Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 2 avril 19

02 avril 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée au neutre à baissier d’une fraction de cent. Les contrats de la nouvelle récolte ont fait l’inverse en clôturant en hausse de 3 ½ cents.

Demain matin, l’EIA va rendre public son rapport sur l’éthanol US pour la semaine du 29 mars dernier.

Hier après-midi, le rapport mensuel sur la trituration des grains a confirmé que 402,9 millions de boisseaux de maïs avaient été utilisés dans la production de l’éthanol US au cours du mois de février dernier. C’est une baisse de 9,3 % par rapport au mois précédent et de 7,1 % comparativement à la même période l’an dernier. Pour l’année en cours, l’usage du maïs dans la fabrication de l’éthanol a diminué de 121 millions de boisseaux par rapport à 2018.

Au Brésil, le ministère du Commerce estime que les exportations de maïs brésilien ont été de 891,945 tonnes en mars dernier, ce qui correspond à une augmentation de 47,36 % par rapport à la même période en 2018, mais aussi à une baisse de 49,4 % par rapport à février.

Comparativement à son évaluation précédente, FC Stone estime la production de maïs brésilien à la hausse de 0,55 million de tonnes à 94,39 millions de tonnes.

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont fini la session en hausse de 4 à 5 cents. Dans le cas du tourteau, les contrats aux échéances les plus rapprochées ont également terminé dans le vert de 1,20 $/tonne. L’huile a gagné 39 points.

Hier, et contrairement aux attentes du marché, le rapport Fat & Oils (USDA) pour le mois de février dernier a indiqué une baisse de la trituration de soya US à 162,76 millions de boisseaux. Les inventaires d’huile ont été en hausse de 2,004 milliards de lb. en janvier à 2,149 milliards de lb. en février.

Un correspondant du USDA en Chine estime que les Chinois pourraient importer 91,5 millions de tonnes de soya au cours de la saison 2019/2020, ce qui serait une augmentation par rapport aux 88 millions de tonnes prévues en 2018/2019.

Selon le ministère brésilien du Commerce, les exportations de soya brésilien ont été de 8,95 millions de tonnes en mars dernier, ce qui correspond à une légère hausse comparativement à la même période en 2018. C’est aussi une augmentation de 47 % par rapport à février dernier.

FC Stone a estimé que la récolte de soya brésilien est à la hausse de 2,7 millions de tonnes comparativement au mois précédent à 115,7 millions de tonnes ce mois-ci.

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session au neutre à haussier de 1 ¼ cent. Ceux aux échéances les plus éloignées ont fait l’inverse en clôturant en baisse d’une fraction de cent. À Kansas, les contrats ont fini la journée au neutre à baissier de 1 ¾ cent. À Minneapolis, ils ont également perdu de 3 à 11 ¼ cents.

Le premier rapport hebdomadaire sur les conditions de culture de la saison a été présenté hier. Pour le blé d’hiver, le USDA estime que 56 % de la récolte se trouve dans les catégories «bon à excellent», contre 32 % par rapport à la même période en 2018. Au Kansas, 55 % des semis sont dans les catégories «bon à excellent». En Oklahoma, 69 % se trouve dans les mêmes catégories. Par ailleurs, certains États producteurs de blé tendre rouge d’hiver ont des contions sous la normale saisonnière.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture recherche 119,902 tonnes de blé US et canadien. 84,254 tonnes sont spécifiques aux États-Unis.

Bœuf

Les contrats de bœuf à Chicago ont terminé la session sur une note partagée. Ceux aux échéances les plus rapprochées ont fini au neutre à haussier de 17,5 cents. Les contrats différés ont quant à eux clôturé en baisse. Les contrats de veau ont fini la journée en recul de 60 cents à 1,45 $.

Le 1er avril dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 8 cents à 142,50 $. Cet après-midi, les ventes de surgelé ont été dans le rouge. La découpe «Choice» a perdu 1,11 $ à 225,73 $. Celle «Select» a suivi en baissant de 84 cents à 218,49 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 235,000 têtes, ce qui représente une baisse de 3,000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais également une augmentation de 14,000 têtes par rapport à la même période l’an passé.

Demain, le Feeder Cattle Exchange va présenter à son encan en ligne 513 têtes en provenance de l’Oklahoma et du Kansas.

Aujourd’hui, il y a eu quelques ventes au comptant à 124 $ mais rien qui puisse tracer une tendance.

Porc

Les contrats mai 19 et juin 19 ont fini la journée avec des gains limités. Les autres ont clôturé à la hausse de 1,55 $ à 2,80 $.

Le 29 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 1,93 $ par rapport au jour précédent à 75,80 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en recul de 44 cents à 81,71 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en baisse de 14 cents à 75,14 $.

Le USDA considère le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 952,000 têtes, ce qui représente une augmentation de 7,000 têtes par rapport à la semaine dernière.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article