Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 5 avril 19

05 avril 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en baisse de 2 à 3 ¼ cents. Pour la semaine, le contrat mai 19 a rattrapé un partie des pertes de la semaine précédente avec une hausse de 1,68 %.

Le président Trump a menacé le Mexique de nouveaux tarifs douaniers en raison du désordre qui affecte la sécurité aux frontières.

Les engagements à l’exportation de maïs US sont actuellement inférieurs à 8,78 % par rapport à la même période en 2018. Comparativement aux prévisions du USDA, ils sont complétés à 72 %, contre 82 % en moyenne au début d’avril.

Les prévisions du marché concernant le rapport d’offre et de demande du USDA (WASDE), qui sera publié mardi prochain, commencent à circuler. Selon Reuters, la moyenne des anticipations pour les stocks de maïs US de fin d’année est de 1,991 milliard de boisseaux. De son côté, Dow Jones les prévoit à 2,013 milliards de boisseaux.

Le Buenos Aires Grains Exchange (BAGE) estime que la récolte de maïs argentin est terminée à 17,2 % comparativement à une moyenne des dernières années de 15,8 %. 53 % de la production se trouve dans les catégories «bon à excellent», contre 6,7 % à la même période l’an passé.

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont terminé la session en baisse de 6 à 7 ½ cents. Pour la semaine, le contrat mai 19 a progressé de 1,67 %. De leur côté, les contrats de tourteau de soya aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en recul de 3,90 $/tonne. L’huile a perdu 5 points.

Le manque de discours officiels concernant la fin de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis exerce des pressions sur le marché. À noter que le conflit entre dans sa première année. Les deux parties parlent de progrès dans les négociations, mais il n’y a encore rien d’écrit officiellement.

Le total des ventes expédiées et non-expédiées est actuellement inférieur de 15,2 % par rapport à la même période en 2018. Le total des engagements à l’exportation est à 86 % des projections du USDA, avec une moyenne des dernières années de 94 %.

Concernant le rapport d’offre et de demande, qui sera présenté de mardi prochain, d’après Reuters, la moyenne des anticipations du marché pour les inventaires de fin d’année est de 898 millions de boisseaux. De son côté, Dow Jones avance plutôt 913 millions de boisseaux.

Le BAGE estime que la récolte de soya argentin se trouve à 52,3 % dans les catégories «bon à excellent», ce qui est largement supérieur aux 2,7 % de l’an passé à la même période. Il mentionne également que 6,4 % de la récolte est complétée comparativement à une moyenne des dernières années de 10,3 %.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué que le mardi 2 avril dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le secteur de soya US avaient augmenté leurs positions nettes vendeuses de 22,775 contrats à -74,169 contrats.

Blé

La majorité des contrats de blé US ont clôturé en baisse de 2 à 8 cents. À Minneapolis, pour une 7ème session consécutive, les contrats accusent une faiblesse. Pour la semaine, le contrat mai 19 a baissé de 5,81 %. À Kansas, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont fini en hausse de 0,29 %. À Chicago, la progression a été de 2,18 % depuis vendredi dernier.

Pour le rapport d’offre et de demande qui sera présenté mardi prochain, la moyenne des prévisions de marchés concernant les inventaires de fin d’année de tous les types de blé US est de 1,072 milliard de boisseaux. Il s’agit d’une hausse de 17 millions de boisseaux comparativement au rapport d’offre et de demande de mars dernier.

Le total des engagements à l’exportation de blé est actuellement à 6 % supérieur à la même semaine en 2018. Mais les engagements sont toujours en retard sur le rythme normal de 101 %, ce qui se compare aux anticipations du USDA, qui se chiffraient à 93 % dans la semaine du 28 mars dernier. C’est donc dire qu’ils sont en avance par rapport à l’an passé, mais pas suffisamment pour pouvoir faire les prévisions d’offre et de demande (WASDE) d’ici le 31 mai prochain.

Selon la CFTC, le 2 avril dernier, à Chicago, les gestionnaires et les spéculateurs actifs dans le blé US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses de 7,314 contrats à -56,439 contrats. À Kansas, pour la même période de temps, ils ont plutôt augmenté leurs positions nettes vendeuses de 1,269 contrats à -49,757 contrats.

Bœuf

Ce vendredi, les contrats de bœuf US ont terminé la journée au neutre à baissier de 1,50 $. Les contrats de veau ont eu une progression partagée, mais la plupart d’entre eux ont clôturé au neutre à baissier de 50 cents.

Le 4 avril dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 1,10 $ à 144,01 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression. La découpe «Choice» a pris 19 cents à 226,93 $. Celle «Select» a gagné 1,92 $ à 220,28 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 621,000 têtes, ce qui représente une augmentation de 7,000 têtes par rapport à la semaine passée et de 6,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Cette semaine, les principales ventes au comptant ont été de 124 $, mais le USDA a rapporté des ventes entre 127 et 128 $ dans l’ouest du Corn Belt. Ce vendredi, par contre, des ventes à 126 $ ont été observées au Nebraska et au Colorado. En Iowa, des échanges au comptant pour la carcasse ont été enregistrés entre 204 et 205 $.

Cet après-midi, la CFTC a indiqué dans son rapport qu’au 2 avril dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le bœuf US avaient réduit leurs positions nettes acheteuses de 708 contrats à 148,237 contrats.

Porc

La plupart des contrats de porc US ont clôturé avec des gains de 17,5 cents à 2,175 $. Le contrat avril 19, qui s’approche de son expiration, a fini en baisse de 55 cents. Pour la semaine, il a progressé de 2,13 %.

Le 3 avril dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 56 cents par rapport au jour précédent à 78,26 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 38 cents à 81,84 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en baisse de 69 cents à 75,79 $.

Pour la semaine, le USDA estime les abattages sous inspections fédérales à 2,458 millions de têtes, soit un recul de 46,000 têtes comparativement à la semaine passée, mais aussi une bonne augmentation par rapport à la même période l’an dernier.

Cet après-midi, la CFTC a signalé qu’au 2 avril dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le porc US avaient ajouté 12,591 contrats à leurs positions nettes acheteuses à 36,791 contrats.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article