Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 5 mars 19

05 mars 2019,

Maïs

La plupart des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session avec des gains de 1 à 2 cents.

Un sondage de Reuters à propos du rapport mensuel d’offre et de demande, qui sera rendu public vendredi, révèle que les analystes s’attendent à ce que les inventaires de fin d’année de maïs US 2018/2019 soient stables par rapport au mois dernier à 1,736 milliard de boisseaux.

Le USDA a présenté dans la journée un correctif concernant les ventes à l’exportation du 28 février dernier. Il a mentionné que les sud-coréens avaient acheté 133,000 tonnes de maïs US 2018/2019. L’origine était optionnelle.

Le rapport sur l’éthanol US de la semaine du 1er mars dernier sera disponible demain.

Présenté cet après-midi, le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué que le 26 février dernier, les spéculateurs et les gestionnaires de fonds actifs dans le secteur du maïs US avaient des positions nettes vendeuses sur 104,459 contrats.

 

Soya

La majorité des contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en baisse de 2 à 2 ¼ cents. Les contrats de tourteau aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en recul de 70 cents/tonne. L’huile a perdu 5 points.

Pour le rapport mensuel d’offre et de demande, la moyenne des anticipations pour les inventaires de fin d’année de soya US 2018/2019 est de 902 millions de boisseaux, ce qui représenterait une diminution de 8 millions de boisseaux comparativement au mois précédent.

Dans son rapport de la semaine du 26 février dernier, la CFTC a indiqué que les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le secteur du soya US avaient des positions nettes vendeuses sur 35,982 contrats.

À noter que la publication du rapport de la CFTC reviendra à la normale ce vendredi-ci.

 

Blé

Sous l’effet de couvertures sur des positions vendeuses, la plupart des contrats de blé US ont fini la session en hausse de 3 à 9 cents.

Le rapport sur les conditions de culture du blé d’hiver US a été présenté hier. Pour le Kansas, les conditions sont à 49 % dans les catégories «bon à excellent», ce qui correspond à une baisse de 2 % par rapport à la semaine précédente. En Oklahoma, les conditions ont augmenté dans les catégories «bon à excellent» à 53 %. Par contre au Texas, il y a eu une baisse à 36 % dans les mêmes catégories.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture recherche 116,136 tonnes de blé australien, canadien et américain. 59,864 tonnes concernent spécifiquement les États-Unis.

Le ministère Russe de l’Agriculture estime que la Russie devrait produire entre 75 et 78 millions de tonnes de blé en 2019. Il a également indiqué que la récolte pourrait avoisiner les 80 millions de tonnes si la météo est favorable.

Le rapport de la CFTC, qui a été présenté cet après-midi, a indiqué que le 26 février dernier, les spéculateurs et les gestionnaires de fonds actifs dans le blé à Chicago avaient des positions nettes vendeuses sur 58,567 contrats. À Kansas, ils détenaient un record de positions nettes vendeuses sur -41,557 contrats.

 

Bœuf

Les contrats de bœuf à Chicago ont eu une progression partagée. Le contrat avril 19 a fini la journée en hausse de 47,5 cents. Les contrats de veau ont terminé la session en baisse de ¼ cent à 1 $.

Le 4 mars dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 4 cents à 139,63 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression de avec un «spread» Ch/Se à 6,25 $. La découpe «Choice» a gagné 49 cents à 224,04 $. Celle «Select» a pris 58 cents à 217,79 $.

Pour la semaine, le USDA considère le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 236,000 têtes, une hausse de 4,000 têtes par rapport à la semaine dernière et de 2,000 têtes comparativement à la même période en 2018.

Demain, le Feeder Cattle Exchange va présenter 300 têtes à son encan en ligne.

Dans son rapport, la CFTC note que le 26 février dernier, les spéculateurs et les gestionnaires de fonds actifs dans le bœuf (vivant) avaient continué d’accumuler des positions nettes acheteuses sur 122,157 contrats.

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont terminé la session avec des gains de 32,5 cents à 1,125 $.

Le 1er mars dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 20 cents par rapport au jour précédent à 51,93 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en recul de 34 cents à 62,59 $. Le flanc et le «picnic» ont été les seules découpes en baisse. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a également reculé de 36 cents à 44,55 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 943,000 têtes, ce qui dépasse largement le résultat de la semaine dernière. Il s’agit aussi d’une augmentation de 41,000 têtes par rapport à la même période l’an passé.

 

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article