Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 28 février 19

28 février 2019,

Maïs

Même si les données des ventes à l’exportations étaient positives, les contrats de maïs à Chicago ont terminé la session en baisse de 1 ¾ à 3 cents.

Durant l’avant-midi, le USDA a annoncé deux ventes séparées de maïs US. La première, de 168,000 tonnes pour une livraison en 2018/2019, était destinée au Mexique. La seconde, de 133,000 tonnes, était destinée à la Corée du Sud.

En ce qui concerne les ventes à l’exportation de la semaine du 21 février dernier, le USDA estime qu’elles ont été de 1,240 million de tonnes pour l’ancienne récolte et de 120,451 tonnes pour la nouvelle. Le résultat global est supérieur aux attentes du marché, mais le total constitue toujours un retard de 20,1 % par rapport à l’an passé. Le Mexique a été le principal acheteur de l’ancienne récolte avec 396,400 tonnes. Le Japon venait ensuite avec 381,300 tonnes.

 

Soya

Malgré les bonnes données sur les ventes à l’exportation, la majorité des contrats de soya à Chicago ont clôturé dans le rouge de 5 à 6 ½ cents. Les contrats de tourteau aux échéances les plus rapprochées ont également terminé en baisse de 2,70 $/tonne. Par contre, l’huile a gagné 16 points.

Dans le rapport sur les ventes à l’exportation de soya US présenté ce matin, le USDA estime que dans la semaine du 21 février dernier, 2,196 millions de tonnes de soya de l’ancienne récolte ont été vendues. Le résultat est bien au-delà des attentes du marché. Il dépasse aussi celui de l’an dernier. La Chine a acheté 1,816 million de tonnes de soya US. Il y a eu des réductions nettes pour des destinations inconnues de 421,100 tonnes (dans la plupart des cas il s’agissait probablement de changement de destination). Aucune de ses affaires n’avait été signalée dans le système quotidien du USDA. En ce qui concerne le tourteau, les ventes ont été de 113,551 tonnes et celles de l’huile de 10,600 tonnes.

Le rapport Fats & Oils de janvier dernier devrait être présenté demain et les analystes s’attendent en moyenne à ce que 182,7 millions de boisseaux aient été triturés.

 

Blé

La plupart des contrats de blé d’hiver US ont fini la journée avec des pertes de 1 à 8 ¼ cents. À Chicago, les baisses étaient plus importantes. Toutefois, en raison des inquiétudes concernant le printemps prochain, les contrats de blé à Minneapolis ont terminé la session en hausse de 2 à 5 ¼ cents.

Pour le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportations, le USDA estime que dans la semaine du 21 février dernier, les ventes de l’ancienne récolte ont été dans la fourchette supérieure des attentes des marchés avec 476,353 tonnes. Il s’agit toutefois d’une baisse par rapport aux 6 dernières semaines, mais aussi une bonne augmentation comparativement à la même période l’an passé. L’Indonésie a été le principal acheteur avec 170,000 tonnes. Il y a eu des réductions nettes de 111,000 tonnes vers des destinations inconnues. Les ventes de la nouvelle récolte ont été de 61,000 tonnes.

Avec les prix qui baissent, l’Arabie Saoudite a lancé un appel d’offres pour 595,000 tonnes de blé dur. Les livraisons devraient se faire entre avril et juin prochains.

 

Bœuf

Les contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée en baisse de 35 cents. Le contrat février 19 a expiré à 129,95 $. Les contrats de veau aux échéances les plus rapprochées ont fini la session au neutre baissier à 1,075 $.

Le 27 février dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 52 cents à 139,94 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 4,68 $. La découpe «Choice» a pris 49 cents à 219,95 $. Celle «Select» a suivi en gagnant 2,48 $ à 215,27 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 469,000 têtes, ce qui correspond à une hausse de 33,000 têtes par rapport à la semaine passée.

Depuis le début de la semaine, les offres au comptant ont été aux alentours de 125 $ pour le vivant et de 202 $ pour la carcasse.

Pour le rapport semi-annuel Cattle Inventory, qui a été présenté cet après-midi, il a indiqué qu’en date du 1er janvier dernier, les inventaires du bétail et des veaux étaient en hausse de 0,49 % comparativement à l’an passé à 94,76 millions de têtes. Les analystes s’attendaient plutôt à une augmentation de seulement 0,1 %. Le nombre de vaches a été en hausse de 0,95 % à 31,766 millions de têtes. Le remplacements des génisses a baissé de 3 % à 5,924 millions de têtes. La production de veau a été en progression de 1,8 % à 36,403 millions de têtes.

Dans la semaine du 21 février dernier, les ventes à l’exportation de bœuf US ont été de 16,684 tonnes.

 

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont fini la session en hausse de 30 cents.

Le 26 février dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 3 cents par rapport au jour précédent à 52,82 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 92 cents à 60,49 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était dans le rouge de 56 cents à 44,72 $.

Pour la semaine, le USDA considère le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 1,786 millions de têtes, un résultat bien en deçà de la semaine passée et de l’an dernier à la même période.

Pour les ventes à l’exportation de la semaine du 21 février dernier, les ventes de porc ont été de 28,911 tonnes. Le Mexique a été le principal acheteur avec 8,800 tonnes. La Chine venait ensuite avec 5,400 tonnes.

 

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article