Blé

Aujourd’hui, à la fermeture des marchés, les contrats de blé US étaient en baisse. À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont reculé de 2 ½ à 4 ½ cents. À Kansas, ceux de blé dur rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont baissé de 5 cents. Les contrats de blé dur rouge de printemps aux échéances les plus rapprochées ont également reculé de 4 à 5 ¼ cents.

Les ensemencements de blé en Inde sont en hausse à 29,7 millions d’hectares. L’an passé, c’était 26,27 millions d’hectares. Certaines prévisions indiquent que la production de blé indien pourrait être un record de 109 millions de tonnes.

Dans un appel d’offres international, la Syrie recherche 200,000 tonnes de blé russe. De son côté, la Jordanie a acheté 60,000 tonnes de blé pour une livraison en août prochain. Les origines sont optionnelles.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session avec des pertes de 10 à 60 cents. Quant aux contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées, ils ont fait l’inverse en gagnant 15 à 22 cents. Le contrat avril 20 a toutefois fini en baisse de 22 cents.

Le 27 janvier dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 56 cents à 143,76 $.

Demain, le Feeder Cattle Exchange va présenter à ses enchères en ligne 477 têtes, dont 191 têtes originaires du Kansas et 286 du Texas.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression partagée avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci. La découpe «Choice» a reculé de 74 cents, mais celle «Select» a augmenté de 1,66 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 239,000 têtes, ce qui est une hausse de 3,000 têtes comparativement à l’an passé.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la séance en hausse de 27 à 85 cents.

Le 24 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en progression de 37 cents à 61,90 $.

La compagnie brésilienne JBS SA a signé un accord de 717,26 millions de $ US visant à fournir de la viande Hong Kong. Le protocole, qui débutera au 1er trimestre de cette année, concerne le bœuf, le porc et la volaille.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 1,38 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a pris de 82 cents à 54,71 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 996,000 têtes, ce qui représente une augmentation de 58,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article