Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 23 janvier 20

23 janvier 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont fini la session à la hausse, poussés par celle de la demande de maïs US. Le contrat mars 20 a gagné 5 cents.

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 143,948 tonnes de maïs US. La destination est le Guatemala et la majorité d’entre elles (114,224 tonnes) sont à livraison pour l’année commerciale 2019/2020. Le USDA a également annoncé des ventes de 141,000 tonnes de maïs US par des exportateurs privés. Les destinations sont inconnues et les livraisons devraient se faire au cours de l’année commerciale 2019/2020.

Selon l’EIA, durant la semaine du 17 janvier dernier, la production d’éthanol US a été de 1,049 million de barils par jour, soit une réduction hebdomadaire de 46,000 barils par jour. Quant aux inventaires d’éthanol US, ils ont augmenté de 1,025 millions de barils à 24,031 millions de barils. Depuis les 3 dernières semaines, les stocks ont progressé de 2,997 millions de barils. Par contre, les régions des Montagnes Rocheuses et de la Côte Ouest ont enregistré des baisses hebdomadaires.

Demain, le USDA devrait publier son rapport sur les ventes à l’exportation. Pour la semaine du 16 janvier dernier, le marché s’attend à ce que celles de maïs US de l’ancienne récolte soient entre 500,000 et 950,000 tonnes. Pour celles de 2020/2021, un résultat entre 100,000 et 200,000 tonnes est anticipé.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée avec des baisses de 4 ¼ cents. Le contrat de tourteau de soya US mars 20 a gagné 1 $/tonne. Le contrat d’huile de soya US mars 20 a reculé de 54 cents.

Concernant le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation de la semaine du 16 janvier dernier, le marché s’attend à ce que celles de soya US soient entre 700,000 et 1,3 million de tonnes. Dans le cas du tourteau de soya US, les analystes anticipent un résultat entre 200,000 et 450,000 tonnes. Pour l’huile de soya US, les attentes sont entre 5,000 et 26,000 tonnes.

Blé

À la fermeture des marchés, les contrats de blé à Chicago avaient gagné de 1 ¾ à 2 ¾ cents. À Kansas, le blé a terminé en baisse de ¼ à 1 cent. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps ont fini entre un recul de ½ cent et une progression de ¼ cent.

Demain, le USDA devrait rendre public son rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation de la semaine du 16 janvier dernier. Les marchés s’attendent à ce que celles de blé US soient entre 300,000 et 700,000 tonnes.

Depuis les bas de septembre dernier, les prix FOB russes ont bien progressé. Les cotes récentes sont de 226 $ US /tonnes (6,15 $ US/boisseau). Selon le ministère russe de l’Agriculture, entre le 1er juillet et le 16 janvier derniers, la Russie a exporté 21,8 millions de tonnes de blé. Les prix français sont également fermes alors que les grèves récentes ont limité le transport du grain.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture a acheté 108,926 tonnes de blé canadien et américain.


Bœuf

Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée avec des pertes de 2,50 à 2,77 $. Le contrat janvier 20 a reculé de 1,15 $ alors qu’il lui reste une semaine avant son expiration. Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont également terminé dans le rouge de 1,50 à 2,60 $.

Le 22 janvier dernier, le CME feeder Cattle Index était en baisse de 31 cents à 144,86 $.

Demain après-midi, le USDA devrait présenter son rapport mensuel Cattle-on-Feed. Le marché prévoit qu’au 1er janvier dernier, les inventaires des parcs d’engraissement aient été en hausse de 2 % à 11,948 millions de têtes. En ce qui concerne les placements, les analystes s’attendent en moyenne à ce que ceux de décembre dernier aient été en hausse de 3,4 % à 1,828 millions de têtes. Pour la commercialisation au cours du mois de décembre dernier, le marché prévoit que celles-ci ont atteint 1,832 million de têtes.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression partagée avec un «spread» Ch/Se à 4,12 $. La découpe «Choice» a pris 36 cents à 215,32 $. Celle «Select» a baissé de 82 cents à 211,20 $.

Cette semaine, des ventes au comptant ont eu lieu au Nebraska à 124 $. Il y en a eu aujourd’hui dans l’ouest du Corn Belt à 125 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 490,000 têtes, soit une augmentation de 2,000 têtes comparativement à la semaine dernière.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la séance en hausse de 82 à 95 cents.

Le 20 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 84 cents à 61,02 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc US a gagné 10 cents. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carasse a augmenté de 15 cents à 52,07 $.

Durant la semaine du 16 janvier dernier, les porcheries et les abattoirs US ont importé 96,958 porcs vivants en provenance du Canada. Comparativement à la même semaine l’an dernier, il s’agissait d’une hausse de 2,835 têtes. L’an passé, un total de 5,109,211 têtes ont été importées du Canada.

Le rapport mensuel Cold Storage, qui a été présenté hier, montre qu’au 31 décembre 2019, les inventaires de surgelé de porc étaient de 580,904 millions de lbs. Il s’agissait d’une hausse annuelle 14,97 % et de 1,05 % comparativement à novembre dernier. À noter que les stocks de surgelé de porc ont été un record pour un mois de décembre.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,894 million de têtes et même s’il y a eu une révision à la baisse, il s’agissait d’une augmentation de 88,000 têtes par rapport à la même période l’an passé. Par contre, c’est aussi une baisse de 96,000 têtes comparativement à la semaine dernière. Prestage Farms, en Iowa, continue d’accélérer les abattages à son nouvel abattoir d’Eagle Point.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article