Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 30 octobre 19

30 octobre 2019,

Maïs

À la fermeture du marché, les contrats de maïs US étaient en hausse de 1 ¾ à 4 ½ cents.

Le rapport de l’EIA, qui a été présenté ce matin, indique que dans la semaine du 25 octobre dernier, la production d’éthanol US a augmenté légèrement au-dessus du million de barils par jour avec 1,004 million de bpj. Il s’agit d’une hausse de 8,000 bpj par rapport à la semaine précédente. Quant aux inventaires, ils ont baissé de 300,000 barils à 21,099 millions de barils.

L’appel d’offres de 65,000 tonnes de maïs présenté par Taïwan pour des livraisons en janvier 2020 aurait concerné le maïs brésilien avec une prime «US». L’Argentine n’a pas été acceptée par les Taiwanais. Le maïs US est devenu plus compétitif par rapport à celui des brésiliens en raison de la force du real comparativement au dollar US.

Les offres de l’Argentine n’ont pas été considérées en raison de l’incertitude entourant l’élection d’Alberto Fernandez. Ce dernier pourrait mettre en place des taxes sur les exportations de maïs argentin.

Soya

Les contrats de soya US ont terminé la session en baisse de 2 ¼ à 3 cents. Le tourteau a également fini dans le rouge de 80 cents tonnes. L’huile a perdu 2 points.

Le USDA a rapporté ce matin des ventes privées à l’exportation de 132,000 tonnes de soya US 2019/2020. Les destinations sont inconnues.

Pour le rapport de demain sur les ventes à l’exportation, le marché s’attend à un résultat entre 500,000 et 1,1 millions de tonnes pour le soya US. Un résultat entre 100,000 et 250,000 tonnes est anticipé pour le tourteau de soya US. Dans le cas de l’huile, un résultat entre 0 et 24,000 tonnes est attendu par le marché.

Blé

Pour une 7ème journée consécutive, les contrats de blé à Chicago ont clôturé en baisse. En effet, les contrats aux échéances les plus rapprochées ont baissé de 2 ¼ à 3 cents. À Kansas, le recul a été de ¾ à 2 ¼ cents. À Minneapolis, les contrats aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée dans le rouge par 1 ¼ à 2 ¼ cents.

Demain, le USDA devrait présenter son rapport sur les ventes à l’exportation. Dans le cas du blé US, les marchés anticipent un résultat entre 200,000 et 500,000 tonnes.

Les producteurs de blé russe retardent actuellement la vente de leur grain, ce qui a pour effet d’augmenter les prix. Les exportations de blé russe sont en baisse de 11 % par rapport à l’an passé et les prix du blé dans la région de la Mer Noire sont en hausse de 12 %. Le rouble est relativement plus fort que les années précédentes. Si ce dernier devenait plus compétitif, les exportations de blé russe pourraient augmenter.

En Australie, la production de blé, qui est affectée par les conditions sèches, est estimé à 16,8 millions de tonnes, ce qui est le niveau le plus faible des 10 dernières années.

Bœuf

Le contrat de bœuf US octobre 19, qui expirera demain, a terminé la session en baisse de 35 cents. Par contre, les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont fini en hausse à trois chiffres. À la fermeture, les contrats de veau US avaient progressé de 37 cents à 1,42 $. Comme pour le bœuf US, le contrat de veau US octobre 19 expirera demain.

Le 29 octobre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 25 cents à 145,08 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression avec un «spread» Ch/Se à 26,98 $. La découpe «Choice» a gagné de 2,65 $ à 230,55 $. Celle «Select» a fait de même en prenant 2,81 $ à 203,57 $.

Le Feeder Cattle Exchange a vendu 184 têtes sur les 433 têtes offertes en ligne au prix moyen de 112 $. Des offres ont passé entre 112,25 et 112,75 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 348,000 têtes, une baisse de 10,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en hausse de 42 cents à 1,45 $.

Certains professionnels projettent une production de porc US 2019 en progression de 4,7 % par rapport à 2018. La consommation domestique est également prévue à la hausse de 51,7 lbs per capita. Cette situation est due à la disponibilité des produits sur le marché.

Le 28 octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 61 cents à 63,51 $, Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en recul de 1,28 $. La majorité des découpes étaient en baisse. Mais celles de l’épaule et des côtes ont gagné de 9 à 14 cents. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a perdu 1,48 $ à 49,60 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,455 million de têtes, ce qui correspond à un recul de 17,000 têtes par rapport à la semaine passée.

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article