Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 22 mars 19

22 mars 2019,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont clôturé avec des gains de 1 à 2 cents. Pour la semaine, le contrat mai 19 a pris 1,34 %.

Ce matin, des ventes privées à l’exportation de 300,000 tonnes de maïs US 2018/2019 ont été annoncées par le USDA. La destination est la Chine.

Un sondage réalisé par Farm Futures indique que les semis de maïs US pourraient s’étendre sur 90,9 millions d’acres.

Selon Reuters, la capacité de production de l’éthanol US a baissé de 13 % en raison des inondations qui touchent actuellement le Midwest et les Plaines américaines. Certains réseaux ferroviaires et plusieurs ponts ont été endommagés.

Le total des engagements à l’exportation est de 7,4 % inférieur à celui de l’an passé. Pour l’année entière, il est à 69 % des projections du USDA. La moyenne des dernières années est de 78 %.

Dans son rapport présenté cet après-midi, la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué que le 19 mars dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le maïs US avaient maintenu des positions nettes vendeuses sur 261,326 contrats.

 

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont fini la session en baisse de 6 à 7 ¼ cents. Pour la semaine, le contrat mai 19 a reculé de 0,6 %. Les contrats de tourteau ont également clôturé dans le rouge de 30 cents/tonne. L’huile a perdu 44 points. Pour la semaine, les contrats d’huile de soya aux échéances les plus rapprochées ont baissé de 2,62 %.

Selon la CFTC, le mardi 19 mars dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le soya US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses sur 26,205 contrats pour atteindre une position nette sur -63,992 contrats.

Un sondage de Farm Futures indique que les producteurs américains pourraient ensemencer du soya sur une superficie de 85,9 millions d’acres.

Le total des engagements à l’exportation est en baisse de 17 % comparativement à la même période l’an passé. Il est à 81 % des projections du USDA. La moyenne des dernières années est de 92 %.

 

Blé

La majorité des contrats de blé d’hiver US ont terminé la journée au neutre à baissier de 2 cents. À Minneapolis, les contrats ont eu une progression partagée. La force du dollar US a exercé une pression sur le marché. Pour la semaine, à Chicago et à Kansas, les contrats aux échéances les plus rapprochées ont enregistré des gains légers. Toujours pour la semaine, à Minneapolis, les contrats de blé US aux échéances les plus rapprochées ont gagné 3,15 %.

Cet après-midi, la CFTC a indiqué que le 19 mars dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le secteur du blé US à Kansas avaient des positions nettes vendeuses records sur 51,380 contrats. À Chicago, les positions nettes vendeuses étaient de 73,506 contrats.

Le total des engagements à l’exportation de l’ancienne récolte de blé est actuellement supérieur de 3,1 % par rapport à la même période l’an dernier. Le total est à 89 % des projections du USDA. La moyenne des dernières années est de 99 %.

Dans un appel d’offres, qui prenait fin aujourd’hui, Taïwan a acheté 110,000 tonnes de blé US. Dans un autre appel d’offres, qui se terminait également aujourd’hui, des importateurs sud-coréens ont acheté 125,000 tonnes de blé d’origine optionnelle.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont fini la journée avec des gains de 5 à 40 cents. Par contre, ceux aux échéances les plus rapprochées ont perdu de 17,5 à 40 cents. Les contrats de veau ont également eu une progression partagée. Seul le contrat avril 19 était en baisse. Les autres ont clôturé au neutre à haussier de 1,50 $.

Le 20 mars dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 1,90 $ à 140,02 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée. La découpe «Choice» a baissé de 22 cents à 229,09 $. Celle «Select» a fait l’inverse en prenant 27 cents à 218,64 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 631,000 têtes.

Présenté aujourd’hui, le rapport mensuel Cattle on Feed a signalé qu’au mois de février dernier, les placements étaient en hausse 2,2 % par rapport à la même période l’an passé avec un total de 1,857 millions de têtes. Quant à la commercialisation, elle aurait augmenté de 0,48 % à 1,683 million de têtes. Au 1er mars dernier, les inventaires des parcs d’engraissement étaient en hausse de 0,69 % comparativement à l’an dernier avec 11,796 millions de têtes.

Le rapport Cold Storage a également été rendu public cet après-midi. Il a indiqué que le 28 février dernier, les stocks de surgelé de bœuf US étaient à la hausse de 4,34 % par rapport à l’an dernier. Il s’agissait aussi d’une baisse de 6,06 % comparativement au mois précédent.

Pour la semaine, des ventes au comptant aux alentours de 128 $ ont été enregistrées dans le sud des États-Unis. D’autres, entre 129-129,50 $, ont été conclues dans le nord du pays.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC a montré que le 19 mars dernier, les spéculateurs et les gestionnaires de fonds actifs dans le bœuf US avaient un record de positions nettes acheteuses sur 145,159 contrats.

 

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont fini la journée en baisse de 2,10 $ à 1,075 $. Toutefois, depuis les 2 derniers jours, le contrat avril 19 a progressé de 13,84 %.

Le 20 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 1,53 $ à 60,75 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 1,54 $ à 77,79 $. Sur une base nationale, le prix moyen de la carcasse de porc était en hausse de 2,29 $ à 66,44 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,508 millions de têtes.

Aujourd’hui, le rapport Cold Storage a indiqué que vers la fin février, le total des inventaires de surgelé de porc US était de 615,979 millions de lb., ce qui correspond à une hausse de 1,02 % par rapport à l’an passé. Il s’agit également d’une augmentation de 9,46 % par rapport à janvier dernier. Les stocks de flanc étaient de 53,796 millions de lb., soit une hausse de seulement 0,11 % comparativement à janvier dernier.

Le rapport de la CFTC a montré que le mardi 19 mars dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le secteur du porc US avaient inversé leurs positions nettes sur 11,723 contrats pour obtenir des positions nettes acheteuses sur 8,090 contrats.

 

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article