Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 21 novembre 19

21 novembre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en hausse de 1 ¾ cents. 

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 106,000 tonnes de maïs US 2018/2019. Les destinations sont inconnues. 

L’International Grain Council (IGC) a publié aujourd’hui ses nouvelles prévisions de la production mondiale de maïs 2019/2020. Il estime qu’elles devraient être en baisse de 5 millions de tonnes par rapport à octobre dernier à 1,103 milliard de tonnes ce mois-ci. Mais en raison de l’augmentation de la consommation mondiale de maïs, et sur une base mensuelle, l’IGC estime que les inventaires de maïs sont en hausse de seulement 1 million de tonnes.

Les ventes à l’exportation de maïs US durant la semaine du 14 novembre dernier ont été de 788,022 tonnes, ce qui est une baisse de 10,19 % par rapport à l’an passé. Cependant, il s’agit des secondes plus grosses ventes de l’année commerciale en cours. Les attentes du marché étaient entre 400,000 et 900,000 tonnes. C’était également, une hausse de 11,8 % comparativement à la semaine précédente. Le cumulatif annuel des ventes à l’exportation de maïs US a augmenté à 5,214 millions de tonnes, ce qui est une croissance de 14,6 % sur les 5 dernières semaines. Toutefois, le cumulatif reste bien inférieur à celui de l’an passé. 

Le Buenos Aires Grain Exchange a mentionné qu’aujourd’hui, les ensemencements de maïs argentin étaient terminés à 45,7 %.

Soya    

Les contrats de soya US ont fini la session en baisse de 4 cents. Par contre, le tourteau a clôturé avec des gains de 1,20 $/tonne. L’huile a perdu 51 points.

Les ventes à l’exportation de soya US au cours de la semaine du 14 novembre dernier ont dépassé les attentes du marché avec 1,516 million de tonnes. Pour la même semaine, les expéditions de soya US ont été de 1,707 million de tonnes. Il s’agit d’un haut pour l’année commerciale 2019/2020 et d’une augmentation de 34,2 % comparativement à la semaine précédente. Le cumulatif annuel surpasse celui de l’an dernier par 13,6 % à 12,368 millions de tonnes. Par contre, il y a un ralentissement hebdomadaire pour les ventes de tourteau qui ont atteint 196,434 tonnes, un résultat qui se situe dans la fourchette inférieure des prévisions du marché. En fait, les engagements non-expédiés ont monté à plus de 3,334 millions de tonnes, ce qui est de 19,8 % de moins que l’an dernier pour les 7 premières semaines. Les exportations hebdomadaires de tourteau ont été calculées à 159,902 tonnes, soit à une baisse de 41,8 % par rapport à la même semaine l’an passé. En ce qui concerne l’huile de soya US, les ventes à l’exportation ont dépassé les anticipations du marché avec 39,137 tonnes. Le rapport a également indiqué que pour la semaine, les expéditions de soya US vers la Chine ont été de 873,573 tonnes, ce qui a poussé le cumulatif des expéditions à 4,027 millions de tonnes. La République Populaire de Chine a aussi augmenté ses achats hebdomadaires de soya US par 568,573 tonnes, ce qui a laissé le total des engagements non-expédiés à 8,476 millions de tonnes.

Le Buenos Aires Grain Exchange estime qu’aujourd’hui, les ensemencements de soya argentin étaient terminés à 31,1 %.

Blé

À la fermeture des marchés, les contrats de blé US aux échéances les plus rapprochées avaient été incapables d’effacer leurs pertes réalisées durant la journée. Ils ont donc clôturé en baisse de 6 ½ cents.

Le rapport hebdomadaire du USDA sur les ventes à l’exportation de la semaine du 14 novembre dernier indique que celles de tous les types de blé US se sont situées dans le milieu des attentes des marchés avec 437,655 tonnes. Le résultat représente une augmentation de 83,41 % par rapport à la semaine précédente et de 32,46 % comparativement à la même période l’an dernier.  Les engagements non-expédiés sont toutefois en baisse par rapport à 2018 à 3,910 millions de tonnes. Le cumulatif des exportations est en hausse de 25,22 % par rapport à l’an dernier pour totaliser 11,705 millions de tonnes. Pour la semaine, il s’agit d’une augmentation de 6,97 % en ce qui concerne les expéditions de tous les types de blé US.

L’IGC a publié ses nouvelles projections annuelles sur l’offre et l’usage mondiales de blé. Pour le mois actuel, il ne voit aucun changement par rapport à octobre.

Dans un appel d’offres, le Japon a acheté 119,998 tonnes de blé canadien et américain. 65,368 tonnes étaient spécifiques aux États-Unis. 

Dans un appel d’offres récent, l’Algérie a acheté 500,000 tonnes de blé, principalement d’origine française.    

Bœuf

Le contrat de bœuf US décembre 19 a fini la journée avec un gain modeste de 2 cents. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées, qui n’ont pas trouvé de support à la hausse, ont terminé la session en baisse de 60 cents. Les contrats de veau US ont également clôturé dans le rouge de 1,07 $ à 1,35 $.

Le 19 novembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 41 cents à 145,86 $. 

Demain, le USDA publiera le rapport mensuel Cattle-on-Feed. Comparativement à la même période en 2018, et pour le mois d’octobre dernier, les analystes s’attendent, en moyenne, à une hausse des placements de 12,2 %. Toujours sur un comparatif annuel, les analystes prévoient aussi une augmentation des inventaires des parcs d’engraissement de 1,3 % en date du 1er novembre dernier. 

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 21,00 $. La découpe «Choice» a reculé de 3,35 $ et celle «Select» de 91 cents.

Jusqu’à présent cette semaine, des ventes au comptant aux alentours de 116 $ ont été enregistrées dans le sud des États-Unis. Quelques ventes entre 116 et 117 $ ont été rapportées au Nebraska.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 471,000 têtes, ce qui constitue une hausse de 4,000 têtes par rapport à la semaine passée.

Par ailleurs, au cours de la semaine du 14 novembre dernier, les ventes à l’exportation de bœuf US ont été de 17,959 tonnes pour 2019 et de 3,247 tonnes pour 2020. Les expéditions rapportées ont été de 29,886 tonnes, ce qui en fait le total hebdomadaire le plus élevé de l’année actuelle. Le Japon a été la principale destination avec 86,000 tonnes. 1,134 tonnes étaient également destinées à la Chine, un record pour un rapport hebdomadaire.    

Porc

Aujourd’hui, les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont rebondi pour terminer la session en hausse de 20 cents à 1,175 $.

Le 19 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 29 cents à 59,58 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été nettement en baisse de 5,11 $. Alors que le  «butt» a été la seule découpe en hausse, le jambon a perdu 8,99 $ et le flanc 14,46 $. Sur une base nationale, le USDA estime le prix moyen au comptant de la carcasse à la hausse de 20 cents à 42,53 $.

Demain après-midi paraîtra le rapport Cold Storage.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,964 million de têtes.

Pour la semaine du 14 novembre dernier, le USDA a rapporté que les ventes à l’exportation de porc US ont été de 54,385 tonnes pour 2019 et de 36,424 tonnes pour 2020. Dans la plupart des cas, les Chinois ont été les plus gros acheteurs. Les expéditions ont été de 59,848 tonnes, dont 12,979 tonnes pour la Chine et 16,600 tonnes pour le Japon.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article