Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 21 octobre 19

21 octobre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en baisse de 2 ½ à 3 ¾ cents.

Pour la semaine du 17 octobre dernier, les inspections à l’exportation de maïs US ont été à la hausse de 10,6 % par rapport à la semaine précédente à 531,744 tonnes. Le cumulatif annuel est de 3,038,063 tonnes, ce qui représente seulement 38,2 % par rapport à la même période l’an dernier.

Présenté cet après-midi, le rapport sur la progression des cultures a indiqué que le 20 octobre dernier, la récolte de maïs US était terminée à 30 % alors que la moyenne des 5 dernières années est de 47 %. Par ailleurs, les conditions de culture se sont améliorées de 1 % à 56 % dans les catégories «bon à excellent». À noter que le maïs US était mature à 86 %, soit à un retard de 11 % par rapport à la moyenne quinquennale.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en baisse d’une fraction de cent. Le tourteau a suivi en perdant 80 cents/tonne. Par contre, l’huile a pris 12 points.

Dans son rapport sur la progression des cultures, le USDA estime qu’an date de dimanche dernier, la récolte de soya US était terminée à 46 %. Le marché s’attendait à un résultat entre 37 et 40 %. La moyenne des 5 dernières années est de 64 %. Comparativement à la semaine passée, les conditions de cultures sont demeurées inchangées à 54 % dans les catégories «bon à excellent».

Présenté ce matin, le rapport sur les inspections à l’exportation de la semaine du 17 octobre dernier indique que dans le cas du soya US, elles ont été à la hausse de 26,3 % par rapport à la semaine précédente et de 7,24 % comparativement à la même période l’an passé à un total de 1,296 million de tonnes. Sur une base annuelle, le cumulatif est de 6,458 millions de tonnes. La Chine a été la principale destination avec 207,445 tonnes (16 %).

Selon AgRural, les ensemencements de soya brésilien sont terminés à 21 %, un résultat qui se trouve à être le même que la moyenne quinquennale. Par contre, d’autres sources estiment que les semis sont complétés à 23 %. Des firmes privées chinoises ont acheté 480,000 tonnes de soya brésilien au cours de la semaine dernière. Il est possible que ces entreprises privées aient épuisé leurs exemptions tarifaires pour les importations en provenance des États-Unis. Ce sont donc les firmes gouvernementales chinoises qui ne paient pas de tarifs qui ont continué d’acheter du soya US.

Blé

Les contrats de blé d’hiver US ont terminé la journée en baisse de 8 ¾ cents. Ceux de blé de printemps US ont également fini en recul de 6 ¾ cents.

Dans son rapport sur la progression des cultures, le USDA estime que dimanche dernier, 77 % du blé d’hiver était ensemencé. Il a aussi noté que 53 % des semis avaient émergé, ce qui correspond à la moyenne des 5 dernières années.

Les inspections à l’exportation de blé US ont été de 565,099 tonnes au cours de la semaine du 17 octobre dernier. Il s’agit d’une augmentation hebdomadaire de 67,631 tonnes. Le rapport, qui a été présenté cet avant-midi montre également que le cumulatif annuel des inspections est de 10,063 millions de tonnes, ce qui représente une hausse de 18,3 % comparativement à l’an passé. Les inspections de blé dur rouge d’hiver US ont représenté 36,4 % du total. Celles de blé dur rouge de printemps US venaient ensuite avec 33,4 %. Quant au blé tendre blanc US, il représentait 22 % du total.

Dans un appel d’offres récent, l’Arabie Saoudite a acheté 605,000 tonnes. De son côté, l’Algérie a lancé un appel d’offres qui se terminera demain.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse de 15 à 47 cents. Toutefois, ceux de veau US ont fini la session en baisse de 35 è 75 cents.

L’usine de Cargill à Dodge City, qui a été affectée par une explosion la semaine passée, est de nouveau opérationnelle.

La Chine a levé son interdiction d’importation de bœuf britannique, une mesure qui a duré plus de 20 ans. La Grande-Bretagne et la Chine ont signé un accord commercial de 5 ans d’une valeur de plus de 230 millions de livres sterling.

Le 18 octobre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 37 cents à 145,96 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression avec un «spread» Ch/Se qui s’est élargi à 25,69 $. La découpe «Choice» a gagné 2,09 $ à 220,13 $. Celle «Select» a gagné de 1,40 $ à 194,44 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 118,000 têtes, ce qui est une hausse de 1,000 têtes comparativement à la semaine passée comme à la même période l’an dernier.

Porc

À la fermeture du marché les contrats de porc étaient en progression partagée.
Le 17 octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 74 cents à 65,64 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 1,50 $ à 78,53 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 24 cents à 56,94 $.

En ce début de semaine, le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 488,000 têtes, soit à une augmentation de 13,000 têtes par rapport à la même période l’an passé. Le cumulatif annuel des abattages de porc US est de 3,61 % supérieur à celui de l’an dernier à 102,440 millions de têtes.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article