Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 25 juillet 19

25 juillet 2019,

Maïs

La plupart des contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en baisse de 2 à 5 ½ cents. La faiblesse du secteur du soya US de même que les ventes à l’exportation plutôt basses ont pesé sur le marché.

Le Quantitative Precipitation Forecasts des 5 prochains jours permet de prévoir des averses clairsemées à travers l’ensemble du Corn Belt. Un pouce ou moins de précipitations sont donc attendues.

Présenté ce matin, le rapport du USDA sur les ventes à l’exportation indique que 121,196 tonnes de maïs US de l’ancienne récolte ont été exporté durant la semaine du 18 juillet dernier. Il s’agit d’une baisse de 40 % par rapport à la semaine précédente et de 74,2 % comparativement à la même semaine l’an dernier. Par contre, les ventes à l’exportation de maïs US de la nouvelle récolte, soit 386,614 tonnes, ont dépassé les prévisions du marché.

L’International Grains Council (IGC) a abaissé sa projection de la production mondiale de maïs de 3 millions de tonnes. Il prévoit aussi des inventaires à la hausse de 2 millions de tonnes à 273 millions de tonnes.

En Chine, un encan a vendu 681,410 tonnes de maïs issues des réserves gouvernementales. Elles représentaient 17,11 % de ce qui a été offert au marché.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des pertes de 8 à 8 ½ cents. Le contrat de tourteau août 19 a fini dans le rouge de 2,40 $/tonne. L’huile a perdu 3 points.

Le rapport sur les ventes à l’exportation indique qu’il y a eu des annulations de commandes de 78,173 tonnes de soya durant la semaine du 18 juillet dernier. Ce serait principalement dû à une annulation de commandes de 148,400 tonnes initialement destinées à la Chine. Les ventes de la nouvelle récolte de soya US ont été de 223,705 tonnes. Celles de tourteau ont été de 227,227 tonnes et celles de l’huile de 12,726 tonnes. Les livraisons devraient se faire au cours de la saison 2019/2020.

Blé

La plupart des contrats de blé à Minneapolis ont terminé la session en hausse tout comme ceux de Chicago qui ont des échéances les plus rapprochées. Mais à Chicago, les contrats différés ont toute de même terminé en baisse. À Kansas, les contrats ont fini la journée en recul.

Cette année, le Spring Wheat Quality Tour s’est concentré sur le Minnesota et le Dakota du Nord. Globalement, il projette une moyenne de rendements de 43,1 bo./acre. L’an passé, la moyenne était de 41,1 bo./acre. Par contre, le résultat des 5 dernières années est plus élevé à 44,7 bo./acre. Dans le cas du blé durum, la moyenne des rendements est évaluée à 32 bo./acre, soit à une baisse de 8 bo./acre comparativement à l’an dernier et à 7,3 bo./acres par rapport à la moyenne quinquennale.

Dans son rapport sur les ventes à l’exportation, le USDA mentionne que 659,720 tonnes de blé US ont été vendues durant la semaine du 18 juillet dernier. Il s’agit d’une augmentation de 90 % par rapport à la semaine précédente et de 70,97 % comparativement à la même période l’an dernier. Le Japon a acheté 143,300 tonnes de blé durant cette semaine-là. Toujours pour la semaine du 18 juillet dernier, les destinations inconnues ont représenté 105,300 tonnes.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture a acheté 114,242 tonnes de blé US.

En raison de la réduction de la production de blé dans plusieurs pays, l’IGC estime que la production mondiale de blé a baissé de 6 millions de tonnes à 763 millions de tonnes. Il mentionne également que les inventaires mondiaux de blé sont en baisse de 5 millions de tonnes à 270 millions de tonnes.

Bœuf

Les contrats de bœuf à Chicago ont terminé la session sur une note partagée. Le contrat août 19 a clôturé en baisse de 25 cents. De leur côté, les contrats de veau ont également fini en progression partagée. Celui août 19 a reculé légèrement.

Le 24 juillet dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 71 cents à 136,42 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse. La découpe «Choice» a perdu 1,03 $ à 212,57 $. Celle «Select» a gagné 24 cents à 189,59 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 479,000 têtes, ce qui correspond à une baisse de 2,000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais également à une augmentation de 10,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Jusqu’à présent cette semaine, des offres au comptant entre 109 et 111 $ ont circulées à travers les États-Unis. Les demandes se situent toujours entre 113 et 114 $.

Durant la semaine du 18 juillet dernier, les ventes à l’exportation de bœuf US ont été de 9,616 tonnes, dont 5,000 tonnes pour la Corée du Sud. Le total des expéditions est de 18,951 tonnes.

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont fini la journée en baisse de 60 cents à 2,20 $.

Le 23 juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 1,29 $ par rapport su jour précédent à 75,58 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 2,45 $ à 83,88 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en progression de 1,74 $ à 83,00 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,897 million de têtes, ce qui est une augmentation de 77P,000 têtes comparativement à la semaine précédente et d’une bien plus élevée par rapport à la même période l’an passé.

Le rapport sur les ventes à l’exportation indique que celles de porc US au cours de la semaine du 18 juillet dernier ont été de 20,910 tonnes. À eux seuls, le Mexique et la Chine ont acheté 11,700 tonnes. Pour la semaine, les expéditions ont totalisé 26,914 tonnes, dont 9,426 tonnes vers la Chine.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article