Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 3 juillet 19

03 juillet 2019,

Maïs

Avant le congé du 4 juillet, les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session avec des gains de 12 à 19 ½ cents.

Présenté ce matin, le rapport de l’EIA a indiqué que durant la semaine du 28 juin dernier, la production d’éthanol a été de 1,081 million de barils par jour, ce qui est une augmentation de 9,000 bpj par rapport à la semaine précédente et de 14,000 bpj comparativement à la même période l’an dernier. Quant aux inventaires, ils ont progressé de 1,277 millions de barils à 22,844 millions de barils. À noter que l’AAA (un club automobile américain) s’attend à ce qu’il y ait une hausse record d’Américains en voyage au cours de la période des vacances de 5 jours.

Les données commerciales de recensement indiquent que les exportations de maïs US au cours du mois de mai ont été de 4,69 millions de tonnes (184,63 millions de boisseaux), ce qui est le résultat le plus faible depuis mai 2013. Officiellement, le Census Bureau estime qu’au 31 mai dernier, les exportations de maïs US avaient totalisé 1,175 milliard de boisseaux. Il y a donc une contradiction de 72 millions de boisseaux entre les chiffres officiels et les données commerciales. Les exportations de la drèche ont été de 1,02 million de tonnes au cours du mois de mai. Celles d’éthanol ont été de 99,609 millions de gallons (un second record pour le mois de mai).

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de maïs US, qui sera disponible vendredi, le marché s’attend à un résultat entre 100,000 et 400,000 tonnes pour l’ancienne récolte et entre 100,000 et 300,000 tonnes pour la nouvelle.

Soya

La plupart des contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse de 9 à 10 ¼ cents. La progression des prix du maïs a donné un support au marché. Les contrats de tourteau ont également fini dans le vert de 2,50 $/tonne. L’huile a gagné 36 points.

Le Census Bureau estime que les exportations de soya US au cours du mois de mai ont été de 2,56 millions de tonnes (94,08 millions de boisseaux). Il s’agit d’un second record pour le mois de mai après celui du même mois en 2018. C’est également une augmentation de 6,72 % par rapport à avril dernier. De ce total, 1,28 million de tonnes ont été expédiées en Chine. Les exportations de tourteau ont été de 1,017 million de tonnes et celles de l’huile de 93,319 tonnes. Dans les deux cas, il y a une baisse comparativement au record de l’an passé à la même période.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de soya US, le marché anticipe un résultat entre 400,000 et 800,000 tonnes pour l’ancienne récolte et entre 200,000 et 400,000 tonnes pour la nouvelle. Les ventes de tourteau sont prévues entre 150,000 et 350,000 tonnes et celles de l’huile entre 5,000 et 25,000 tonnes.

Blé

La plupart des contrats de blé US ont fini la session en hausse de 2 à 14 ½ cents. Les gains enregistrés dans le maïs ont fourni un support au secteur. À Kansas, le «spread» blé-maïs s’est rétréci de seulement un centime. Le «spread» septembre 19 se situe à 6 ¼ cents. À ce niveau de prix avec la récolte qui a lieu dans le sud des Plaines, le blé est intéressant pour les éleveurs de bétail.

Selon le Census Bureau, les exportations de blé US au cours du mois de mai dernier ont été de 2,759 millions de tonnes, ce qui correspond à une hausse de 53,42 % par rapport à la même période l’an dernier. Ceci a donc complété la saison commerciale 2018/2019 avec un total des expéditions à 914 millions de boisseaux. En juin, le USDA projetait des exportations de 950 millions de boisseaux, mais il pourrait augmenter ses estimations pour la moulée et l’usage résiduelle afin que les chiffres correspondent aux stocks de fin d’année officiels établis à 1,072 milliard de boisseaux.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation, qui sera rendu public vendredi, les marchés prévoient un résultat entre 250,000 et 550,000 tonnes.

Bœuf

Les contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée avec des gains de 42,5 cents à 1,90 $. Toutefois, la hausse de prix observée dans le maïs a poussé les contrats de veau en baisse de 1,45 $ à 1,875 $.

Le 2 juillet dernier, le CME feeder cattle index était stable à 133,94 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse. La découpe «Choice» était en recul de 1,22 $ à 219,25 $. Celle «Select» a perdu 63 cents à 195,36 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 365,000 têtes, ce qui est une hausse de 2,000 têtes par rapport à la semaine passée.

Aujourd’hui, le Feeder Cattle Exchange a vendu à son encan en ligne seulement 53 têtes à 109 $. 392 têtes étaient offertes.

Des ventes au comptant à 109 $ ont eu lieu dans le sud des États-Unis, mais certaines entre 111 et 113 $ ont été rapportées au Nebraska. Quelques ventes de la carcasse entre 180 et 182 $ ont été enregistrées dans le nord du pays.

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont clôturé en recul de 17,5 cents à 1,025 $.

Le 1er juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 96 cents par rapport au jour précédent à 74,01 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 1,73 $ à 71,48 $. Toutes les découpes ont reculé. Sur une base nationale, le prix moyen de la carcasse était dans le rouge de 69 cents à 67,18 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,411 million de têtes, ce qui représente une augmentation de 15,000 têtes comparativement à la semaine dernière.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article