Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 9 août 19

09 août 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse d’une fraction de cent. Par contre, les contrats différés ont clôturé en hausse. Pour la semaine, le contrat septembre 19 a gagné 2,69 %. En fait, les spéculateurs et les gestionnaires de fonds ont profité de la séance pour s’ajuster en prévision de la publication du rapport mensuel d’offre et de demande qui sera faite lundi prochain.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué que le 6 août dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le secteur du maïs US avaient maintenu leurs positions nettes acheteuses sur 79,507 contrats.

Au 1er août dernier, le total des engagements à l’exportation de maïs US a été à 94 % des projections du USDA alors que la moyenne des 5 dernières années est de 104 %. Le cumulatif des expéditions, via le rapport sur les ventes à l’exportation, était à 88 % par rapport aux projections du USDA. La normale est de 91 %.

Lundi prochain, le USDA devrait rendre public son rapport mensuel d’offre et de demande. Mondialement, pour le maïs 2018/2019, les analystes s’attendent à des inventaires de fin d’année à la hausse de 1,09 million de tonnes à 329,84 millions de tonnes. Dans le cas de la nouvelle récolte, ils anticipent une baisse de 8,93 millions de tonnes à 290,09 millions de tonnes.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en hausse de 8 à 9 cents. Pour la semaine, le contrat septembre 19 a progressé de 2,72 %. Le contrat de tourteau août 19 a terminé la séance dans le vert de 1,90 $/tonne. L’huile a gagné 55 points. En fait, l’huile a été le grand gagnant puisqu’elle a progressé de 4,45 % depuis vendredi dernier.

Le 6 août dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le secteur du soya US avaient ajouté 19,241 contrats à leurs positions nettes vendeuses à un total de -72,813 contrats, ce qui fait de celui-ci le plus élevé depuis le début de juin dernier.

Au 1er août dernier, comparativement aux projections du USDA, le total des engagements à l’exportation de soya US a été robute à 106 %. La moyenne quinquennale est de 104 %. Au cumulatif, les expéditions, via le rapport sur les ventes à l’exportation, sont à 91 % des projections du USDA, alors que la normale des dernières années est de 95 %.

Pour le rapport mensuel WASDE, qui sera publié lundi, les analystes prévoient que mondialement, les inventaires de fin d’année de l’ancienne récolte de soya seront de 112,92 millions de tonnes et ceux de la nouvelle de 104,53 millions de tonnes.

Blé

Les contrats de blé à Chicago ont terminé la session en hausse d’un cent. Mais les contrats de blé dur rouge de printemps et ceux de blé dur rouge d’hiver ont fini au neutre à baissier de 2 cents. Pour la semaine, à Minneapolis, les contrats de blé ont reculé de 0,67 %. Toujours pour la semaine, à Kansas, la baisse a été de 1,27 %. Par contre, à Chicago les contrats ont progressé de 1,78 %. Cette semaine, le «spread» Chicago/Kansas s’est élargi de 14 cents à 83 cents.

La CFTC a indiqué cet après-midi que le 6 août dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé à Chicago avaient réduit leurs positions nettes acheteuses à 6,219 contrats. À Kansas, ils avaient accru leurs positions nettes vendeuses à 20,748 contrats. À Minneapolis, ils avaient maintenu leurs positions nettes vendeuses record à -17,249 contrats.

Au 1er août dernier, le total des engagements à l’exportation de tous les types de blé US était à 36 % des projections du USDA. La moyenne des 5 dernières années est de 41 %.

Pour le rapport mensuel d’offre et de demande, qui sera présenté lundi prochain, les analystes anticipent des stocks mondiaux de l’ancienne récolte de 275,15 millions de tonnes. Pour la nouvelle, ils prévoient une hausse à 286,46 millions de tonnes.

SovEcon a abaissé son évaluation de la récolte de blé russe de 0,7 million de tonnes à 74,4 millions de tonnes. Un organisme de surveillance agricole russe a également annoncé un accord entre la Russie et l’Arabie Saoudite qui permet l’importation de blé russe.

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont fini la journée en baisse, mais le contrat août 19 a progressé de 19 cents. Les contrats de veau US ont reculé de 95 cents à 1,425 $.

Le 8 août dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 20 cents à 141,66 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 22,56 $. La découpe «Choice» a perdu 51 cents à 216,37 $. Celle «Select» a gagné 1,44 $ à 193,81 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 645,000 têtes, soit une augmentation de 19,000 têtes comparativement à la semaine passée, mais également une baisse de 2,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Cette semaine, les ventes au comptant ont débuté dans le nord des États-Unis, avec des échanges à 113 $. Dans le sud, dans le courant de la semaine, des ventes à 110 $ ont également eu lieu.

La CFTC mentionne que le 6 août dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le bœuf à Chicago avaient réduit leurs positions nettes acheteuses de 7,218 contrats à 23,185 contrats.

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont terminé la session sur une note partagée. Le contrat août 19, qui devrait expirer bientôt, a gagné 1,675 $. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont fini en baisse. Le contrat octobre 19 a récupéré 1,9 % après avoir chuté fortement la semaine dernière.

Le 7 août dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 58 cents par rapport au jour précédent à 82,85 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en hausse de 1,75 $ à 90,44 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant était en baisse de 79 cents à 70,98 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,354 millions de têtes, ce qui est une hausse de 3,000 têtes par rapport à la semaine précédente et une autre de 13,000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

La CFTC indiquait cet après-midi que le 6 août dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le porc à Chicago avaient leurs positions nettes acheteuses les plus élevées depuis juin dernier avec 40,978 contrats.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article