Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 18 mars 19

18 mars 2019,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée avec des pertes de 1 ¾ cents. Les inondations dans le Midwest retardent encore le début probable des semis.  

Le rapport sur les inspections à l’exportation de la semaine du 14 mars dernier a été présenté ce matin. Dans le cas du maïs US, 795,241 tonnes ont été exportées, ce qui représente un recul par rapport à la semaine précédente. Il s’agit également d’une baisse de 44,75 % comparativement à la même période en 2018. Jusqu’à présent, pour l’année en cours, le cumulatif des inspections est de 25,71 % plus élevé que l’an passé avec 27,397 millions de tonnes.

Comparativement à l’an passé, certains États du Sud (Texas, Mississippi, Louisiane et Arkansas) ont enregistré des retards dans les ensemencements de maïs, mais il est encore tôt, même pour ces États.

 

Soya

La majorité des contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en baisse de 3 à 3 ¾ cents. Les contrats de tourteau ont suivi la même direction en perdant 1 $/tonne. Par contre, l’huile a terminé la session en hausse de 1 point.

Le rapport sur les inspections à l’exportation a indiqué ce matin que 841,888 tonnes de soya US ont été exportées durant la semaine du 14 mars dernier, ce qui correspond à une légère baisse par rapport à la semaine précédente, mais aussi une augmentation de 68,23 % comparativement à la même période en 2018. Du total, 268,930 tonnes étaient en partance pour la Chine. 173,737 tonnes l’ont également été pour l’Égypte.

De fortes pluies ont ralenti la récolte de soya dans l’État du Paraná au Brésil. Toutefois, dans l’ensemble, cette dernière est plus avancée que la moyenne des années passées. Safras & Mercado  estime que la récolte de soya au Brésil est complétée à 61,8 % comparativement à une moyenne des dernières années de 55,1 %. Safras projette également une production de soya brésilien 2018/2019 à 115,85 millions de tonnes.     

 

Blé

La plupart des contrats de blé d’hiver ont fini la journée dans le rouge de 2 à 6 ½ cents. À Minneapolis, toutefois, les inquiétudes concernant la météo en période d’ensemencements ont poussé les contrats de blé US à la hausse de 2 à 6 cents.

Dans la semaine du 14 mars dernier, les inspections à l’exportation de tous les types de blé US ont été de 353,727 tonnes, ce qui représente une baisse de 42,2 % par rapport à la semaine précédente et de 20,5 % comparativement à la même période l’an passé. Depuis le début de l’année, les inspections à l’exportation de blé US ont un retard de 6,17 % par rapport à la même période l’an passé avec un total de 17,976 millions de boisseaux.

Ce lundi, le USDA a publié son rapport hebdomadaire sur les conditions de culture du blé d’hiver US. Dans l’État du Kansas, il y a eu une détérioration de 2 % à 49 % dans les catégories «bon à excellent». En Oklahoma et au Texas, les conditions se sont améliorées.

Dans un appel d’offres, qui prendra fin le 19 avril prochain, l’Éthiopie recherche 400,000 tonnes de blé.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la session au neutre à haussier de 65 cents. Toutefois, le contrat avril 19 a clôturé en baisse de 77,5 cents. Les contrats de veau ont eu une progression partagée. Ceux aux échéances les plus rapprochées, en excluant mars 19, ont fini en baisse. Les contrats différés ont, quant à eux, terminé en hausse.   

Le 15 mars dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 15 cents à 137,50 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression avec un «spread» Ch/Se à 10,12 $. La découpe «Choice» a gagné 1,34 $ à 228,33 $. Celle «Select» a suivi en prenant 87 cents à 218,21 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 115,000 têtes, ce qui est une baisse de 4,000 têtes par rapport à la semaine précédente. Des problèmes de transport dans le Haut-Midwest sont encore rapportés.

La semaine dernière, des ventes au comptant à 127 $ pour le vivant avaient été observées dans la plupart des régions américaines. Dans le cas de la carcasse, des ventes entre 203 et 205 $ ont été enregistrées.

 

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont fini la journée avec des gains à 3 chiffres. Le contrat avril 19 a progressé de 2,225 $.

Le 14 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 1,27 $ par rapport au jour précédent à 55,40 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc US a été en progression de 3,50 $ à 72,39 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 1,81 $ à 55,73 $.

En ce début de semaine, le USDA considère le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 463,000 têtes, soit une diminution de 12,000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais également une augmentation du même montant par rapport à la même période l’an passé.

Les autorités américaines ont intercepté 1 million de lb. de porcs chinois entrées illégalement au pays. On ne sait pas encore si la marchandise a été contaminée par la fièvre porcine africaine.   

 

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article