Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 14 juin 19

14 juin 2019,

Maïs

Les contrats différés de maïs US 2020 ont terminé la journée au neutre à haussier de 6 ½ cents. Ceux 2019 ont également fini dans le vert de 7 à 11 cents. Le mouvement haussier reflète la fermeté des marchés au comptant, spécialement à l’est du Corn Belt. Graphiquement, les contrats de maïs aux échéances les plus rapprochées sont toujours les plus élevés depuis juin 2014. Pour la semaine, le contrat juillet 19 a gagné 8,96 %. Aujourd’hui, les contrats d’éthanol étaient en hausse de 3,9 %.

Ce matin, le USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 125,613 tonnes de maïs US 2019/2020. Les destinations sont inconnues. Les engagements à l’exportation de maïs sont actuellement à 87 % des projections totales du USDA comparativement à 95 % l’an passé.

Cet après-midi, la CFTC a indiqué que le 11 juin dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le maïs à Chicago ont ajouté 23,969 contrats à leurs postions nettes acheteuses pour un total de 111,212 contrats.

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont fini la session avec des gains de 8 à 8 ¾ cents. Pour la semaine, le contrat juillet 19 a gagné 4,73 %. La vigueur du secteur du maïs a aidé le secteur. Les prévisions d’averses additionnelles pour l’est du Corn Belt ont également fourni un support. Les contrats de tourteau ont terminé en hausse de 1,80 $/tonne. Par contre, l’huile a perdu 41 points.

Durant l’avant-midi, le USDA a signalé des ventes privées à l’exportation de 130,000 tonnes de soya US 2018/2019 vers des destinations inconnues. De plus, des ventes supplémentaires de 130,000 tonnes de soya US 2018/2019 vers la Chine ont compensé des annulations de 136,000 tonnes.

Pour le rapport du NOPA, qui sera présenté lundi prochain, le marché s’attend à ce que les membres aient trituré 162,474 millions de boisseaux de soya US au cours du mois de mai dernier.

Le rapport de la CFTC indique que le 11 juin dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le soya US ont réduit leurs positions nettes vendeuses de 2,201 contrats à -91,155 contrats.

Blé

La plupart des contrats de blé d’hiver US ont fini la journée en hausse de 1 à 8 cents. Par contre, à Minneapolis, ils ont terminé en baisse de 3 à 5 cents. Il y avait un support en provenance du maïs. À Kansas, le «spread» blé-maïs est devenu le plus serré depuis 2013, ce qui a soutenu les contrats aux échéances les plus rapprochées de blé dur rouge d’hiver. Pour la semaine, à Kansas, les contrats de blé ont augmenté de 6,07 %. Toujours pour la semaine, les contrats de blé à Chicago ont progressé de 6,74 %. À Minneapolis, toutefois, les contrats ont reculé de 0,97 %.

Mardi dernier, selon la CFTC, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le blé à Chicago ont changé leurs positions nettes sur 15,089 contrats en positions nettes acheteuses de 1,741 contrats. À Kansas, il restait encore des positions nettes vendeuses sur 23,624 contrats.

Des importateurs taïwanais ont lancé un appel d’offres pour avoir 83,200 tonnes de blé US.

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont clôturé en baisse de 27,5 cents à 80 cents. Pour la semaine, le contrat juin 19 a gagné 1,73 %. Quant aux contrats de veau, ils ont terminé la session en recul de 70 cents à 1,175 $. Pour la semaine, le contrat août 19 a perdu 1,26 %.

Le 13 juin dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 1,11 $ à 132,25 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée. Le «spread» Ch/Se a bondi à 19,47 $. La découpe «Choice» a gagné 13 cents à 222,23 $. Celle «Select» a fait l’inverse en perdant 1,95 $ à 202,76 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 665,000 têtes, ce qui est une augmentation de 17,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier et de 3,000 têtes comparativement à la semaine passée.

Cette semaine, quelques ventes au comptant de la carcasse à 186 $ ont été rapportées au Nebraska. D’autres, pour le vivant, ont été observées entre 112 et 114 $ dans le sud du pays.

La CFTC a rapporté que mardi dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le bœuf à Chicago ont réduit leurs positions nettes acheteuses à 41,138 contrats. En fait, il s’agit des plus petites positions nettes acheteuses depuis juillet dernier.

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont terminé la session en recul de 1,90 $ à 2,20 $. Le contrat juin 19 a expiré à 79,375 $.

Le 12 juin dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 3 cents par rapport au jour précédent à 79,57 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 20 cents à 83,21 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant était en baisse de 4 cents à 75,79 $.

Cette semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 2,431 millions de têtes.

Dans son rapport présenté cet après-midi, la CFTC a indiqué que le 11 juin dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le porc US ont réduit leurs positions nettes acheteuses de 5,491 contrats à 38,925 contrats.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article