Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 6 février 19

06 février 2019,

Maïs

Notamment sous l’effet des données décevantes concernant l’éthanol américain, les contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée au neutre à baissier d’un centime.

Ce matin, le rapport hebdomadaire de l’EIA sur l’éthanol US a indiqué que 967,000 barils par jour avaient été produits au cours de la semaine du 1er février dernier, ce qui correspondait à une baisse de 45,000 bpj par rapport à la semaine précédente. Il s’agissait aussi de la production la plus faible depuis le 6 octobre 2017. Quant aux inventaires, ils ont été en baisse, mais de seulement 33,000 barils à un total de 23,947 millions de barils. Le Golf fut la seule région à avoir enregistré des réductions.

Le cumulatif des exportations de maïs pour le mois de novembre dernier a finalement été confirmé à 5,105 millions de tonnes, ce qui représentait une baisse comparativement au mois précédent. Le résultat était également presque le double de celui de novembre 2017.

 

Soya

La majorité des contrats de soya à Chicago ont clôturé en hausse de 1 à 2 ½ cents. Par contre, les contrats de tourteau ont fini la session en baisse de 50 cents/tonne. L’huile a gagné 52 points.

Cet avant-midi, le USDA a annoncé une autre série de ventes privées de soya US. Des ventes de 525,000 tonnes de la saison 2018/2019 comme celles de 63,000 tonnes pour l’année commerciale de 2019/2020 étaient destinées à la Chine. D’autres ventes de 182,000 tonnes cette fois ont été réalisées pour des destinations inconnues. Les ventes quotidiennes totales depuis l’annonce de l’offre des Chinois d’acheter 5 millions de tonnes de soya US se chiffrent actuellement à 3,8 millions de tonnes. À noter qu’au même moment, des ventes totales de 456,000 tonnes, vers des destinations inconnues, ont également été observées.

Ce matin, le Census Bureau a rapporté que les exportations de soya US ont totalisé 5,067 millions de tonnes au cours du mois de novembre dernier. Il s’agissait d’une baisse de 9,2 % comparativement à octobre et d’une diminution plus importante par rapport à la même période l’an passé.

 

Blé

Les contrats de blé US ont connu une certaine détente aujourd’hui alors que les contrats de blé d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée au neutre à baissier de 2 cents. De leur côté, les contrats différés ont fini la session au neutre à haussier de 4 cents.

Selon Reuters, les marchés américains s’attendent à une superficie de blé d’hiver US de 32,128 millions d’acres, une baisse de 407,000 acres par rapport à l’an dernier. En fait, la majeur partie des analystes anticipent une réduction pour le blé dur rouge d’hiver de 354,000 acres à un total de 22,579 millions d’acres.

Selon le Census Bureau, les exportations de blé US ont totalisé 1,72 million de tonnes en novembre dernier, ce qui représentait une baisse de 9,69 % par rapport au mois précédent, mais aussi une augmentation de 16,7 % comparativement à la même période l’an passé.

La Russie a exporté un total de 43,67 millions de tonnes de blé en 2018, soit une augmentation de 33,12 % par rapport à 2017.

Selon FranceAgriMer, pour la saison 2018/2019, les exportations de blé français à l’extérieur de l’Union Européenne pourraient être de 8,85 millions de tonnes. Il s’agirait d’une hausse comparativement aux 8,7 millions de tonnes projetées précédemment.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la session au neutre à baissier de 47,5 cents. Les contrats de veau aux échéances les plus rapprochées ont clôturé dans le rouge de 40 à 65 cents.

Le 5 février dernier, le CME feeder cattle index était en recul d’une cent à 141,53 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée avec un «spread» Ch/Se à 5,20 $. La découpe «Choice» était en hausse de 55 cents à 217,57 $. Celle «Select» a fait l’inverse en perdant 73 cents à 212,37 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 353,000 têtes, une augmentation de 4,000 têtes par rapport à la semaine précédente et une autre de 7,000 têtes comparativement à la même période en 2018.

161 têtes ont été vendues ce matin à l’encan du Feeder Cattle Exchange. Un total de 294 têtes avait été offert. Un lot est parti à 124 $ et l’autre à 124,25 $.

 

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont fini la journée au neutre à baissier de 70 cents.

Le 4 février dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 5 cents par rapport au jour précédent à 57,36 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc a été en recul de 61 cents à 65,61 $. Le flanc de porc fut la seule découpe à la hausse (+ 4,83 $) Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en baisse de 43 cents à 49,77 $.

Le USDA considère le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,429 million de têtes. C'est bien supérieur à la semaine précédente et de 40,000 têtes de plus par rapport à la même période l’an passé.

 

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article