Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Banque Nationale

Marché du porc et des grains - RMS Commodités - Banque Nationale

30 avril 2020, Banque Nationale

WEBINAIRE : Gestion des risques agricoles: adapter sa stratégie à un environnement inédit
Date : Mardi le 5 mai 2020, 14h – https://studiocast.ca/bnc5mai2020
En vedette :
- Vincent Cloutier, agronome - Conseiller principal Agriculture/Agroalimentaire
- Sarah Gauthier, Directrice Associée | Gestion du risques de commodités
- Julien Duquette, Associé | Gestion du risques de devises
___________

Bonjour,

30 avril, 2020

Voici les prix les plus récents sur le marché du porc et des grains:

PORC

• Les contrats de porcs étaient en baisse hier. Les contrats de toutes les échéances ont eu des pertes, à l’exception de mai 2020 qui a gagné 1,225 cents USD/lb (+2.53%). Le contrat de décembre 2020 a baissé le plus avec une perte de 3,10 cents USD/lb (-5,32%).
• Les cours baissiers des contrats de porc n’ont pas empêché que la découpe de porc U.S. continue sa montée en s’établissant à 90,73 cents USD/lb (+2,5%), soit un gain de 2,24 cents USD/lb. Toutes les coupes étaient en hausse sauf la longe de porc qui terminé à 108,50 cents USD/lb pour une perte de 3,39 cents USD/lb (-3%). La découpe de porc U.S. est maintenant à son plus haut niveau depuis le 21 août 2017.
• Les ventes nettes d’exportation de porcs des États-Unis ont atteint 50 300 tonnes cette semaine. La Chine était le premier acheteur de porc avec 35 100 tonnes.

GRAINS

• Les prix des contrats à terme sur le maïs ont terminé la journée en hausse pour toutes les échéances hier avec des gains variant de 1 ¾ à 4 ¼ cents USD/boisseau. Le rapport de l'Agence d'information sur l'énergie des États-Unis publié hier indique que la production américaine d'éthanol a baissé pour une huitième semaine consécutive et s’est établie à 537 000 barils/jour au cours de la semaine se terminant le 24 avril. En revanche, les inventaires d’éthanol ont diminué de 1,35M barils pour la même période, totalisant 26,34M barils.
• Les prix du blé étaient en baisse pour toutes les échéances hier avec des pertes allant de 3 à 9 ½ cents USD/boisseau. Les précipitations en Russie et celles prévues au cours de la semaine dans différentes localisations géographiques en Europe, notamment en France et en Ukraine, seront favorables pour les cultures de blé.
• Ventes nettes d’exportations U.S. :
o Soya : 1 183k contre 345k il y a une semaine
o Maïs : 1 357k contre 727k il y a une semaine
o Blé : 623k contre 400k il y a une semaine

DEVISE USDCAD/NOUVELLES ÉCONOMIQUES

• Le dollar canadien s’est apprécié hier et se transige autour de 0.7200 ce matin.
• Le PIB mensuel canadien de février a été publié ce matin et s'est établi à 0% contre des attentes de 0,1%.
• Les données sur le chômage aux États-Unis ont été dévoilées ce matin; la semaine dernière, il y a eu 3,8M nouvelles demandes d’assurance chômage contre des attentes de 3,5M. De plus, 18M d’Américains qui sont demeurés sur l’assurance chômage durant la même période contre des attentes de 19,5M.

WEBINAIRE : Gestion des risques agricoles: adapter sa stratégie à un environnement inédit
Date : Mardi le 5 mai 2020, 14h – https://studiocast.ca/bnc5mai2020
En vedette :
- Vincent Cloutier, agronome - Conseiller principal Agriculture/Agroalimentaire
- Sarah Gauthier, Directrice Associée | Gestion du risques de commodités
- Julien Duquette, Associé | Gestion du risques de devises

CALENDRIER CETTE SEMAINE

• 4 mai : USDA — Rapport sur les progrès des semis aux États-Unis
• 7 mai : USDA — Ventes nettes d’exportations pour les grains et le porc

Spot USDCAD 1.3898
Spot CADUSD 0.7195

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions. Bonne journée,

ÉQUIPE COMMODITÉS RMS BANQUE NATIONALE
Téléphone : 1-514-394-4556
Sans Frais : 1-844-394-4556

Sarah Gauthier (Directrice Associée)
sarah.gauthier@bnc.ca

Myriame Landry, CFA (Associée)
myriame.landry@bnc.ca

Frédéric Rivard, agr.(Analyste)
frederic.rivard@bnc.ca

Avertissement :

Ce document est fourni à titre d'information seulement et ne constitue pas une offre pour une opération d'achat ou de vente de titres ou de produits financiers, quels qu'ils soient, ni une sollicitation en ce sens. Chaque utilisateur doit évaluer individuellement les mérites d'une opération particulière, en consultation avec ses propres conseillers professionnels, afin de procéder à une évaluation des particularités et des risques de l'opération à l'égard de la situation particulière reliée à l'opération. 


Partager cet article