Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 28 mars 19

28 mars 2019,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en hausse d’une fraction de cent à un centime.

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes à l’exportation de 904,536 tonnes de maïs US pour la semaine du 21 mars dernier, ce qui représente une hausse de 5,68 % comparativement à la semaine précédente, mais également une baisse de 33,15 % par rapport à la même période l’an passé. La Chine a été le principal acheteur avec 300,000 tonnes (ces ventes avaient été notées dans le système quotidien). Le Japon est venu ensuite avec 228,800 tonnes. Pour la nouvelle récolte, les ventes ont été de 85,436 tonnes.

L’International Grain Council (IGC) estime les inventaires mondiaux de maïs 2018/2019 à 305 millions de tonnes, une augmentation de 8 millions de tonnes par rapport au mois dernier.

AgroConsult a actualisé son estimation pour la seconde récolte de maïs brésilien de 1,7 million de tonnes à 70,6 millions de tonnes.

Selon le Buenos Aires Grains Exchange, la production de maïs argentin est en hausse de 1 million de tonnes à 46 millions de tonnes.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse d’une fraction de cent à 2 cents. Le tourteau a également terminé la session avec des gains de 2,10 $/tonne. Par contre, l’huile a reculé de 19 points.

Certains rapports présentés dans le courant de l’avant-midi ont signalé que 1,5 millions de tonnes de soya US ont été vendues à la Chine. Les livraisons devraient se faire entre juillet et août prochain.

Ce matin, le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 21 mars dernier a indiqué que celles de l’ancienne récolte ont été particulièrement faibles à 181,781 tonnes, ce qui est bien en-deçà des anticipations du marché. L’Égypte a été le principal acheteur avec 123,600 tonnes. Il y a eu aussi des réductions de 259,900 tonnes vers des destinations inconnues. Les ventes de tourteau de soya ont été de 79,030 tonnes et celles de l’huile de 11,689 tonnes.

L’IGC a augmenté son évaluation des inventaires mondiaux de fin d’année de soya de 3 millions de tonnes à 52 millions de tonnes. Apparemment, la production a augmenté légèrement alors que la consommation a diminué par rapport aux estimations précédentes.

AgroConsult a augmenté sa projection pour le soya brésilien de 1,6 millions de tonnes à 118 millions de tonnes. C’est l’une des anticipations les plus élevées à avoir été observées.

Blé

La plupart des contrats de blé US ont fini la journée en baisse de 3 à 7 ¾ cents. Apparemment, les traders ont acheté sur la rumeur et vendus sous les faits.

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 120,000 tonnes de blé tendre rouge US à l’Égypte. À noter qu’elles étaient déjà connues des marchés. Par ailleurs, le USDA a annoncé des ventes rapides de 150,000 de blé dur rouge d’hiver à l’Irak (50,000 tonnes de 2018/2019 et 100,000 tonnes de 2019/2020).

Pour la semaine du 21 mars dernier, les ventes à l’exportation de tous les types de blé US ont été de 475,723 tonnes, ce qui est supérieur aux attentes des marchés. Il s’agit aussi d’une augmentation de 59,3 % par rapport à la semaine précédente et de 34,48 % comparativement à la même période l’an passé. Les ventes pour la nouvelle récolte ont été de 35,400 tonnes.

Pour le blé, et sur une base mensuelle, l’IGC estime les inventaires mondiaux de fin d’année à la hausse de 2 millions de tonnes à 264 millions de tonnes. La baisse de la consommation expliquerait ce changement.

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée sur une note partagée. Les contrats de veau ont fini au neutre à haussier de 62,5 cents. Le contrat mars 19 a expiré à 141,975 $.

Le 27 mars dernier, le CME feeder cattle index étaient en hausse de 20 cents à 142,35 $. La valeur du surgelé a été en baisse cet après-midi. La découpe «Choice» a reculé de 1,55 $ à 227,44 $. Celle «Select» a suivi en perdant 1,01 $ à 219,52 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 475,000 têtes, soit une diminution de 1,000 têtes par rapport à la semaine précédente, mais également une augmentation de 7,000 têtes comparativement à la même période en 2018.

Les ventes au comptant ont plutôt été limitées aujourd’hui. Jusqu’à présent cette semaine, elles étaient entre 125 et 126 $ pour le vivant et entre 206 et 207 $ pour la carcasse.

Les ventes à l’exportation de bœuf US au cours de la semaine du 21 mars dernier ont été de 13,002 tonnes, ce qui correspond à une baisse de 30 % par rapport à la semaine passée.

Hier, les données du Census Bureau, converties par le USDA, ont montré que les exportations de bœuf au cours du mois de janvier dernier ont baissé de 2,4 % par rapport au record de l’an dernier à la même période à un total de 237,809 millions de lb. C’était également une réduction de 9,2 % comparativement à décembre. Le résultat reste tout de même le second record pour un mois de janvier.

Porc

La majorité des contrats de porc 2019 à Chicago ont terminé la session avec des pertes limitées. Le contrat avril 19 a baissé de 2,45 $.

Le 26 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 2,37 $ comparativement au jour précédent à 69,50 $. Cet après-midi, la valeur des découpes de porc a été en baisse de 42 cents à 81,21 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 37 cents à 75,36 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 1,901 million de têtes, soit une augmentation de 14,000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 56,000 têtes comparativement à la même période en 2018.

Dans la semaine du 21 mars dernier, les ventes à l’exportation de porc US ont été de 21,468 tonnes. Du total, 9,200 tonnes ont été vendues au Mexique. La Chine a annulé des commandes de 999 tonnes.

Selon le Census Bureau, les exportations de porc US au cours du mois de janvier ont été de 477,765 millions de lb., ce qui représente une baisse de 1,8 % par rapport à l’an passé et de 9,2 % comparativement à décembre dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article