Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Banque Nationale

Commentaires économiques et taux de change

28 mars 2019, Banque Nationale

 

LE SCEPTICISME RÈGNE

Les intervenants ne démordent pas et continuent d’appréhender un ralentissement économique choisissant d’ignorer les déclarations favorables des diverses membres de la Réserve Fédérale américaine (Fed). En conséquence, bien qu’ils se soient redressés légèrement depuis, les taux des obligations américains 10 ans ont atteint leur plus bas niveau en 15 mois. Plus concrètement, on peut traduire ce mouvement à une anticipation des marchés que les taux baisseront de 30 pbs d’ici la fin 2019. Évidemment, cette dynamique peut s’avérer de courte durée selon les résultats de la publication du PIB des États-Unis au 4e trimestre de 2018. Rappelons que les attentes sont pour un ralentissement de la croissance économique qui la fera passer de 2.6% à 2.3%.

Ailleurs, les pressions à la baisse se maintiennent sur l’euro et la livre sterling alors que le chaos du Brexit se poursuit. Même l’annonce de la première ministre, Theresa May, qu’elle démissionnerait une fois qu’elle aura livré la séparation ne sera parvenue à dénouer l’impasse politique. Quant à la proposition d’un second référendum, elle a été rejetée de « justesse » à 295 contre 268. Considérant que le nombre d’opposants est significativement à la baisse, certains pourraient insister sur le fait que la motion soit représentée.

Quant à notre huard, il continue d’évoluer dans sa fourchette des derniers jours. Bien que l’on ait appris hier que nos exportations étaient à la hausse, le recul du pétrole devant des réserves plus importantes sera venu lui couper les ailes.

Bonne journée! Stéphane Goulet

Abonnez-vous au Bulletin quotidien de la Banque Nationale pour recevoir, à chaque jour, les dernières informations financières sur les principales devises! 


Partager cet article