Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Rapports du USDA – Après un long temps d’attente, peu de surprises…

08 février 2019,

Le USDA a présenté ce midi de nombreux rapports qui étaient très attendus depuis un bon moment par les marchés. Dans l’ensemble, il se dégage assez peu des nouveaux chiffres présentés. Par contre, certains éléments sont intéressants à relever. 

Pour accéder aux rapports complets du USDA présentés aujourd’hui (en anglais) :

INVENTAIRES TRIMESTRIELS DE GRAINS AMÉRICAINS

ENSEMENCEMENTS DE BLÉ D'HIVER ET CANOLA - US

OFFRE ET DEMANDE DE GRAINS ET VIANDES - WASDE

États-Unis

Maïs

  • Le rendement du maïs a été abaissé plus que prévu, à 176,4 boisseaux/acre, ce qui est également moins que le rendement moyen record de l’an dernier.
  • Malgré une récolte moins importante de maïs, à 14,420 milliards de boisseaux, les stocks auront au net peu reculé, de 1,781 à 1,735 milliards de boisseaux. Bien que ce ne soit pas une grande surprise, le USDA a profité de la publication de son rapport mensuel pour réduire la demande prévue en maïs pour tous les principaux postes de consommation, éthanol (-25 à 5575 mil. de bo.), consommation animale (-125 à 5375 mil. de bo.) et autres usages (-40 à 7040 mil. de bo.). Les exportations demeurent par contre inchangées à 2,450 milliards de bo.)
  • Fait intéressant, les stocks trimestriels de maïs américain au 1er décembre dernier étaient par contre moins élevés à 11,952 milliards de bo., contre 12,567 milliards de bo. l’an dernier. Le résultat est dans le creux des anticipations qui étaient en moyenne à 12,117 milliards de bo..

Soya

  • Les rendements et les superficies récoltées ont été réduits, de sorte que la production américaine de soya a affiché du recul, passant de 4,6 à 4,544 milliards de bo..
  • On prévoit un peu plus de trituration (+10 à 2090 mil. de bo.), mais le USDA a profité aussi de l’occasion pour abaisser sa prévision d’exportations de -25 à 1 875 millions de bo.).
  • Au net, les stocks américains sont réduits très légèrement plus que la moyenne des prévisions à 910 millions de boisseaux.
  • Au 1er décembre, les stocks trimestriels de soya américain étaient de 3,736 milliards de bo., un peu plus que la moyenne des prévisions de 3,687 milliards de bo., en hausse également de plus de 18% par rapport au 1er décembre l’an dernier.

Blé

  • Aucun changement dans les chiffres de production de la dernière année pour le blé américain, ce qui est conforme à ce qu’on devait prévoir.
  • Avec une réduction de la demande animale, les stocks américains de blé de cette année sont par contre augmentés de +36 à 1 010 millions de boisseaux, plus que la moyenne des prévisions de 993 millions de boisseaux, mais toujours moins que l’an dernier à 1 099 millions de boisseaux.
  • Sur une base trimestrielle, au 1er décembre dernier, les stocks américains étaient de 1,999 milliards de bo., en hausse de près de 7% par rapport à l’an dernier.
  • Pour les ensemencements de blé d’hiver américain à l’automne dernier, le USDA reconnaît que les conditions auront été difficiles, avec une baisse un peu plus importante que prévu de 32,5 millions d’acres pour l’an dernier à 31,29 millions d’acres cette année. 

 

 

Dans le monde

  • La grande surprise s’il y en a une provient des stocks mondiaux de soya qui sont abaissés considérablement de -8,58 à 106,72 millions de tonnes. C’est également une progression annuelle beaucoup moins importante considérant les stocks de l’an dernier de 101,30 millions de tonnes.
  • Pour l’Amérique du Sud, le USDA demeure conservateur concernant les répercussions des mauvaises conditions au Brésil, avec une production abaissée de -5 à 117 millions de tonnes alors que certaines organisations prévoient aussi peu que 112-113 millions de tonnes. Par contre, toujours au Brésil, le USDA se montre confiant que la production de maïs sera au rendez-vous, avec une récolte qui demeure prévue à 94,5 millions de tonnes.
  • En Argentine, le USDA a légèrement réduit sa prévision de récolte de -0,5 à 55 millions de tonnes. Celle de maïs est par contre rehaussée à un nouveau record de 46 millions de tonnes. Dans les deux cas, ces prévisions représentent toujours un bond important suivant les mauvaises récoltes de l’an dernier.
  • En Chine, le USDA reconnaît que la guerre commerciale aura fait mal, avec réduction des importations prévues de soya de -2 à 88 millions de tonnes, et de la demande chinoise de -3,5 à 106,10 millions de tonnes. Il s’agit d’un 1er recul pour la consommation chinoise de soya en 15 ans.


Partager cet article